Run & Fun : J’ai participé à la reco du Trail du Saint Jacques by UTMB

Vous me connaissez maintenant, dès que je peux faire un truc pas comme les autres, je fonce ! Là dans le genre, on est pas mal puisque je suis allée reconnaître une course que je n’ai pas prévue de faire… Enfin la distance que je n’ai pas prévue de faire pour être parfaitement exacte 😉 et forcément j’ai eu envie de vous en parler !

Un week-end de reco avec l’orga du Trail du Saint Jacques

c’est quoi ?

Déjà, commençons par parler « sous », parce que j’ai vu passé quelques commentaires sur les réseaux sociaux, que je qualifierais de désobligeant pour les organisateurs. Oui, la reco était payante mais je pense qu’on peut dire que c’est une prestation de qualité pour 75€. Bon, je passe sur la trace évidemment, c’est la base mais figurez vous qu’ils avaient poussé le truc jusqu’à faire des marquages quelques jours avant, histoire d’être sure de ne pas nous paumer dans la pampa 😉. On nous récupérait directement au Puy en Velay sur une place où le stationnement est gratuit pour tout le week-end (bonne idée !) pour nous emmener au Gite de la Cabourne à St Privat d’Allier. Comme je compte bien y revenir quand je vais me lancer sur le Chemin de St Jacques, c’était parfait pour commencer à repérer les lieux. Et c’est reparti vers Prades le village qui va nous servir de base de départ, les navettes sont prévues pour tous nos déplacements. Même si bien entendu, nous sommes venus pour courir !

C’est pas faute d’avoir vu des églises sur le parcours pourtant !

Bon je passerais sur le fait que ma sciatique m’a bien pourrie la vie, et c’est peu de le dire, pour ne vous parler que de la beauté de ces paysages. Dieu que la Haute Loire est belle ! Et dieu que j’ai hâte de revenir très vite pour y courir en juin évidemment mais aussi pour y randonner l’année prochaine, enfin si tout se passe bien question organisation familiale et professionnelle. Si Dieu justement ou Marie ou ses saints, bref toute la bande, pouvaient résoudre mes problèmes de santé pour que j’en profite pleinement ! En attendant que ma prière soit exaucée, j’ai commencé les anti-inflammatoires, sait-on jamais 😉.

Tous les 5 km ou presque, la super assistance est là pour nous nourrir, nous hydrater, nous bichonner. Table, chaises, boissons froides ou chaudes, et j’en passe ! Je crois que je vais les embaucher pour toutes mes courses moi ! Les 20km sont bouclés, les plus en forme continuent la balade, je préfère me préserver pour le lendemain. Retour au gite, douche, apéro bière et saucisson trop bon, soupe de lentilles excellente et gâteau au chocolat en dessert… L’affutage, ça sera pour demain ! Je dors comme un bébé, ce qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps.

Sinon je vous ai dit qu’il y avait des églises ?

Le lendemain, on reprend les mêmes et on recommence ! Le groupe est vraiment top d’ailleurs, j’ai oublié de vous en parler. Venus parfois de loin (la Belgique est dans la place !), ils sont tous engagé sur les distances longues, je suis le vilain petit canard avec mes 42km. L’ambiance est vraiment chaleureuse et ça papote tout le temps allègrement. C’est assez marrant d’ailleurs, je ne sais pas ce qui l’explique mais j’ai trouvé que ce format était nettement plus détendu qu’un stage de trail où très vite, qu’on le veuille ou non, certains cherchent souvent à se détacher du lot. Là aucun intérêt, on est clairement dans l’envie de profiter un maximum d’un parcours en faisant des arrêts photos que certaines mobylettes du groupe ne s’autoriseront pas en juin prochain.

A titre perso, ma sciatique ne me permet pas de profiter du parcours pleinement, je décide donc de m’arrêter au bout de 10km pour reprendre les 8 derniers kilomètre en rando parce qu’on m’a dit que c’était plat et sans danger, ce que je peux confirmer. C’est un vrai bonheur ce tronçon jusqu’au lac du Bouchet où sera installé un ravitaillement. Ok, nous on s’est offert le plaisir d’une terrasse au soleil avant de se quitter mais ça donne vraiment envie de revenir.

On était comme ça tout le week-end !

Un week-end de reco avec l’orga du Trail du Saint Jacques
Pourquoi ?

Déjà pour passer un excellent week-end entre passionnés du trail ! Ensuite parce que ça permet d’avoir une idée un peu plus précise du parcours qui vous attend mais aussi de l’organisation qui se cache derrière la course. Les échanges que j’ai pu avoir avec Patrick et son épouse Marie Pierre sont comme souvent très intéressants, surtout pour moi qui, comme beaucoup, reste quasiment toujours de l’autre côté de la barrière. Même être bénévole une journée sur une course ne représente qu’une partie d’une réalité d’une organisation de course. Des week-ends entiers à nettoyer les chemins, à repérer de nouvelles traces, à négocier avec les privés dont les champs seront traversés, les municipalités, les partenaires, les autorités… D’ailleurs j’en profite pour rappeler un point vraiment important : certes aujourd’hui il est facile de faire une reco seul, les traces se trouvent aisément sur Strava ou sur les sites dédiés, mais pitié, pensez à respecter les terrains privés !!! Si vous devez ouvrir une barrière, pensez à bien la refermer ensuite. Patrick nous a raconté une anecdote justement d’une reco privée qui s’est finie avec les vaches d’un fermier en balade dans le village voisin parce qu’un traileur avait oublié de refermer la barrière derrière lui. Non seulement c’était dangereux pour lui d’entrer ainsi dans un champ occupé mais ça l’était aussi pour les animaux, les personnes qui les ont croisés ensuite et pour l’organisation elle-même qui a galéré vous vous en doutez pour négocier la traversée officielle celle-là auprès du propriétaire furieux.

Pour terminer sur une note plus positive, faire une reco c’est aussi et surtout l’occasion de vous faire de nouveaux amis que vous aurez plaisir à retrouver dossard accroché quelques semaines plus tard. J’ai hâte de les retrouver et j’espère de pouvoir cavaler à leurs côtés, mais surtout de pouvoir vivre cette arrivée qui s’annonce grandiose. Installer une ligne d’arrivée au pied d’une cathédrale parmi les plus connues au monde, comment ne pas en rêver !

Pour ceux qui me suivent sur insta, j’ai mis toutes mes photos perso dans une storie à la une comme on dit quand on est une influenceuse 😁

Et si je vous ai convaincu de venir nous rejoindre en juin prochain, n’hésitez pas il reste des dossards ici !

COPAINS !!!

Pour ne rien rater de nos publications pensez à télécharger notre publication Run, Fit & Fun ici !

Running - Montres Connectées