Fun : Et donc, je suis allé au Salon du Running

5 ans que je n’avais pas mis les pieds au Salon du Running mais comme je devais aller chercher mon dossard pour le Marathon de Paris, je ne pouvais guère faire autrement que de parcourir ses allées …

Le seul stand qui m’intéressait vraiment était celui de Cécile, bien entendu, où je pensais pouvoir faire dédicacer un exemplaire de son nouveau livre « Cours toujours » (Editions du Trésor) qui sort … demain. Bon à défaut de dédicace, j’ai au moins pu déjeuner avec cette fantastique autrice – le rêve de toute une vie – dont je vous recommande vivement les ouvrages (on me murmure que j’aurais pu peut-être en faire un peu moins …)

Il y a encore quelques années, quasiment toutes les marques de chaussures étaient présentes sur le Salon. Ce n’est plus du tout le cas, malheureusement. Sorti de l’inévitable (au sens propre) supermarché Asics, aucun « historique » (NB, Saucony, Brooks, adidas, Nike …), plutôt des challengers : Hoka One One, La Sportiva ou encore Altra Running qui présentait sa très jolie (mais trop … tardive, hélas) version Paris de l’Escalante (photo ci-dessous) … Il y avait bien aussi Décathlon mais sans vraiment de produits sur le stand. Je n’ai sans doute pas bien compris le concept, n’hésitez pas à y aller, vous pourrez m’expliquer. En même temps, en réfléchissant un peu, on se demande qui pourrait bien acheter une paire de pompes 2 jours avant un marathon, donc finalement ne rien vendre pourrait être la quintessence ultime de l’approche marketing idoine sur un tel événement.

Côté textiles, même motif, même punition … Pas grand monde. Tristounet. Par contre, heureusement, il y avait des influenceuses pour mettre un peu d’animation et relever le plat 🙂 Le stand de Marine Leleu ne désemplissait pas.

Sinon, la chimie était présente comme d’habitude avec cette avalanche de gels et de poudres bien sûr plus efficaces que ceux du stand voisin et destinés à vous donner des ailes dimanche. Mais comme ce n’est pas trop mon kif, je ne me suis pas appesanti sur le sujet.

Deux stands que je vous conseille vivement. D’abord parce que ce sont des marques françaises qui … fabriquent en France (si si, ça existe) et surtout parce que leurs produits sont innovants et de qualité. En plus, vous n’aurez pas trop longtemps à les chercher. Ils sont au même endroit, en face du stand Compex.

Le premier d’entre eux est le système de laçage Unchain … BLUFFANT !!! à tel point qu’un simple test en statique m’a convaincu de l’utiliser dimanche sur les 42.195 km du MDP. Un serrage précis au micron sur chaque oeillet mais sans système de blocage particulier (C.F. les produits de la concurrence …) et un pied parfaitement maintenu et sans aucun point de compression. On sent qu’il y a eu du travail de recherche … 20 € pour ne plus avoir la sensation de pied qui gonfle au fur et à mesure des kilomètres et la nécessité de s’arrêter pour refaire ses lacets … pas cher payé.

Le second est La Chaussette de France (modèle Alberta en photo). La marque conçoit et réalise ses chaussettes techniques dans ses usines troyennes. Le marché running est relativement neuf pour elle, aussi a-t-elle choisi de l’attaquer par le haut (tout en restant raisonnable côté prix) avec des produits de très haute technicité et des matériaux de grande qualité. J’ai bien envie de tester dès dimanche également …

Je fais un peu mon difficile, non ? Mais bon, j’ai été tellement déçu par les absents que j’ai peut-être eu du mal à apprécier à leur juste valeur les rares présents. Allez-y et faites-vous votre propre idée.

Running - Montres Connectées