Du côté de chez Fred : Dure reprise …

En bon élève du confinement que j’ai voulu être, modèle d’exemplarité s’il en est (sic), j’ai arrêté de courir le 17 mars pour ne reprendre que le 11 mai, première fois de mon existence de runner que j’observais une si longue coupure.

Je n’ai pas éprouvé de manque – ouf, je ne souffre donc pas de bigorexie – ni de frustration de ne pas avoir pu me mesurer au concours de qui a la plus … n’étant pas abonné à Strava. Il faut aussi dire que j’ai la double chance, d’une part, d’avoir été en télétravail dès le premier jour du confinement (avec des horaires … de professeur de maths de l’Enseignement Supérieur), d’autre part, de posséder un jardin capable de m’occuper à l’infini.

J’en ai déduit que, finalement, ce qui me passionnait réellement dans la course à pied, c’était juste d’être dehors et de me dépenser un peu. Une révélation 🙂 Non, je plaisante, j’en rajoute un peu.

Depuis le 11 mai, j’ai repris consciencieusement, à raison de 5 séances hebdomadaires un peu mollassonnes d’une heure (que je pousse à 1h30 le dimanche, quand même) n’ayant pas, tout comme vous, d’objectif de courses à court / moyen terme. Pas bien passionnant tout cela mais il faut bien un (nouveau) début à tout.

La première semaine fut laborieuse. Un escargot cacochyme perclus de raideurs. Je me suis posé quelques questions mais j’ai passé outre et après cette poignée de semaines, les choses ont l’air d’aller dans le bon sens. L’envie de me faire mal en fractionnant n’est pas encore là mais elle ne saurait tarder. L’envie de reprendre l’écriture sur le blog semble, elle, revenue (il va falloir que je prenne un peu de place à Cécile 🙂 ) , de même que celle de tester pour vous. C’est bon signe, non ?

Running - Montres Connectées