Run : test de la frontale Evadict OnTrail 900

Forcément après les chaussures, le textile et le sac, il était grand temps de revoir l’offre frontale pour permettre aux traileurs de pouvoir adopter un total look Evadict, nuit et jour, hiver comme été et c’est chose faite avec la Ontrail 900.

Alors disons les choses clairement, j’ai été pendant des années une Petzl girl… Déjà tout simplement parce que mon job m’avait permis d’être équipée très tôt par la marque et que comme elle me convenait, je n’ai même pas cherché à tester d’autres modèles. Ma Nao, c’était à la vie à la mort 😉. Et puis un jour j’ai fini par me dire que quand même il n’était pas très sérieux pour une personne souvent consultée pour des conseils d’équipement de n’avoir qu’une seule marque dans son sac de trail. J’ai donc testé la Neo 10R de Led Lenser (test à lire ici) et franchement j’ai adoré. Reste que tous ces modèles, aussi bien soient ils sont chers et c’est toujours embêtant pour mon lectorat de recommander une frontale à plus d’une centaine d’euros, si ce n’est plus avec la batterie supplémentaire quasi toujours obligatoire si on fait de l’ultra.

C’est donc très clairement le prix qui m’a donné envie de tester la Ontrail 900. Une frontale qui peut monter à 900 lumens à 60€, forcément ça ne pouvait que m’intéresser. La pectorale ne me convenait pas, déjà parce que je trouve que ça fait beaucoup entre la veste qu’on doit pouvoir enlever facilement, le sac… Sans parler du fait que figurez-vous que ce faisceau qui se balance devant mes pieds, moi ça me filait le mal de mer ! Au demeurant pour ceux que ça intéresse ils ont sorti une version ultra boostée avec 900 lumens là aussi à découvrir ici, parce que je n’ai pas dit que ce n’était pas bien, j’ai juste dit que ça ne me correspondait pas, nuance 😉.

Du simple, de l’efficace…

Alors concrètement pour ce prix-là tu as quoi ? Tu as une frontale ultra simple d’utilisation. Ok elle n’est pas connectée, elle n’est pas réglable sur une application, mais elle fait le job et c’est déjà ça. Attention, c’est quand même important à préciser le mode 900 lumens est annoncé pour 3h30 ! C’est donc juste un mode que l’on enclenche comme je l’ai fait sur mon dernier trail pour « chopper la balise au loin » ou pour éclairer une partie un peu plus technique si vous êtes sur un trail qui va au-delà de 3h. Le mode 100 lumens suffit largement quand on est sur une course type Saintelyon. 9h annoncé, ça fait le job pour tenir jusqu’au lever du soleil. Toujours prévoir une heure de moins s’il fait froid, les batteries sont souvent très sensibles de ce côté là.

C’est vraiment une frontale ultra simple à utiliser, à recharger, et finalement le poids n’est pas aussi gênant que je ne le pensais. Question confort je ne porte que très rarement ma frontale directement sur la peau, j’ai souvent un bandeau ou un bonnet qui a pour principal intérêt de me tenir les cheveux donc je ne peux pas vous en dire plus de ce côté-là. Le réglage pour l’adapter à votre tête est là aussi simplissime et ça ne bouge pas. La molette est là aussi d’une simplicité absolue d’utilisation et on retrouve le système de « clignotage » pour prévenir que la batterie va prochainement lâcher. Clairement la bonne idée est d’acheter la recharge à 20€ dès qu’elle sera dispo pour partir en pleine sécurité. Le bordel actuel que tout le monde connait rend l’approvisionnement un peu plus compliqué mais elles vont bien finir par arriver. Bref vous l’aurez compris, si vous cherchez une frontale facile à utiliser, pas prise de tête mais suffisamment efficace pour courir en toute sécurité, vous l’avez trouvée !

Prix : 60€ – La recharge 20€ (elle arrive prochainement, je vous tiens au courant !)

Mon truc en + : avec l’hiver et pour un maximum de sécurité n’hésitez pas à compléter l’ensemble avec cette petite lampe clip clignotante à 4€.

Running - Montres Connectées