Run : Alphabounce, la version alpha d’Adidas

Si j’ai testé ce modèle destiné à l’entraînement, c’est que j’avais une idée en tête quand je les ai découverte… Et l’idée s’est confirmée après plusieurs semaines de test concluant : cette paire est ultra polyvalente et parfaite pour les débutantes !

 

Etant marraine de La Parisienne 2018, je cherchais une chaussure qui pourrait convenir aux débutantes. Je suis tombée sur cette paire qui est annoncée comme destinée aux trainings, une notion plutôt vague à mon goût… Et comme j’ai plus confiance en mes pieds que dans les fiches techniques, j’ai demandé à tester les Alphabounce en adidas addict que je suis !

 
Premier constat : le volume de la semelle… j’ai perdu l’habitude avec mes ultraboost ! Sans parler de la largeur de pied qui du coup va pouvoir satisfaire beaucoup plus de monde. Les boost ont un chaussant plutôt fin qui me correspond bien mais qui ne peut pas convenir au plus grand monde. Une chose est certaine, quand tu mets ton pied dedans tu es immédiatement comme dans des chaussons ! Pour ma part le fait que du coup le chaussant soit large me permet de retrouver un peu les sensations que je ressens dans mes altra trail. Attention j’ai bien dit un peu ! Ce ne sont évidemment en aucun cas une paire de chaussures minimalistes ou de transition.

 

SS18_ALPHABOUNCE_CAROLINE_DACOSTA-14
Elles pourraient être plus légères mais franchement rien de trop dérangeant non plus. En réalité pour moi leur principale qualité c’est qu’elles sont clairement polyvalentes. Je sais que la marque ne communique pas sur le sujet, parce qu’on aime aujourd’hui nous vendre une paire pour chaque sport que l’on pratique mais immédiatement je me suis dit que justement cette semelle un peu X size devrait se révéler très efficace en fitness ou autres séances de renfo. Quand on doit sauter comme dans les burpees ou autres réjouissances du même genre, on trouve parfois difficilement son équilibre et là j’étais plus stable que d’habitude.

 

Elles s’enfilent un peu comme des chaussons justement, le laçage semble être optionnel mais en réalité il permet à la chaussure de ne pas bouger comme sur des chaussures normales. On élimine juste les risques de frottement de la languette comme ça arrive parfois sur certains modèles même si ça devient dieu merci de plus en plus rare. A ma grande surprise la partie montante à l’arrière du pied ne gêne pas mais les porter sans chaussettes n’est pas forcément une bonne idée. J’ai testé pour voir sur une séance de marche active, j’ai eu un début de frottement parce que mon pied bougeait trop. Je suis donc vite revenue au combo chaussures – chaussettes !

 
Pour moi ce modèle est la paire idéale pour la femme qui court deux à trois fois max par semaine (et pas plus de 10km à la louche, on ne va pas chipoter pour 2km non plus !) et qui pratique des sports en salle type fitness ou cross fit. C’est une paire multitâches parfaite pour quelqu’un qui débute et qui ne peut pas non plus s’offrir 36 paires de chaussures. Je les ai aussi testées en marche active, séances que je pratique régulièrement pour préparer mes ultra-trails et là aussi elles ont assuré. Je dois les avoir aux pieds depuis presque deux mois maintenant et la notion d’usure n’en est pas encore une pour ces chaussures que l’on parle du mesh ou de la semelle. A suivre !

 

20171130_Adidas_AlphaBounce_ND_0061

J’ai le coloris noir et gris… dommage, je préfère celles-là ! 

 

Le + : une paire parfaite pour débuter le running et le sport en général
Le – : perso question look, je trouve que justement la semelle qui déborde un peu ne donne pas envie de les porter à la ville mais là c’est vraiment une question de goût 😊

Running - Montres Connectées