Run : « UN mois avec » Suunto, la parole à François d’Haene

Il est temps de laisser la parole aux utilisateurs de la marque Suunto en commençant tout naturellement par les élites, ceux qui nous donnent envie de faire « tout pareil » qu’eux. On commence tout naturellement avec le plus connu, j’ai nommé François d’Haene qu’on ne présente plus !

Enfin si on va quand même dire quelques mots François parce que tous les lecteurs qui arriveraient sur ce site ne sont pas forcément non plus des passionnés de trail. François, c’est le plus grand traileur du monde… avec son mètre 92 ! Il survole la discipline depuis plusieurs années avec 36 victoires à ce jour sur les plus grands ultras du monde dont 4 victoires à l’UTMB et 4 au Grand Raid de la Réunion. Le lien vers son site perso est ici, n’hésitez pas à aller y faire un tour pour en savoir un peu plus à son sujet. Ses gros projets trail pour 2022 sont la Hardrock 100 le 15 juillet, l’Échappée Belle et son format duo le 19 août et un retour sur Le Grand Raid de la Réunion le 21 octobre. Vous l’aurez compris, avec un palmarès comme le sien, il a été interviewé mille fois par tous les journalistes trail du monde, j’ai donc eu envie d’être un peu plus décalée… Un peu plus Run & Fun quoi !

Tu ne viens pas à l’UTMB cette année, c’est parce que tu veux laisser une chance à ton copain Jim de gagner c’est ça ?

C’est un peu ça 😊. Nan je plaisante ! Il peut gagner même si je ne suis pas là cette année. Il vient vivre dans le Beaufortain pour préparer sa course et je vais tout faire pour l’accompagner au mieux, pour partager ensemble l’expérience de cette prépa même si sincèrement, nous sommes d’accord, je ne pense pas du tout qu’il aura besoin de conseils de ma part pour ça. C’est vraiment un partage entre deux passionnés de trail et d’outdoor en général d’ailleurs.

Crédit photo : @peigneeverticale

Tu seras aux USA en juillet pour la Hardrock 100, comment expliques-tu la fascination des Français pour les courses américaines alors que, Jim nous le démontre tous les ans, les Américains ne rêvent que de gagner des ultras chez nous justement ?

L’ultra pour moi c’est un voyage, dans tous les sens du terme. Je rêve donc autant de voyager que les Américains. Et puis sincèrement l’UTMB j’ai eu la chance de le faire plusieurs fois et de la gagner. Face à une course que je n’ai jamais eu l’occasion de faire, le choix était très vite fait. Camille va d’ailleurs aller sur la Western States pour les mêmes raisons, la découverte et le voyage avant tout. Et puis aller courir ces courses qui ont inscrit leur nom dans l’Histoire avec un grand H du trail et de l’ultra trail, soyons honnête, c’est encore plus jouissif que d’aller courir une course qui a un an seulement… Je ne veux pas me fâcher avec les organisateurs en disant cela hein ? Mais là on a à la fois l’Histoire et le décor, un endroit mythique et un parcours qui l’est tout autant. C’est ce qui explique la fascination que l’on peut avoir pour l’UTMB qui fait le tour du Mont Blanc mais aussi la Diagonale des fous qui traverse une île de part en part.

Tu es père de 3 enfants et sur les réseaux sociaux, tout le monde prévoit déjà l’UTMB 2040 avec au départ Jornet Junior (même si pour l’instant c’est plutôt Jornette junior 😊) et D’haene Junior. Et si Simeon te dit « je ne veux pas être François d’Haene, je veux être François Alu et devenir danseur étoile », tu lui dis quoi ?

Ce sera avec grand plaisir même j’ai des doutes parce que je crains qu’il n’hérite pas de grandes qualités de danseur dans la famille ! Mais bon après nos enfants peuvent nous surprendre… Plus sérieusement, nous veillons à ne surtout pas les élever dans un esprit de compétition autour du sport. Maintenant ils vivent dehors, nous n’avons pas de télé à la maison, nous ne les poussons pas, c’est plus l’entourage qui en parle, pas nous. Ils font beaucoup de ski l’hiver, du vélo l’été. Forcément cela développe leur « compétence » outdoor mais de façon naturelle. Maintenant que les choses soient claires entre nous, j’espère bien qu’ils battront les enfants de Kilian à l’UTMB quand le moment sera venu !

Il se trouve que quelques jours avant notre rencontre j’ai interviewé Dominique Chauvelier qui m’a spontanément parlé de toi en me disant qu’il ne comprenait pas pourquoi la FFA n’avait pas fait appel à toi comme ambassadeur quand ils se sont « approchés » du trail. Tu en penses quoi ?

Je pense qu’il a tout à fait raison ! Mais c’est assez compliqué : l’athlé est un « vieux » sport, le trail est récent, au sens où on l’entend aujourd’hui. Et c’est vrai que la nouveauté souvent fait peur. Quand j’étais au club d’athlé, quand j’ai compris que j’étais plus attiré par le trail et les longues distances, mon entourage sportif de l’époque avait juste peur. Mais c’était une façon pour eux de me protéger parce qu’ils ne voulaient pas « que je m’abime » trop jeune. Ce qui est assez paradoxal parce que l’athlé surtout à haut niveau est évidemment aussi traumatique.
Il y a aussi une différence de mentalité qui peut poser problème. Je sais que ça peut surprendre mais je pratique le trail avant tout parce que j’aime ça, pour le plaisir de courir en nature. Le classement arrive ensuite, même si évidemment il est important, il n’est pas pour autant ma priorité. En athlé c’est différent, il y a un besoin de temps, de classement. Maintenant organiser un championnat du monde d’ultra trail de façon artificielle… Je ne sais pas. Juste en dessous oui pourquoi pas mais au-delà, sur les très longues distances, cela dénature la discipline, parce qu’on peut se retrouver à privilégier une destination pour des raisons autre que le parcours. Et là…

Tu as quel rapport avec ta Suunto ?

J’ai la 9 Peak mais j’avoue, je ne suis pas du tout un vrai geek. J’apprécie les choses qui sont fiables, qui sont simples et j’avoue que l’offre a vraiment bien évolué en ce sens avec le temps. Aujourd’hui avec un téléphone, elle se connecte facilement, ce qui est très important pour moi également. J’ai besoin d’une bonne cartographie pour m’orienter par temps de brouillard en montagne avec une bonne autonomie. J’ai une approche montagnarde pour ça également et la 9 Peak répond à toutes mes attentes.

Bonne chance à François pour son objectif de l’été, on suivra ça !

Plus d’infos sur la 9 Peak de François ici.

Pour ne rien rater de nos prochaines publications, téléchargez l’application Run, Fit & Fun ici !

Crédit photo : @lauraluce
Running - Montres Connectées