Fun : Réussir son UTMB®

Tout un programme ce titre… Dommage qu’il ne soit pas sorti plus tôt, ça m’aurait sacrément rendu service !

 
Ou pas d’ailleurs… Nan, parce que sérieux tu le lis et tu te dis : « ah ouais… fallait faire tout ça ? Ah ben je comprends mieux alors… Si j’avais su, je serai pas venue, ça m’aurait évité des déconvenues ! ». L’un des auteurs n’est pas du tout un inconnu pour moi. Guillaume Millet est physiologiste du sport mais aussi et surtout ultra traileur à ses heures perdues, enfin était puisqu’il s’est, entre autre, dans sa jeunesse classé 3 fois dans le Top 6 de l’UTMB®et il a bien dû monter sur une marche d’un podium au Tor des Géants. Il s’est aussi illustré dans une étude clinique à laquelle j’ai participé dans le cadre de cette course justement, qui m’a fallu les honneurs de France 5

 

Il m’a collé des électrodes dans des endroits que la morale réprouve mais surtout m’a permis d’être à vie la fille qui se ridiculise en direct à la télé avec un bonnet de bain sur la tête… sans parler du fait que tout le monde connait maintenant ma passion pour le pineau tonic… C’est dire s’il a toute mon amitié et ma reconnaissance éternelle… Plus sérieusement, comme l’auteur nous avait déjà habitué avec son précédent ouvrage, l’excellent « Ultra Trail – Plaisir, performance et santé » chez le même éditeur (tu étais sérieux avec ce titre ??? tu pouvais compléter par santé mentale parce qu’elle est forcément en jeu dans l’ultra non ?), c’est une vraie bible pour les pratiquants de la discipline qui tient de la religion pour certains, d’où le terme tout à fait bien choisir de pratiquants…

 

Tout, tout, vous saurez tout sur l’UTMB !

 

Il faut dire qu’il s’est en plus associé à François Nicot pour l’écrire, qui a un CV que je pourrais qualifier d’ultra compétent ! (genre le mec il a fait le tour de l’Isère par ses massifs en 7 jours, soit 400km et 30 000D+ et directeur de recherche au sein de l’Institut IRSTEA de Grenoble). Bien entendu, cet ouvrage fonctionne très bien pour la CCC ou la TDS (ou tout autre ultra du même genre) qui sont d’ailleurs présentés dans le dit ouvrage. Comme d’habitude c’est à la fois didactique et clair, même si j’avoue par moment, il a fallu que je me pose deux minutes sur un paragraphe pour réfléchir au sens du-dit paragraphe. A quand l’UTMB® pour les nuls Guillaume ? Faudrait y penser y un créneau… Ah et ce n’est pas parce que tu vis au Canada pays d’origine des histoires de blondes que tu dois te sentir obligé de sortir un ouvrage sur ultra et décolorées… On n’est pas assez sur le marché !

 

utmb16-utmb-pt-00-0021
27/08/2016 UTMB 2016 UTMB CHAMONIX ARRIVAL Ludovic POMMERET (FRA) takes 1st place © UTMB¨ – photo : Pascal Tournaire

Je sais que ce n’est pas le premier de cette année mais c’est pour moi un des souvenirs les plus forts que j’ai vécu là bas. 

 

Bon n’allez pas croire qu’il faille avoir validé son bac + 15 points ITRA pour comprendre les conseils donnés ! C’est souvent drôle, incisif et très mais alors très bien vu… Personnellement, je m’y suis presque plus retrouvée que pour l’ouvrage précédent. Je ne sais pas si c’est le fait que ce soit plus concret pour moi et peut être aussi parce que, entre-temps j’ai quand même fait quelques ultras de plus (et donc foultitudes d’erreurs en plus) mais cela doit forcément jouer un peu. Vous trouvez dans cet ouvrage tous les conseils pour préparer la course, que ce soit du côté entraînement mais aussi alimentation et récupération, c’est bien simple, tout y passe, limite si on ne te dit pas quand faire pipi ! Mais franchement ce livre peut vraiment servir de base pour d’autres ultras, ne restez pas bloqué là-dessus. Forcément vous avez une partie sur la gestion de la course, le jour J. J’avoue que j’ai adoré la partie « décryptage km par km » du parcours avec une apothéose que mon cher Apo comprendra « les Chapieux – Lac Combal… Ne laissez pas passer l’occasion d’un bol de soupe »… Mais c’est que le garçon n’a pas perdu son humour incisif au pays des caribous ! Comme ce chapitre se conclue par une superbe photo de mon chouchou absolu Tim Tollefson, Guillaume tu es tout pardonné ! (j’imagine que c’était pour moi, une spéciale dédicace ? Allez dis oui !). Et j’ai un vrai coup de cœur pour les premières pages où les élites racontent leur vision de l’UTMB®… de vraies pépites de franchise qui font plaisir à lire et qui prouvent surtout que comme le précise les auteurs, ils ont eu totalement liberté pour écrire le livre.

 

Je voudrais bien pouvoir vous dire que forcément si vous êtes un jour sur cette petite place devant l’église de Chamonix à écouter Christophe Colomb débarquant sur une île qu’il ne cherchait pas, c’est que vous êtes forcément au point puisque vous avez eu vos points… Seulement avec plus de 40% d’abandons les bonnes années, cela fait presque un coureur sur deux qui ne reviendra pas au point de départ. Et il suffit de papoter deux minutes avec le staff médical pour voir que les erreurs sont toujours possibles et que ce sont en plus souvent les mêmes. Quand on sait que l’UTMB® reste encore pour beaucoup la course rêvée, la course qui parfois a même fait commencer le trail, qui demande autant d’investissement temps et argent (parce que la chasse aux points pour le budget c’est loin d’être anodin…), à mon avis, vous n’êtes pas à 25€ prêt et cela vaut vraiment la peine de prendre le temps de lire cet ouvrage. Et comme les conseils pourront vous servir pour tous vos autres ultras du même type, c’est vraiment une affaire ! 😊

 

Le + : tout y passe, rien n’est oublié… ça fait presque flipper tellement il est complet !

Le – : ça ne marche pas si tu l’achètes la veille de la course sur le village… c’est plutôt « réussir ton UTMB en une année »… pas en une journée… 

Pour le commander c’est ici que ça se passe.

*Guillaume, pour les fondants au sirop d’érable, on fait comme prévu, tu me les fais livrer directement chez moi ?