Test : gants mérinos by Brubeck

Je continue ma petite découverte de la marque Brubeck, la marque qui nous veut du bien en nous tenant chaud l’hiver de la tête aux pieds en passant par les mains !

Logiquement, il fallait que j’en arrive aux gants, déjà parce que je suis très frileuse et surtout parce que je suis absolue convaincue que le secret de la résistance au froid passe en priorité par la protection de nos extrémités. Pour les mains j’ai toujours une paire de gants fins qui traine dans mes poches de veste, d’où mon obsession pour les poches d’ailleurs. Donc je suis toujours à la recherche de plus de finesse et de légèreté pour les trimbaler sans être gênée. Si en plus je peux rajouter l’efficacité, que demandez de plus !

Avant d’aller plus loin : Lorsqu’il fait vraiment froid, j’adopte toujours la technique de l’empilage, à savoir une première paire fine (j’avais une vieille paire de Quechua achetée il y a quelques années au grand Store de Sallanches) et une deuxième paire qui varie en fonction du contexte. J’ai une paire de moufles Kari Traa qui n’est plus commercialisés coupe vent super efficace et une paire de gants Asics tactile plus imperméable pour pouvoir me servir de mon téléphone sans avoir à tout enlever à chaque fois (là aussi elle n’est plus commercialisée). Au pire du pire, il a pu m’arriver de rajouter des chaufferettes en Antarctique évidemment et sur une édition particulièrement glacée de l’UTMB (je les achète chez Decathlon, on en a toujours à la maison entre mes skieurs et mon fils motard, elles sont bien utiles). Mais sinon les deux épaisseurs ont toujours été suffisantes. Je précise juste avant qu’on me pose la question, que je suis certes frileuse mais je ne souffre absolument pas du syndrome de Raynaud.

Pour en revenir à la paire de gants Brubeck (moi j’ai les kaki à droite), je retrouve la finesse mais avec beaucoup plus efficacité du côté chaleur, aucun doute là dessus. J’apprécie énormément le fait qu’ils soient longs, beaucoup plus que tous les modèles que j’ai eu, ce qui permet de protéger les poignets souvent les grands oubliés dans ces moments là pour bien faire la liaison entre la main et le t-shirt ou la veste. Le tissu est suffisamment souple pour s’adapter à son gps sans que cela ne gène les mouvements. Ils sont certes un peu chers mais j’avoue que question confort et chaleur, pour avoir souffert du froid plus d’une fois, aujourd’hui je fais très attention de ce côté-là. J’ai un seul reproche à leur faire, ils ne sont pas tactiles eux aussi, ce qui est pour le coup vraiment dommage parce que leur efficacité donne envie de partir avec une seule paire, mais je suis obligée par la force des choses de les enlever. Non, je ne passe pas mon temps à me prendre en photo je vous rassure, c’est juste que j’écoute la radio la plupart du temps quand je cours, et j’ai régulièrement besoin de jouer avec mon téléphone 😉.

Vivement les trails blancs que je puisse voir ce qu’ils ont vraiment dans le ventre ces foutus gants !

Prix : 38€90

Running - Montres Connectées