Run : Top 3 de mes marathons préférés !

Je sais, quel culot de publier un tel texte alors que je ne cours même plus de marathon ! Mais voilà, je n’oublie pas que tout a commencé pour pouvoir un jour courir la distance reine sur route et même si aujourd’hui mon dos m’empêche de le faire, mes 41 marathons resteront à jamais dans ma mémoire et dans mon cœur. Et les médailles suspendues dans ma cave…

Top 1 – New York forcément !

Oui, je sais rien de bien original me direz-vous et vous avez tout à fait raison. J’ai eu la chance inouïe de le courir plusieurs fois, que ce soit grâce à un concours gagné grâce à Intersport et Nike qui a littéralement changé ma vie à jamais, mais aussi via la loterie (oui ça marche !), grâce à Planet Tours qui reste à mes yeux le meilleur Tour Operator sur cette destination, grâce à son super boss Momo, véritable marathonien passionné et même grâce à une invitation super bien tombée qui m’a permis de vivre un dernier marathon new-yorkais en mode VIP totalement dingue.

J’aime tout, la ville, les new-yorkais, l’ambiance. Même l’attente fait partie du trip finalement. Le parcours en soi n’est pas intéressant au sens touristique du terme mais on est tellement porté par les spectateurs que tout passe. Oui ça coûte un rein mais vous n’achetez pas uniquement un marathon, vous achetez une expérience unique de plusieurs jours dans une ville qui ne peut pas vous laisser indifférent.

Ma dernière médaille à New York, Linda célèbre coureuse américaine rencontrée en Antarctique et reconnue totalement par hasard sur le parcours où elle encourageait son équipe courant aux couleurs de son association et les désormais fameux ponchos bien chauds offerts à l’arrivée !

Top 2 – Paris évidemment !

Eh oui, là je sais que je vais surprendre et me prendre une volée de commentaires en mode « Aso, tous des salauds » mais que voulez-vous que je vous dise… C’est pour moi un des plus beaux parcours que j’ai pu faire dans ma courte vie de marathonienne parce qu’il est réellement axé vers la visite de la plus belle ville du monde et pis c’est tout. Je l’ai couru plusieurs fois (mon dernier en 2015 ici pour les nostalgiques !) et c’est là que j’ai battu mon RP perso, en mode dents serrées pour décrocher ma qualif pour Boston.

Ce départ sur les Champs, la Place de la Concorde, la Bastille… Les quais avec la Tour Eiffel et le Trocadéro. J’en viens à regretter d’avoir le dos en vrac pour ne pas aller tester le nouveau parcours, c’est dire ! Rajouter l’Opéra Garnier et la Fondation Vuitton, c’était la bonne idée. Même le bois de Boulogne moi ça me plaisait de le traverser, même si oui je sais, forcément Paris c’est pollué. Alors voilà, que ça vous plaise ou pas, Paris reste mon deuxième choix !

Le nouveau parcours

Top 3 – Le Médoc en mode délirant

Forcément, le côté festif de ce marathon ne pouvait que me plaire. Se déguiser, picoler sachant qu’en réalité jamais je n’ai fait le coup de l’arrêt à tous les châteaux, j’ai toujours commencé vers la fin, quand on commence à vraiment mangé. Mais aussi l’ambiance après la course, à déguster des sandwichs de magrets de canard grillés au barbecue… Plus français tu ne peux pas !

Mais attention, je rappelle toujours que c’est un vrai marathon, difficile qui demande une vraie préparation si on veut réellement en profiter pleinement. Perso, je l’ai toujours géré en mode dernière sortie longue avec les 100km de Millau. J’arrivais donc parfaitement prête pour profiter un maximum de ma course.

Et vous alors ? Quel est votre top 3 et surtout pourquoi !😉

PS : Si je pouvais recourir un jour la distance, j’avoue que Londres et Chicago me diraient bien évidemment pour les marathons étrangers qui me restent à faire. Valence a l’air top mais j’ai déjà participé à la fête avec une distance plus petite et vécu cette arrivée légendaire pour le fameux tapis bleu, il n’y a donc pas urgence. Volontairement je n’ai pas cité La Rochelle qui pourtant fut mon premier, mais tant qu’ils continueront à mettre les « hommes qui courent » à droite, les femmes et les vieux à gauche, pour le départ le plus sexiste du monde, il ne risque pas d’apparaître dans mon top 3 😉. Et oui, le marathon de l’Antarctique n’y est pas non plus parce que déjà c’est plus un marathon trail comme celui du Mont Blanc et surtout c’est tellement mais alors tellement plus qu’un marathon à vivre qu’il a une place évidemment totalement à part dans mon cœur.

Running - Montres Connectées