Quand la SNCF devient organisatrice …

Une fois n’est pas coutume, un peu de publicité pour une course, qui se déroule à côté de chez moi le 9 octobre. Organisée par la SNCF, elle se veut à la fois sportive, ludique, pédagogique et familiale et cerise sur le gâteau, l’intégralité des frais d’inscription sera reversée à des associations locales. Et sportive, malgré sa distance (8.5 km), elle l’est ! Je peux vous l’assurer, car j’ai participé à la reconnaissance de son parcours, il y a quelques jours … La preuve en image ci-dessous (en compagnie de Karine Baillet, spécialiste ès-raid multisport qui a tracé l’épreuve, pour sa partie … course à pied).  

passagebis

C’est dans le cadre presque idyllique (pour la banlieue parisienne s’entend 🙂 ) de la petite ville de Jouy-en-Josas, célèbre pour sa toile et ses … passages à niveau multiples et variés (mais surtout par son caractère « village » et son campus HEC) que la SNCF a décidé d’organiser son premier Challenge du Passage. Un format d’épreuve destiné à essaimer à travers la France des villes où demeure encore l’un des x milliers de passages à niveau fonctionnels. Et oui, tous n’ont pas encore disparu et nous continuerons encore pendant un bout de temps, comme à Jouy, à stationner devant des barrières en attendant avec impatience que le train à l’arrêt en gare depuis 5 bonnes minutes daigne enfin repartir.

Ce Challenge du Passage (Inscriptions sur https://challengedupassage.fr/)  n’est pas une course comme les autres car l’événement s’inscrit dans un cadre « pédagogique » et familial ayant pour objectif de « sensibiliser piétons et cyclistes aux emprises ferroviaires » (i.e : on ne traverse pas les voies quand le passage à niveau est fermé … même quand on court et certains sportifs professionnels sur deux roues feraient bien de donner l’exemple …). Ainsi, les 8.5 km de course, ne sont qu’une partie d’un tout. Un tout complexe mais cohérent …

Une course à pied de 8.5 km accessible à partir de 16 ans, dont le départ physique sera donné 1 minute après le départ du starter … le temps que la barrière du passage à niveau se lève 🙂 Puis, un Run&Bike de 4 km seul ou en famille (accessible à partir de 8 ans et vélos fournis moyennant 3 €) ainsi que 4 ateliers pédagogiques dans l’espace village destinés aux petits et aux grands permettront aux coureurs de (faire)récupérer leur minute de pénalité initiale en mettant à contribution enfants et conjoints non coureurs (ou … eux-même s’ils sont seuls). Le tout pour la somme de 8 €, ce qui n’est franchement pas cher.

Revenons au parcours de course à pied qui, pour une distance de 8.5 km seulement, réussit l’exploit d’être franchement et honnêtement bien conçu car varié (paysages, surfaces), technique (quelques montées qui … montent vraiment) tout en restant faisable à tous niveaux. Pour l’avoir reconnu (et apprécié), un petit conseil : ne pas partir trop vite car la première montée est assez longue. map

Un peu de centre-village, un peu de sentier en terre le long d’une rivière ombragée très fréquentée par les pêcheurs du coin, quelques kilomètres dans les bois, les prairies et à travers champs avec quelques descentes où il faudra faire attention, du bitume, du stabilisé, de la terre, de l’herbe … Un vrai petit parcours de trail semi-urbain 🙂 Difficile de faire mieux en si peu de kilomètres. S’il pleut, prévoir des chaussures qui accrochent un peu quand même.

Donc, si vous ne savez pas quoi faire en famille le dimanche 9 octobre matin, vous savez ce qu’il vous reste à faire : https://challengedupassage.fr/ 

J’y serai peut-être, sachant que j’ai marathon le dimanche suivant, tout dépendra de mon état de forme 🙂