HOKA CLIFTON 2, une routière sympa

Je dois avouer d’emblée que, nombreux tests à l’appui, j’ai « un peu de mal » avec les chaussures HOKA ONE ONE. Je ne crierai cependant pas un peu rapidement haro sur l’épaisseur (de la semelle) car ce n’est pas vraiment cela qui me gêne, d’autant que le drop est, en général, faible, ce qui me convient. Non, en fait, c’est tout un ensemble qui fait, qu’en général, ces chaussures, trail ou route, me fatiguent vite, particulièrement au niveau des genoux. Je passe sur les détails rédhibitoires (pour moi) spécifiques à certains modèles (étroitesse du chaussant, semelle trop dure …). Bref, ce n’est pas mon kiff pour résumer.

Côté trail, après moult essais, j’avais fini par trouver HOKA à mon pied, la Challenger ATR, avec laquelle j’avais disputé 70 km de l’EcoTrail 80 km 2015 (changement de monture pour les 10 derniers km routiers). Côté route, toutes mes tentatives s’étaient jusqu’à présent soldées par un certain insuccès. Après environ 200 km en Clifton 2, force m’est de revoir un peu mon jugement, même si ce n’est pas encore MA chaussure …

Oversize mais pas trop

Bien entendu, on est toujours sur de la semelle épaisse, même si elle l’est moins en réalité que ce que le profil de la chaussure laisse à penser, remontée de plastique latérale aidant. 29 mm sous le talon, pour un drop de 5 mm. Tant qu’on parle de plastique, au sens propre comme au sens figuré, on ne peut pas dire que cette Clifton brille par son look … mais bon.

Amortie mais pas trop

CLIFTON2Qu’on se le dise, la Clifton n’est pas une chaussure minimaliste … Je plaisante. Mais ce n’est pas non plus un monstre de mollesse. En fait, de façon surprenante, l’amorti est à peu près bien dosé. Un peu ouaté sous le talon mais sans plus, d’autant qu’une partie rigide (en rouge sur la photo) vient tonifier la chose. A l’avant, c’est plus sec, ouf ! On peut donc courir 🙂

Je précise, puisque c’était un reproche adressé à la première version de la Clifton, que la semelle, après 200 km, ne montre pas d’usure spécifique liée à une faiblesse particulière des matériaux.

Confortable pour une fois

Tout comme la Challenger ATR et contrairement à d’autres modèles de la gamme, la Clifton 2, est relativement large à l’avant. Le pied a donc la place qu’il mérite. Le maintien global est vraiment correct et le chaussant ne remonte pas trop haut sur les côtés, ce qui laisse de la liberté aux chevilles. La languette assez épaisse a le mérite de ne pas bouger et de permettre un bon ajustement du serrage. Conception sans couture qui évite tout échauffement. En général, c’est un point de fragilité mais après 200 km, là non plus je n’ai pas constaté d’usure particulière. Et côté confort, cerise sur le gâteau : pas de support de voute proéminent ! Et à noter un ENORME progrès : la semelle intérieure (qu’on peut enlever si on veut) ne cherche pas à se sauver par l’arrière !

Stable et accrocheuse

Certaines HOKA ont démontré, par le passé, un certain manque de stabilité. Ce n’est pas le cas de la Clifton 2. Sur route, elle est parfaite. L’accroche est à la hauteur, y compris sur le mouillé. Bref, on ne se tort pas le pied. Je l’ai emmenée également sur mes sentiers de sous-bois préférés et elle s’y est bien comportée 🙂 même si elle manque un peu de flexibilité latérale.

Plutôt endurante que dynamique

CLIFTON3Malgré sa légèreté (240 g en 42.5 Homme) et une transition arrière->avant assez fluide, sans point dur, j’ai éprouvé les pires difficultés à emmener la Clifton 2 sur des allures rapides. J’ai eu dans l’idée, un instant, de la chausser sur un semi mais franchement : non. Sans doute qu’elle n’est pas adaptée à ma foulée plat-médio-pied. Le fait est que c’est à allure modérée que je l’ai le plus appréciée, footings de récupération, sorties entre ami(e)s et endurance fondamentale. Côté distance, je cale un peu au-delà d’une vingtaine de kilomètres, mes genoux commencent à se manifester. Après, il faut savoir que je pèse 64 kg pour 1m84 et que mon ressenti ne sera pas forcément celui d’un coureur mieux charpenté et un peu plus lourd, qui, lui, pourra sans doute trouver la Clifton 2, suffisamment dynamique pour de la recherche de performance.

Oui mais …

La Clifton 2, après son test, a intégré ma « rotation » d’entraînement. Je la sors les jours où je sens que j’ai besoin de plus de confort que d’habitude et que je ne vais pas forcer sur la vitesse. Le compromis confort / stabilité / amorti / dynamisme est intéressant dans ce cadre.

HOKA ONE ONE CLIFTON 2

Prix public conseillé : 130 € avec bien sûr des promos sur le web en cherchant bien mais pas exceptionnelles (-10 €).