Fun : la petite sirène en mode easybreath !

Avant de revenir plus longuement sur mon trip aux Seychelles, je voulais vous faire part sans attendre de mon super coup de cœur matériel de mes quelques jours là-bas : le masque easybreath de Tribord, la version mer de Décathlon.

 

Je pense que vous le connaissez tous si vous avez la télé… La pub est passée, il y a peu de temps. Mais pour moi ça restait jusqu’à présent de la douce théorie. Je m’explique ! Oui je suis bretonne, oui je passe le Cap Horn à l’aise Blaise, seulement dès qu’il s’agit de mettre la tête sous l’eau c’est une autre limonade… Une mauvaise expérience avec un, comment dire… sombre crétin de maître nageur qui m’a poussé dans la piscine pour voir si je remontais naturellement tel un bouchon à la surface m’a légèrement traumatisé. Si je ne nage pas le crawl mais une brasse très mamie niçoise à la Brice, c’est uniquement à cause de ce traumatisme. J’ai tenté dernièrement un début de tentative d’apprentissage mais y a encore du boulot. J’ai réussi une fois dans ma vie à me faire violence parce que j’étais à Tahiti, enfin à Moorea, ce qui n’arrive quand même pas non plus tous les jours et que là juste en dessous de moi il y avait des raies et des requins pointe noire que je ne pouvais pas rater mais franchement si le côté masque pouvait passer , le tuba… pas moyen. Je perds très vite mon calme, je suis incapable de poser ma respiration, je panique et c’est fini.

 

easybreath blue - 001 --- Expires on 30-09-2021

 

Je savais qu’on pouvait facilement observer les petits poissons multicolores en mode Nemo mais je suis quand même partie sans équipement là-bas. Je n’avais même pas une paire de lunettes de plongée, tout simplement parce que je n’en ai pas ! Mais heureusement Anne, ma coloc pour le séjour (la célèbre Anne Dubndidu !) m’a encouragé à tester son masque, trop dépitée de me voir passer à côté de tout ça. Et moi qui raconte partout que je traverse les déserts avec une bouteille d’eau et de la compote lyophilisée, j’ai fini par me dire que je pouvais quand même me faire un peu violence… J’ai peur du vide et j’ai fini par sauter en parapente, je dois quand même bien être capable d’aller nager dans une eau à 28°C ! Surtout que ça a été une révélation absolue ce truc ! J’ai réussi à profiter des petits poissons tranquillement sans paniquer. Quand je pense que j’ai failli passer à côté de ça… pour une psychose à la con…

 

Voilà, ce n’est rien de plus qu’un petit article pour toutes et tous les flippés de la tête sous l’eau qui me lisent. N’hésitez pas à essayer ce masque qui ne prend pas trop de place dans les bagages et qui n’est pas cher du tout pour le bonheur et les souvenirs de dingue qu’il procure, ça pourrait vous changer la vie. Moi s’ils l’acceptent sur Ironman je me lance !!!

 

Ps : la photo ce n’est pas moi mais c’était tout à fait ça !