Voyage : le Val d’Arly en mode thérapie

Après des mois enfermés à la maison, je ne m’en suis pas cachée j’avais un mal fou à redémarrer… Pas envie, plus envie… Pas d’objectif précis, le moral en berne et des tentatives de sorties en mode limace affaiblie. Et puis, miracle, on m’a proposé d’aller faire un petit tour du côté du Val d’Arly, séjour qui s’est révélé être une véritable petite thérapie !

Ce qui est dingue dans cette histoire, c’est que depuis presque 25 ans, je passe mes congés d’hiver et d’été à 10km mais vous savez comment on est, on arrive dans une nouvelle famille qui a déjà ses habitudes dans le coin, on suit le mouvement sans trop se poser de question, surtout quand le coin en question c’est Megève une des plus belles stations de ski de France et donc du monde en toute objectivité bien sûr. Ma connaissance du Val d’Arly se résumait (et je m’en excuse encore aujourd’hui !) à des villages, des noms aperçus lors de mes transhumances estivales pour la 6000D… Il était donc grand temps d’aller voir un peu ce qui se passe entre les massifs des Aravis, du Beaufortain et du Mont-Blanc ! Commençons par la base, le Val d’Arly ce sont 4 stations villages préservées : Crest-Voland / Cohennoz, Flumet / St Nicolas la Chapelle, La Giettaz en Aravis et Notre Dame de Bellecombe.

Premier constat, c’est beaucoup plus calme de ce côté-là de la montagne que de mon côté… Nous avons eu la chance d’aller randonner avec une super guide Nathalie qui vit à Crest-Voland (06 71 03 04 89, n’hésitez pas à dire que vous venez de ma part) sur les hauteurs de St Nicolas les Chapelles. Evidemment en théorie pour randonner on n’a besoin de personne hormis d’un plan et encore, tout est parfaitement balisé, il suffit de suivre les panneaux. Il existe même une application qui référence toutes les randonnées de la Savoie Mont Blanc (800 parcours dispo, on a de quoi s’occuper plusieurs étés !). Un accompagnateur c’est souvent une petite valeur ajoutée qui fera toute la différence, surtout lorsqu’on choisit un thème. Nous avions opté pour la découverte de la flore, mais il existe par exemple une randonnée sur le thème « Cueillette des plantes Médicinales et Comestibles » qui me plairait beaucoup.

Autre balade qui s’est révélée absolument passionnante, la découverte du moulin Ainoz à Crest-Voland. Que les choses soient parfaitement claires entre nous, lorsque nous sommes arrivées devant ce petit moulin et que les propriétaires-guides nous ont annoncés que la visite durait environ 1h30, je me suis bien demandée ce que je foutais là… 2h après, il a presque fallu nous mettre dehors parce que nous étions attendus pour dîner ! Si on m’avait dit un jour que la littéraire que je suis se passionnerait pour la mécanique et l’histoire d’un moulin à eau… Mais c’est souvent le propre de la rencontre avec des passionnés. Madame a hérité du moulin abandonné, Monsieur s’est passionné pour sa sauvegarde et tous les deux font revivre une époque tout en nous donnant un cours de physique mécanique et d’histoire tout court sur la vie de ces villages avant que la ville souvent n’appelle les jeunes dans les vallées. A voir absolument avec vos enfants si vous en avez ! La visite est gratuite, à vous de donner ce que vous souhaitez. Attention c’est seulement à des jours et des horaires précis et sur réservation évidemment surtout en ces temps de covid.

