Run : Patagonie, petit débrief entre amis !

Comme toujours je vous fais un petit débrief de mon équipement sur mes deux dernières courses, le km vertical et l’Ultra Fiord. C’était cette fois encore un savant mixte entre de l’ancien qui a fait ses preuves et du tout neuf, jamais testé mais vraiment approuvé !

 

Pour le km vertical, question textile je suis partie avec la nouvelle jupette Kalenji trail parce que j’étais très optimiste question météo et parce qu’il y avait un rayon de soleil ! Elle reste vraiment un des incontournables du dressing si on aime ce type de vêtement. Bien finie, super confortable, ils ont rajouté pleins de petites poches, franchement rien à redire, surtout pour 20€ ! Je portais un t-shirt d’une très vieille collection mizuno, un breath thermo de la première heure. Que voulez-vous que je vous dise… Ils vieillissent super bien, font le job, moi je ne change pas une équipe qui gagne ! Pour le coupe-vent, j’avais la chance et je dis bien la chance de pouvoir tester un des derniers modèles de Gore, la Shakerdry running et il faut bien admettre qu’ils savent y faire… C’est un modèle super perturbant au niveau de la matière, super fine (et légère, 140 gr !) tout en étant super résistante. Le modèle féminin est super bien taillé je trouve, un peu plus ample que certains modèles anciens que je trouvais trop « fitté » pour le trail où tu dois souvent empiler les couches en dessous. L’avantage c’est que ça ne prend pas de place dans le sac. Pour l’avoir testé dans des conditions de vent plutôt épiques, je confirme que ça marche très bien ! Reste le problème de respirabilité… La matière est quand même un peu space, je ne me vois pas la porter à même la peau avec un t-shirt manches courtes par exemple mais bon je peux me tromper. A voir donc ! Et puis il reste le problème du prix… Chaussettes et manchons de compression kalenji également que j’ai depuis plus d’un an maintenant, nickel parce qu’il faisait froid là-haut.

 

thumbnail (11)
Pour le matériel, j’ai sorti de leur boite une paire d’Altra, sachant que je prenais quand même un bon gros risque puisque jusqu’à maintenant mes tests n’avaient pas du tout été concluants pour des questions de taillant. Lors d’un passage dans les bureaux de l’agence qui les représentent, j’ai eu un coup de cœur pour cette paire qui avec son scratch me semblait bien correspondre à ce qu’on attend de chaussures destinées aux km verticaux, surtout que là je montais mais je descendais aussi ! Je sais que ça va surprendre mais moi, la place à l’avant me gênait dans les anciens modèles. J’aime quand même sentir la chaussure sur mon pied et je trouvais que cette sensation de flottement absolument pas agréable. Ne venez pas me sortir l’argument de vente d’Altra je le connais… Je vous donne mon avis perso ! 😊 Là j’ai trouvé en les essayant au bureau donc, que le chaussant était un peu plus fin et que ça pouvait se tenter. Et comme je suis vraiment joueuse, je suis partie avec une seule paire de toute façon. Mais j’ai tout de suite compris que j’avais fait le bon choix : accroche, confort tout y est ! Je vous en reparle plus en détail pour l’ultra.
Question sac j’ai pris le petit dernier de Kalenji parce que je n’avais besoin de rien d’autre que de l’eau, un truc à grignoter parce que j’ignorais que l’orga avait prévu le snickers de la victoire et mon téléphone. Franchement super petit sac qui répond à tous les besoins de base. Hyper léger, confort parfait dans le serrage, je l’ai complètement oublié dans la descente. Pour ce prix, rien à ajouter et je pense que les défauts des premiers modèles ont été corrigés. Aucun souci avec la flasque (je n’en ai pris qu’une) et mon téléphone ne bougeait pas mais comme je l’ai dit à une amie, le mien est nettement plus grand qu’un iphone, à voir donc.

