Run : Paris vaut bien une polémique…

Comme tous les ans, on a eu le droit aux traditionnelles polémiques qui font aujourd’hui de paire avec les grandes organisations. Le marathon de Paris n’y a pas échappé… Après avoir longuement commenté différents posts FB, j’ai décidé de résumer ma façon de penser dans un seul et même article. 

 

Le t-shirt… C’est fou comme un bout de tissu d’une qualité généralement moyenne devient tous les ans ou presque sujet à controverse… Pendant un temps, seuls les 20km de Paris en faisait son buzz annuel, partant du principe que bon ou mauvais, le principal était que le buzz existe. Cette année pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, nous avons donc eu le droit à une histoire de couleur : bleu pour les garçons, corail pour les filles. C’est le dernier truc à la mode… Comme plus personne n’ose sortir du rose par peur de voir débarquer une bande de femens enragées, on nous sort tout un panel de couleurs qui font fille mais pas trop… enfin un peu quand même : corail donc, fuchsia, parme, j’en passe et des meilleurs. Et presque à chaque fois, ça ne loupe pas, les organisateurs se prennent une volée de commentaires plutôt négatifs. Alors je vais rappeler un principe de base pour faciliter la réflexion de tout le monde lors de la prochaine réunion :

La femme est un marathonien comme les autres !

Vous faites une médaille différente pour les femmes ? Avec un ruban d’une couleur différente ? Non ! Eh ben pour le t-shirt faites pareil ! Certes nous avons râlé pendant des années parce que nous en avions marre de nous retrouver avec un t-shirt en coton moche en taille XL qui était plus utile pour faire le jardin que pour courir mais dieu merci presque tout le monde a évolué en offrant maintenant des trucs qu’on est plutôt fier(e) de porter. Alors arrêtez de vous compliquer la tête ! On veut juste la même chose que les garçons, ni plus, ni moins, ni différent. Enfin si… la coupe quand même… Parce que bon, je sais qu’avec cette histoire de genre ça devient compliqué à suivre mais les hommes ayant un 90C triomphant reste encore un peu rare. Donc un col V pour faire la différence, une coupe qui correspond à la morphologie féminine et tout ira bien ! Et puis vous aurez un argument imparable si certaines viennent encore râler : « vous vouliez l’égalité ? Eh ben vous l’avez ! ». Même parcours, même t-shirt, même médaille…

 

08/04/2018 - Schneider Electric Marathon de Paris 2018
08/04/2018 – Schneider Electric Marathon de Paris 2018

Paris vaut bien un dossard… enfin si je pouvais éviter de le payer…

Pour le débat autour du manque de médaille et de t-shirts à l’arrivée, j’avoue que là je suis plus perplexe… Et je sais que critiquer les organisateurs est presque devenu un sport national mais il y a autre un autre phénomène qui en est devenu un : faire jouer la photocopieuse et de prendre le départ d’une course sans être officiellement inscrit. C’est une réalité qui fausse la donne et forcément les chiffres de la dotation. Autre comportement réellement problématique : les gens qui estiment que puisqu’ils ont payé, prennent un t-shirt pour eux et reviennent sur leur pas en planquant le premier pour en réclamer un deuxième. De nombreux bénévoles ont pu constater ce comportement lamentable… Seulement on oublie juste un truc : ils ne sont pas là pour faire la police, ils sont là bénévolement justement et ont autre chose à faire que de jouer les pères la morale auprès de coureurs qui ont oublié les règles de savoir vivre. Cela n’explique surement pas tout et je pense qu’ASO va aussi devoir prendre en compte l’arrivée d’un nouveau public sur ses marathons : les finishers coûte que coûte…

08/04/2018 - Schneider Electric Marathon de Paris 2018
08/04/2018 – Schneider Electric Marathon de Paris 2018

Un règlement est là pour être lu, pas pour s’en faire des chapeaux pointus !

Une vidéo a largement circulé sur les réseaux, offrant un spectacle désolant… Des coureurs, tentant de rejoindre la ligne d’arrivée en plein démontage, coûte que coûte, escaladant des barrières avec des bénévoles tentant de faire la police avant de lâcher l’affaire sous les huées des quelques spectateurs encore présents. Inutile de préciser que derrière cette publication, les commentaires se sont déchaînés… Oubliant pour la plupart une info capitale : toutes ces personnes étaient hors délai ! Alors oui je sais, ce n’est pas drôle mais c’est une réalité : il y a un temps limite pour être déclaré marathonien… Chaque organisateur est d’ailleurs plus ou moins libre de donner un temps limite. New York donne 6h30… Paris 6h. Et c’est peut-être déjà là qu’ASO pourrait faire un pas en se calquant sur le même temps que les plus grandes organisations mondiales. Autre piste à creuser à mon avis : offrir une ligne symbolique sur le trottoir qui est plutôt large à cet endroit pour pouvoir démonter la vraie ligne en temps et en heure pour rendre l’avenue à la circulation.

08/04/2018 - Schneider Electric Marathon de Paris 2018
08/04/2018 – Schneider Electric Marathon de Paris 2018

Les bénévoles sont là pour rendre service… pas pour faire la police !

 

Reste une réalité… que faire de tous ceux qui au-delà de ce temps refusent de s’arrêter ? Parce que c’est ce qui s’est passé. J’ai pu m’entretenir avec des bénévoles situés proches de l’arrivée qui ont tenté de prévenir les derniers participants qu’ils étaient hors délai mais rien à faire, certains se montrant même carrément agressifs. Je fais du trail et dans ma discipline la notion de barrière horaire est connue, pénible à vivre mais connue. J’ai été arrêtée plusieurs fois, je sais ce que cela fait qu’on vous décroche un dossard alors que cette course vous en rêviez vraiment. Je pense que là aussi ASO pourrait faire des progrès en étant vraiment très clair avec cette notion et en mettant en place des barrières horaire intermédiaires pour arrêter les gens avant et non à 500m de l’arrivée. Une barrière horaire ferme et non négociable au semi ou au moins au 30ème km serait déjà une bonne chose et une au 40ème km par exemple. C’est inhumain d’arrêter quelqu’un à 500m du graal… Toute personne qui la franchirait aurait le droit de rejoindre la ligne d’arrivée quelque soit son temps final. Tout le monde prend en exemple le cas de New York qui laisse sa ligne ouverte pendant des heures, oubliant que celle-ci se situe dans un parc fermé à la circulation ! Et surtout personne ne voit jamais les images des derniers rejoignant la dite-ligne sur les trottoirs puisque la circulation est revenue. On donne aussi en exemple Rotterdam qui fait une arrivée pour le ou la dernière digne des ironmans, super forts pour faire des clappings de folie avec confettis. Mais là aussi personne ne montre tous les participants qui ont dû monter dans le bus balai sans demander leur reste alors qu’ils dépassaient le temps imparti de quelques minutes seulement…

dernier marathon paris

L’arrivée des derniers… par les premiers ! Enfin ceux qui ont respecté les barrières horaires donc…

 

Le marathon ne s’improvise pas, ça reste une des distances les plus exigeantes qui demande une préparation longue et pénible surtout lorsqu’on débute. Soyez sûr et certain d’être vraiment prêt à ça avant de vous lancer. Et si la notion de barrière horaire et de règlement vous chagrine ou vous fait peur, aucun souci, faites-le en off pour commencer et quand vous serez prêt, allez-y, foncez, Paris le vaut bien !

Running - Montres Connectées