Evidemment pour les amateurs de fromages on trouve pleins de bonnes adresses sur le site de l’Office du Tourisme. Reblochon, chevrotin et j’en passe, de nombreuses visites et autres dégustations sont organisées. Je peux difficilement vous en dire plus, je ne mange pas de fromage ! 😉

Question sport, forcément on peut faire du trail, mais ça, vous vous en doutiez. Information qui a son importance : le Megève Nature Trail juste à côté est toujours maintenu le 1er et le 2 août mais surtout le 30 août l’Arly Cîmes Trail est lui aussi toujours d’actualité. N’hésitez pas à contacter l’office du Tourisme ils ont une offre avec le logement à des tarifs préférentiels. Activité à pratiquer en famille, le VTT électrique (VTTAE comme on dit maintenant) continue son expansion comme un peu partout en montagne. L’Office a très bien les choses avec une petite brochure qui propose 20 itinéraires commentés et 8 qui vous emmènent à la découverte des villages. Là encore, je me répète mais sincèrement pour une première expérience je continue de penser que s’offrir les services d’un accompagnateur expérimenté est indispensable. On parle toute de même de machines qui peuvent aller assez vite et qui demandent un minimum de connaissances techniques. Nous étions accompagnées pour la nôtre petite sortie par Fred d’Alpes Aventures, prestataire qui propose une offre hyper variée de sessions de cours, de balades en VTTAE mais aussi en trottinette, enfin mountain trott que les enfants et les ados adorent. Pour les plus aguerris à vélo, vous avez également le tour du Val d’Arly, 3 jours, 2 nuits en itinérance, 76km pour 3354D+… De quoi bien vous occuper cet été !


Question logement, je n’ai pas la prétention d’avoir testé tous les hôtels du coin évidemment ! Mais j’ai cinq adresses à vous recommander :

Les Rhodos, petit hôtel idéalement situé au Col des Aravis. Déco ultra originale, ils ont même un chalet pour 12 copains à louer si l’envie vous en dit avec jacuzzi, sauna et hammam. Les chambres commencent à 73€ et le menu en semaine le midi est à 21€ (entrée, plat, dessert).

Juste en face vous avez l’incontournable « Porte des Aravis » ou « chez Bruno », avec sa traditionnelle fondue aux 3 fromages et cèpes.

Le Caprice des Neiges, hôtel et restaurant idéalement situé face à la chaîne des Aravis avec une offre de chambres familiales super sympa. Sans oublier la piscine intérieure qui a elle aussi la vue sur les Aravis !

Mon coup de cœur pour le Toi du Monde, un établissement né l’année dernière de la volonté d’un homme de redonner vie à la ferme de sa grand-mère. En fait c’est un éco-gîte, qui peut accueillir jusqu’à 20 personnes avec une cuisine commune et une grande table ultra conviviale. Mais il ne faudrait pas pour autant rater le restaurant qui vaut lui aussi le détour. La charpente est tout autant à tomber que le saumon fumé maison ! Attention tout de même à noter une chose importante, en moyenne deux fois par mois le samedi, le restaurant se transforme en café-concert. Pensez à demander en réservant. Si vous avez en tête de passer une soirée romantique à vous regarder dans le blanc des yeux ce n’est peut-être pas l’idéal.

La ferme de Victorine : la combinaison parfaite de l’esprit savoyard combiné avec la cuisine de Denis Vinet qui mérite amplement tous les éloges que vous pourrez lire si vous traînez sur le net. Toujours pas remise de mon œuf bio à 63 degrés, champignons bruns truffés crus et cuits et de mes 3 crèmes brûlées. Si vous venez l’hiver, attendez vous à voir les vaches en direct live dans leur étable, le restaurant et la ferme familiale ne font qu’un ! Si j’étais publicitaire je vous dirais que vous trouvez là le chic de Megève sans les prix…

Evidemment cet article n’est qu’une partie infime de tout ce que vous pouvez faire, voir, manger si vous décidez de séjourner au Val d’Arly ou plutôt dans l’une des 4 stations qui compose ce territoire au grand cœur. Comme toujours on fonce sur le site de l’Office du Tourisme pour trouver un maximum d’infos pour organiser son séjour mais ça, vous le savez déjà. N’hésitez pas si vous connaissez le coin à partager vos bons plans persos dans les commentaires ! Pour celles et ceux qui me suivent sur insta, j’ai créé une story permanente où vous pouvez retrouver toutes mes photos persos.

Crédit photos : Office du Tourisme Val d’Arly

Running - Montres Connectées