 

Pour l’ultra, c’était forcément un peu plus sérieux ! Déjà parce qu’on nous demandait une veste, sans précision mais je me suis contentée de prendre ma Columbia compatible UTMB pour mon plus grand bonheur, vu la météo que l’on a eu. Collant long odlo qui était en fin de vie qui a plusieurs années… Je me doutais que le terrain serait impitoyable et je ne voulais pas détruire un truc neuf. Ça n’a pas loupé, il a fait le job mais il est resté sur place, les petits trous au départ sont devenus des grands trous à l’arrivée… Toujours un breath thermo en première couche et une veste Patagonia nano-air light en second couche. Elle est top et je l’adore, super légère et finalement super chaude parce que je n’ai pas eu froid. J’avais dans mon sac le pantalon de trail Kalenji au cas où mais il ne l’a pas quitté finalement. J’ai enfilé une troisième couche, à savoir un coupe-vent Columbia avec l’intérieur en couverture de survie que j’ai depuis plusieurs années. Il est super light et super efficace question chaleur. Je l’ai mis par acquis de conscience pour les derniers 20km, la période de la journée la plus froide étant généralement au lever du jour. Je savais qu’on allait marcher… Il fallait donc être couverte.

 

thumbnail (1)
Question matériel, je testais le dernier 7 litres d’Oxsitis, l’Hydragon Pulse 7. Bon c’est un peu ma marque fétiche pour les sacs, je ne prenais pas trop de risque non plus ! ça a beau ne pas être un sac pour les filles il est parfait. Je lui reproche juste un truc, la petite poche à l’avant, format carré était nickel pour mon paquet de kleenex, elle me manque ! Les poches à l’avant permettent de stocker les flasques et 3 barres de chaque côté ce qui est largement suffisant pour aller d’un CP à un autre. Ça reste facile d’accès même avec les flasques pleines. Ah un truc qui manque je trouve c’est un petit crochet pour accrocher ses clés ou dans mon cas mon porte bonheur ! Je sais ça doit faire 5 grammes de plus mais je trouve ça pratique quand tu es crevé après ta course et ça rassure de les savoir en sécurité. Je sais on va me répondre qu’il y a une pochette avec fermeture éclair mais j’y ai mis mes batteries de frontale, élément tout aussi important à avoir rapidement sous la main.

 
Question chaussures je reviens donc à mes altra King MT (je veux pas dire mais ils pourraient les appeler Queen maintenant !)qui sont donc parties sur 86km alors qu’elles ne sont pas vraiment prévues à cet usage. Elles ont assuré grave !!! Tellement que mon colloc de course m’a dit que si je cherchais un témoin pour leur tenue de route incroyable, il était prêt à écrire un texte et à témoigner sous serment. Je n’avais pas de bâtons, j’avais donc réellement besoin d’un truc aux pieds qui assurent et là franchement la semelle vibram a vraiment fait le job. J’ai testé tous les terrains en une seule course ! Cailloux mouillés ou pas, boue, feuilles, rivières, neige, pierrier et j’en passe… On a même eu du sable à un moment ! Le scratch aussi parce que mes chaussures n’ont pas bougé alors que je m’enfonçais dans la boue parfois au-dessus du genou. Pas une ampoule à déclarer, ce qui est rare chez moi, sachant que j’ai quand même bien tartiné mes pieds de nok au départ mais jamais pendant la course. Vu le niveau d’humidité ambiante et l’ancienneté des chaussures, c’est un miracle. Ah oui je n’ai même pas changé de chaussettes finalement… Pas le courage de toucher au bordel boueux que j’avais aux pieds ! J’ai un seul doute : la tenue du mesh sur le long terme comme souvent sur les modèles légers. Je vais donc continuer à les tester pour vous faire un retour vraiment complet.

 

Pour être parfaitement complète, j’avais une garmin 5S au poignet qui bien entendu n’est pas conçue pour tenir plus de 23 heures… J’avais donc pris la précaution de prendre un chargeur autonome. A mi-parcours j’ai du l’enlever de mon poignet pour l’attacher à la sangle de mon sac pour la charger. Franchement avec le recul ça ne m’a pas posé de souci et au moins j’avais toutes les infos pendant toute ma course, exception de mes puls dont franchement je me fous puisque dans le cas précis, je marchais plus que je courais ! Et aux mains j’avais des gants quechua super pratiques pour le côté tactile et qui ont suffit pendant toute la course malgré le vent et le froid. A 5€ pas de raison de se priver ! Ma deuxième paire n’est jamais sortie de mon sac à dos finalement.
Si vous avez des questions précises n’hésitez pas, je suis là pour ça !

Running - Montres Connectées