Fun : « Un risque à courir », le polar façon trail…

J’ai mis le temps mais enfin je vous fais un petit retour sur un livre que j’ai lu cet été, un polar façon trail qui vous emmène enquêter running aux pieds…

 

J’avoue, question littérature, je ne suis pas polar… Je n’ai pas l’habitude de ce style et je ne crois pas en avoir un seul dans ma bibliothèque pourtant largement fournie aux dires de ma famille qui au gré des déménagements doit porter les cartons de livres ! Mais voilà, un jour je suis allée à Chamonix avec Kalenji et le livre se trouvait sur ma table de nuit… Dédicacé par l’auteur qui plus est ! Difficile de ne pas s’y plonger, histoire justement de vous en parler. Ce livre parle de meurtres, de cailloux, d’amandes et de vengeance qui reste un plat qui se mange froid… logique donc qu’en fond d’écran, on nous emmène à la Saintelyon ou sur le glacier de la 6000D ! C’est là j’avoue que je me suis le plus amusée, parce que, heureux hasard, toutes les courses dont on parle dans le livre, je les connais pour les avoir courues, hormis les templiers. C’est toujours marrant de pouvoir se projeter de cette façon, de suivre les pas ou plutôt les foulées des protagonistes en se remémorant des images, des sensations que l’on a soi-même ressenti. Je vous rassure, ça se lit aussi très bien sans avoir été courir sur ces chemins !

 

C’est assez marrant mais je me suis dit en refermant le livre que cela ferait un bon scénario de film ! Il m’a fallu plusieurs chapitres pour me mettre dedans mais à la moitié, il devenait impossible pour moi de le reposer, ce qui me semble être le signe que l’intrigue est réussie et le style accrocheur à souhait. Franchement traileur ou pas, je pense qu’on apprécie l’intrigue même si forcément ça aide un peu d’être dans le milieu. Je ne veux rien vous dire de l’intrigue parce que j’ai horreur qu’on me spoile dans la vraie vie, ce n’est pas pour le faire avec vous ! Je vais donc me contenter du petit texte en 4ème de couverture :

« Un coureur assassiné en pleine épreuve de course à pied. Sur son corps, cinq amandes ont été déposées. L’affaire est confié au lieutenant Lavanier, jeune lyonnais passionné de trail, que l’enquête va mener sur quelques-uns des plus beaux parcours de la discipline. Les suspects sont nombreux, et le tueur ne s’en tiendra pas là… »

 

Si vous l’avez lu, n’hésitez pas à donner votre avis vous aussi ! Ma piètre expérience en matière de polar ne fait pas vraiment de moi une experte en la matière… tu me diras en trail non plus !

 

« Un risque à courir » de Jean-Marie de Dinechin – collection plumes au bout des doigts – 12€