Voyage : Val d’Anniviers, ou Sierre Zinal si vous préférez !

Pour beaucoup d’entre vous si je vous parle du Val d’Anniviers, je suis prête à parier une raclette que vous ne saurez pas de quoi je parle, mais si je vous dis Sierre Zinal… Là, tout de suite, le traileur a des étoiles dans les yeux et il s’imagine, tel Kilian Jornet, dévaler à fond les ballons les derniers kilomètres qui le sépare de la célèbre ligne d’arrivée. Vous voyez, vous savez très bien de quoi je parle quand j’évoque le Val d’Anniviers !

Le Val d’Anniviers, c’est où ? C’est quoi ?

Depuis le 1er janvier 2009, les communes d’Ayer, de Grimentz, de Saint-Jean, de Vissoie, de Saint-Luc, et de Chandolin, situées dans le Valais ont fusionné pour former une seule commune. Elle regroupe toutes les communes de la vallée et elle porte le nom d’Anniviers en référence à la vallée du même nom.

L’appellation « Les cinq 4 000 » que l’on retrouve comme accroche justement de Sierre Zinal est donnée au groupe formé par le Weisshorn, le Zinalrothorn, l’Ober Gabelhorn, le Cervin (vous savez la montagne sur les emballages de Toblerone !) et la Dent Blanche qui sont visibles distinctement et en même temps depuis le Val d’Anniviers (enfin quand la météo le permet évidemment !).

Pour s’y rendre, il faut compter une heure et demi depuis Chamonix si comme moi vous venez du centre de la France. J’ai eu pas mal de petits arrêts pour cause de travaux, en toute logique ils profitent de l’été pour réparer les routes abimées par la saison hivernale. On passe par Martigny alors profitez-en pour un arrêt culturel à la fondation Pierre Gianadda mondialement connue. Mais le premier truc qui surprend toujours lorsqu’on arrive dans le Valais, c’est la quantité phénoménale de champs d’abricotiers. Si comme moi vous vous y rendez en pleine saison, c’est le moment idéal pour faire des stocks directement chez le producteur pour faire « masse de » confitures et de tartes à votre retour.

Le Val d’Anniviers, pourquoi ?

Il se trouve qu’un hasard de calendrier me faisait enchaîner le Trail Verbier St Bernard et un stage de préparation Swiss Peaks Trail basé à Grimentz (je vous fais un compte-rendu très vite !). Deux minutes sur mon ordi et je découvre que le coin a vraiment l’air superbe et qu’il serait dommage de ne pas en profiter un peu. Comme toujours je contacte l’Office du Tourisme pour leur demander de l’aide afin d’organiser mon intermède et ils me conseillent de dormir à St Luc la première nuit et de filer ensuite à Grimentz.

Concrètement St Luc est un charmant village typique du Val qui abrite le départ vers Tignousa, l’arrivée du funiculaire qui se situe à la moitié de Sierre-Zinal. C’est pour ça que je conseille vivement à ceux qui envisageraient de faire la course en semi off comme c’est encore organisé cette année du 4 août au 12 septembre de choisir ce village comme lieu de résidence, surtout si vous venez en famille. Je m’explique ! Le matin de votre jour de course, vous prenez le car postal jusqu’à Sierre. A partir du moment où vous prenez une nuit d’hôtel, vous avez le droit à un QR code qui vous donne accès à tout le réseau de bus gratuitement. Votre petite famille elle utilisera le funiculaire pour venir acclamer le ou l’héroïne du jour à mi parcours (50% sur le billet avec le fameux QR code). En vous attendant les enfants en bas âge s’éclateront sur la zone de jeux autour du thème de l’espace et les plus grands iront apprendre pleins de choses passionnantes sur le chemin de planètes. Pour les plus grands, l’objectif peut être d’aller boire un verre au célèbre hôtel Weisshorn avec une vue incroyable. Arrivé à Zinal, de nouveau le car postal avec un changement super facile (les bus sont conçus pour s’enchaîner) et retour à St Luc pour aller boire une bière belge au Panoramik (ils ont un choix de dingue !) et offrir une gaufre aux enfants. Votre famille a passé une super journée, vous aussi… Que demande le peuple !

