Run : Test de la Saucony Guide ISO 2 Tr – Dynamisme avant tout …

Je suis, habituellement, un grand fan de la marque Saucony et surtout de leurs modèles à faible drop tels que la Kinvara dont j’avais testé la version 10 l’an dernier. La Guide Iso 2 Tr ne rentre pas précisément dans ce cadre (drop 8 mm, peu de souplesse …). Nonobstant, notre blog étant à caractère généraliste, il m’a paru pertinent de tester ce modèle, dédié aux courses nature avant tout, donc susceptible d’attirer un large public.

Pour des raisons diverses et variées, personnelles et … confinementielles (si j’ose dire) j’ai mis du temps à sortir cet article à tel point que le modèle ne semble plus vendu sur le site de la marque aujourd’hui. Je sais, c’est un peu c… Bon, en même temps, on le trouve encore sur le web, par exemple chez I-run : ici à un prix sympa alors, on peut encore en dire 2 mots, non ?

Je n’ai pas envie de vous abreuver de termes techniques propres à la marque mais sachez que sur ce modèle, on retrouve peu ou prou ce qui fait la particularité essentielle des Saucony : l’adéquation parfaite entre confort et dynamisme. Le tour de force des concepteurs est d’ailleurs d’être capable de proposer ce couple parfait, tant sur des modèles à faible drop quasi minimalistes que sur des chaussures plus classiques telles que cette Guide Iso 2 Tr. Je cite quand même 2 termes barbares : ISOFIT (le chaussant) pour une adaptation parfaite du mesh à votre pied à vous et EVERUN (la semelle) pour offrir un retour d’énergie bien sympathique à l’impact.

J’ai testé ce modèle sur route (ça passe, franchement), sur sentier (elle est faite pour) et en montagne (ça passe … aussi). En faisant abstraction de la raideur relative de la semelle (je parle pour moi bien sûr, habitué à des semelles aussi épaisses qu’une tranche de jambon – à la limite trois superposées), j’ai vraiment apprécié l’ensemble.

Le maintien du pied est parfait mais il se double d’un réel confort de chaussant, ce qui fait qu’on ne se sent pas prisonnier d’une super-structure contraignante. La semelle adhère à tous types de surface, y compris sur le mouillé. En montagne, elle protège bien sous le pied mais manque d’un pare-pierre à l’avant (cela dit, elle n’est pas vendue pour donc ce n’est pas dramatique en soi).

Son atout majeur est indubitablement son dynamisme. Everun est sans doute dans le coup … Le fait est qu’on a, même en impact médio-pied, une vraie sensation « d’aide » (retour d’énergie) à l’impulsion. Mollesse aux abonnés absents. C’est donc une chaussure avec laquelle on peut se faire de réels plaisirs d’attaquant.

Polyvalente, confortable, dynamique et … vendue pas trop chère (aux alentours de 100 € et moins sur le web), cette chaussure, même hors catalogue demeure une bonne affaire.

Running - Montres Connectées