Run : Annulations, reports… fausse vraie bonne idée…

Voilà au moins dès le titre vous êtes fixé sur le ton de ma petite chronique ! Je sais que ça ne va pas forcément plaire à tout le monde mais cette manie de tout reporter à la rentrée, je ne trouve pas que ce soit une bonne idée.

Alors oui je sais, vous allez me dire : « oui mais c’est pour ne pas avoir à rembourser les dossards ». Sachez tout de même et c’est important de le signaler que si vous preniez le temps de toujours lire l’intégralité des règlements au lieu de faire comme moi, quand vous vous inscrivez en ligne de cocher la petite case avant de sortir votre carte bleue, que dans 99.99% des cas, les situations de force majeure sont exclues de tout remboursement ou même assurance annulation. Alors oui, c’est énervant, oui c’est rageant, mais c’est ainsi. Je l’ai subi plusieurs fois déjà et à chaque fois j’ai entendu des coureurs dire « oh mais on s’en fout qu’ils annoncent une tornade, faites-nous signer une décharge, on y va ». J’ai même entendu dire « rien à foutre que la guerre se soit déclarée chez eux, nous on veut notre course et pis c’est tout ». Je ne souhaite pas polémiquer sur l’intérêt ou non d’annuler ces courses, je dis juste qu’il y a une décision prise et que même si c’est très pénible, on doit s’y conformer.

Personnellement ce qui me dérange le plus ce sont ces reports en cascade… Déjà parce que la rentrée tourne déjà au ridicule avec tellement de courses organisées sur Paris en quelques semaines qu’on n’est pas à l’abri que les habitants autour de la Tour Eiffel finissent par accueillir les coureurs à coup de bombes de peinture. Mais surtout, ce qui me gène vraiment le plus, c’est que l’on risque de « vider » les autres courses, celles qui sont toujours organisées à cette période-là. Je sais bien que certains de mes petits camarades de jeu s’amusent à courir un marathon par week-end « la fleur à la crocs » mais ça n’est pas le cas de tout le monde. Pas mal de marathons de rentrée n’avaient pas encore bouclé les inscriptions et j’ai du mal à imaginer que cela ne se répercute pas sur eux. La réflexion vaut aussi pour les trails évidemment. Personnellement, je suis plutôt partisante du pansement qu’on arrache d’un bon coup sec, ok ça fait mal sur le coup mais au moins, ça c’est fait et on peut passer à autre chose.

Maintenant j’espère une chose que tout cela aboutira à un point positif : qu’enfin l’échange de dossard soit systématiquement organisé. Plusieurs sociétés ont lancé ce service il y a déjà des années comme Luck-it qui travaillait avec succès sur les 20km de Paris qui est tout sauf une course de quartier. Il est temps, grand temps qu’enfin toutes les courses acceptent l’échange officiel de dossards. Ok pour fixer une date limite comme, allez 8 jours max avant les « grosses » courses et 15 jours avant les plus « petites » parce qu’elles ont rarement des salariés à dispo pour faire le travail et que les bénévoles sont déjà assez sollicités comme ça. Mais bordel qu’on arrête de nous dire que ce n’est pas possible quand certaines y arrivent très bien !!! Voilà, c’est dit, vous pouvez reprendre une activité normale 😉.

Running - Montres Connectées