Run : la Flipbelt, la it ceinture !

Avec la sortie d’une petite nouveauté carrément intéressante pour l’hiver qui approche, c’était l’occasion de reparler d’un produit que j’ai adopté il y a déjà quelques années. Et c’est Sébastien qui s’y colle, parce que la Flipbelt ce n’est pas que pour les filles !

 

La ceinture FLIPBELT est un accessoire multi-activités (running, VTT, fitness, etc…) qui propose un concept à la fois simple et astucieux. Sa particularité principale réside dans le fait qu’elle ne possède qu’une seule poche tubulaire dans laquelle vous pourrez transporter un florilège d’objets (téléphone, MP3, clés, gels, …) rendus accessibles à partir de 4 ouvertures. Très légère avec ses 100 grammes et pratique, elle représente une excellente alternative aux traditionnelles ceintures par son confort, son volume de rangement et son ergonomie.

 

Matériaux :
Conçue à partir de Lycra Spandex la ceinture est élastique, durable, extensible (elle peut contenir des modèles de Smartphone de grand format) et très douce. Cette conception apporte un avantage important car le nettoyage et l’entretien peuvent ainsi être réalisés en machine à laver. La ceinture n’est pas étanche, ne sortant jamais sans téléphone (pour ma sécurité évidemment !) j’enveloppe systématiquement mon portable dans une poche étanche pour le protéger de la pluie mais aussi de la transpiration.

 

Capture 1

Pour moi la grande nouveauté, le modèle reflective !

Confort :
100% textile, la FLIPBELT est dépourvue de tout matériau générateur de frottements ; par-dessus un vêtement ou directement sur la peau, dès la première utilisation on se sent à l’aise. Le choix de la taille reste donc primordial car la stabilité est assurée par l’élasticité de la ceinture. Il est donc très recommandé de regarder la grille de tailles pour faire son choix (à noter : si l’on est entre 2 tailles, mieux vaut privilégier la taille inférieure), en effet, la ceinture est dépourvue de réglages de surcroît si elle est choisie légèrement grande, elle sera mal maintenue et un phénomène de balourd peut être ressenti lors de la pratique de l’activité générant de l’inconfort. Une fois positionnée sur les hanches, ça ne bouge pas, l’élasticité de la ceinture permet aux objets d’être bien maintenus et empêche la ceinture de vriller.

 


Utilisation :
Nul besoin de se faire des nœuds au cerveau, l’utilisation est simple, la ceinture d’enfile comme un short. Cachée sous un t-shirt, elle devient complètement invisible et pourrait dans l’extrême être portée dans la vie de tous les jours. Le petit plus pour les plus anxieux tient dans fait que l’on a la possibilité de sécuriser le port des objets simplement en retournant la ceinture en positionnant les poches contre la peau (il existe un modèle zipper contenant une fermeture éclair sur l’un de ses poches). Petit détail pas anodin, un crochet est prévu dans la poche pour accrocher les clés de voitures ou de maison.

 

C’est en anglais mais on comprend tout quand même ! 

 

En résumé :
Cet accessoire au fil du temps est devenu l’un de mes incontournables durant de toutes mes sorties entraînements mais aussi sur des épreuves de courte distance ne nécessitant pas de transporter trop de matériel. Dans l’absolu, l’utilisation est bien plus large que la mienne, ma femme en utilise une pour effectuer ses activités de fitness et j’ai également vu des traileurs utiliser cette ceinture comme porte-bâtons… pourquoi pas ! La gamme FLIPBELT a évolué dernièrement avec l’arrivée d’un modèle Reflective assurant une sécurité renforcée lors des sorties nocturnes. En plus d’être pratique, elle permet d’être vue par le biais de bandes rétro-réfléchissantes recouvrant sa surface.

 

Le site de la marque est  !