Test : Raven d’Adidas par Nicolas

Une histoire d’amour qui continue…

 

Après avoir essayé la meilleure chaussure du monde dixit Adidas himself, (voir test de l’ultra boost ici) et étant petit à petit devenu fan de ce fameux amorti, je m’étais promis qu’un jour où l’autre je passerais enfin à des chaussures trail de la marques aux trois bandes.

 

C’est ce que j’ai enfin fait au mois de novembre. Premier constat, mon vendeur chez qui j’ai l’habitude de me fournir me dit que je viens de lui acheter sa dernière paire. A priori cette chaussure est un véritable succès commercial malgré la couleur que je trouve très (trop) sobre à mon goût.

 

RAVEN BOOST HOMME S78453_F_B2CCat
Au niveau équipement, le laçage se fait via le système « speedlace » qui est aussi rapide que précis. On trouve maintenant l’habituel adiWear qui apporte une résistance à l’abrasion, la très connue semelle continentale qui a déjà fait ses preuves sur de nombreux autres modèles, mais intègre enfin, et c’est une première pour la marque aux trois bandes, leur amorti « boost » pour les modèles trail. Pour finir la zone des orteils est également protégée par un renfort en plastique souple qui s’étend jusqu’au gros orteil qui devrait pouvoir allonger la durée de vie de la chaussure (et des orteils dans les trails caillouteux). Bref ça respire le robuste tout ça pour une chaussure qui pèse quand même 324g.

 

J’ai pu tester la chaussure sur tout type de terrain (sauf neige) et de sorties. J’ai fait des sorties longues avec et me suis même payé le luxe pour voir ce qu’elles avaient dans les jambes (ou plutôt dans les crampons) en les chaussant lors d’un cross.
Si vous avez déjà mis des UltraBoost, vous retrouverez la même sensation. Le chaussant est une véritable pantoufle. Ce sentiment ne changera pas lorsque l’on fait ses premiers pas, le confort est là et bien présent. La présence de boost à l’arrière se fait bien ressentir, cette chaussure a été faite pour courir pendant des heures, lors de sorties longues où on commence à fatiguer (et où l’on pose plus facilement le talon) l’amorti ne bouge pas. Ce confort supplémentaire et de « moelleux » me rappelle une paire de hoka que j’avais eu il y a deux ans.

RAVEN BOOST FEMME S78456_F_B2CCat
Le modèle femme ! (oui je sais il n’est pas rose… ça surprend toujours !)

Alors trop molle me direz-vous ? Eh bien pas tant que ça. Et c’est justement là qu’ils sont forts les Allemands ! L’amorti boost est présent du talon jusqu’à la moitié du pied. Ce modèle reste dynamique grâce à la technologie adiprene sur l’avant du pied. Dans les zones faciles cette chaussure fait le job sans souci mais lorsque ça devient plus technique, elle ne rechigne pas à la tâche et arrive même à garder une bonne stabilité ! C’est vraiment sur ce point que j’ai moi-même été surpris. Je pensais que sur des surfaces techniques la chaussure allait me montrer ses limites.
La chaussure est imperméable jusqu’à un certain point, lors du cross que j’ai fait avec des flaques, de la boue et de l’herbe mouillée, les Raven m’ont fait gardé les pieds au sec.
La semelle Continental est l’un des points forts de la chaussure. J’ai réussi à la mettre en défaut seulement sur des rochers les jours de pluie. Le nombre et la taille des crampons mettent en confiance sur tout type de terrain. Cependant une telle accroche est préjudiciable sur le bitume, les crampons donnent l’impression d’avoir quelque chose entre nous et la chaussure. Ce point n’est pas important à mes yeux étant donné que je cours très peu sur bitume mais si vous voulez faire un trail avec des sections de route importantes (type Saintelyon), ce point ne devra pas être ignoré.

 

Longévité : Après avoir testé cette chaussure pendant 150km, je n’ai vu aucun signe d’usure prématurée alors que je ne l’ai pas épargné. La chaussure est faite pour supporter des chemins de forêt et de montagnes pendant de nombreux kilomètres.
Conclusion : La Raven est destinée à un large panel de coureurs. Pour un premier modèle trail« boosté » la marque Allemande a fait fort. Cet amorti couplé à la semelle continentale fait de cette chaussure un allié redoutable pour remplir ses objectifs. Un petit bémol pour les sections de bitume mais sincèrement ce n’est pas ce qui est demandé à cette chaussure.

Prix : 150€ sur le site officiel Adidas