Le Val d’Anniviers, c’est surtout pleins de sentiers didactiques où tu marches tout en te cultivant et en occupant les enfants, presque 500km de randonnées avec des vues à couper le souffle. C’est aussi 200km d’itinéraires VTT balisés pour les débutants évidemment mais aussi les expérimentés puisque ne l’oublions pas le Grand Raid BCVS passe par là.

ps : attention petite info en passant, à Zinal, les magasins sont fermés entre 12 et 14h donc si vous voulez vous offrir un coca ou ne pas attendre St Luc pour en boire une ce sera bar obligé.

Quelques bons plans

St Luc et Grimentz sont vraiment des villages à visiter. Les mazots, les chalets, tout est absolument superbes et méritent qu’on s’y arrête. Pas de panique, l’offre hôtelière est suffisamment riche pour que tous les budgets trouvent chaussure à son portefeuille. Sur le site de l’office du tourisme, ils proposent justement un filtre en fonction de vos finances. Alors oui forcément la Suisse n’est pas le pays le moins cher au monde, ça tout le monde le sait, mais sincèrement pour aller très régulièrement de l’autre côté de la frontière, du côté de Chamonix pour ne pas la citer, on est clairement sur les mêmes tarifs. Et il est bon de noter que, comme c’est le cas à Verbier, le pass Anniviers Liberté offre de nombreux avantages qui peuvent vraiment avoir un impact sur le budget du séjour surtout si vous venez en famille.

Question hôtel j’ai testé Le Beausite à St Luc et l’Alpina à Grimentz. Ce que j’adore, c’est de loger dans des chambres ambiance montagne hiver alors que c’est le plein été ! Moi ça m’éclate toujours :). Le premier est tenu par Patrick et son épouse, bon à savoir c’est un marathonien de bon conseil pour toutes les randos du coin ! J’y étais en demi-pension et dans le second, j’ai diné au restaurant de l’hôtel par simplicité. Et dans les deux cas, j’ai super bien mangé ! Mais alors vraiment super bien mangé. Au Beausite, je me suis doutée d’un truc quand je suis arrivée vers 14h, le parking était rempli à craquer de personnes qui étaient venues déjeuner. Et le diner a confirmé mon présentiment. Pour l’Alpina la carte est beaucoup plus « traditionnelle » avec les plats typiques qu’on attend en Suisse, pizzas, burgers, les ados seront ravis.

Ne repartez pas sans goûter la Tourte à l’abricotine, élue le meilleur gâteau de Suisse de chez Salamin. A Grimentz d’ailleurs, ils ont une tea room au look suranné absolument craquant où on peut boire un thé donc, mais aussi déjeuner rapidement, une quiche, un bol de la soupe du jour et vous êtes rassasié ! Juste un point que j’ai signalé un peu plus haut, nous sommes dans des villages et les magasins ne sont pas forcément ouverts entre midi et deux, pensez à bien vous informer pour ne pas vous retrouver coincer à devoir exploser votre budget en devant vous rendre dans un restaurant. La plupart des hôtels propose un accueil spécifique pour les cyclistes mais là aussi pensez à vous renseigner avant. Dernier point à savoir qui peut paraître idiot dit comme ça mais bon sait-on jamais, tout le monde ne connait pas forcément la géographie par cœur, on est bien entendu dans la partie de la Suisse qui parle français ! Rigolez, mais la première fois que j’ai débarqué en Suisse Alémanique, moi qui ai fait anglais espagnol au lycée je me suis sentie souvent perdue !

Voilà, j’espère vous avoir convaincu d’aller un jour faire un petit tour du côté du Val d’Anniviers pour faire le plein de souvenirs, de sensations, de trail, de randonnées et de VTT !

Comme toujours on consulte ici le site de l’office du Tourisme super bien fait pour organiser son séjour sur place.

Crédit photos : ©Sierre-Anniviers Marketing

Running - Montres Connectées