Récit : Aleks débute le running – épisode 1

Elisa qui collaborait avec moi pour Running pour ELLES avait commencé à nous parler de son amie Aleks et de ses débuts. Comme elle est partie également mais qu’Aleks court toujours, je voulais que l’on continue à la suivre, à suivre ses progrès. Petit rappel pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’histoire, avant de publier l’épisode 2 !

 

Je rencontre Aleks fin 2008 lors d’un entretien d’embauche, et devient ma boss dans la foulée (rien que là, ça commençait à taquiner la sportive). Aleks marche uniquement en escarpins, elle prend l’ascenseur pour se rendre à la cafétéria qui se trouve à l’étage du dessous ! (je sais vous êtes choquée. J’ai aussi frôlé la syncope quand j’ai vu ça). Elle me prend pour une dingue entre mes sorties running la semaine, les sorties ski les week-ends d’hiver et les randos l’été.

 

En mai 2013, notre boite signe pour le GCC (challenge sportif en contrôle continu inter et intra-entreprise). Ça fonctionne en équipe. Certains marchent, d’autres nagent, courent ou pédalent (on peut tout faire ou seulement une activité). Aleks fait partie des marcheurs de mon équipe, c’est juste une motivation pour se bouger un peu. En mai 2014, un jour de pluie battante, elle me regarde quitter mon bureau. 11h30, je pars pour ma séance. Elle me dit : « tu ne vas pas courir par ce temps ? » Réponse courte : « Je ne suis pas en sucre ! ». Dans l’après-midi, Elle me lance « tu as de la chance d’être mince, tu peux faire du sport ». Je m’embarque dans une tirade lui expliquant que le gabarit n’a rien à voir et que seule la motivation compte. Vient la question à cent balles : « existe-il des vêtements et des sous-vêtements de sport pour les grosses comme moi ? », elle me dit ça en regardant son décolleté. Eh oui Patronne (c’est comme cela que je l’appelle), on peut aller faire du shopping si tu veux.

 

Sentant la nécessité de structurer la chose, elle va sur le net et me déniche un programme de course à pied pour débutant : « semaine 1, séance 1 : course tranquille 30 minutes ». Je ne sais pas trop si elle veut ma mort ou la sienne. Evidemment elle ne se rend pas compte de ce que cela représente. Le Running Pour Elles Hors-Série est là, à porter de main sur mon bureau mentionnant : « Spéciale débutante ». Et c’est parti ! Aleks se met à suivre scrupuleusement le programme. Elle prend conscience de ses progrès et garde le cap. Nous allons parfois courir ensemble, ce qui est fort agréable.

 

DSC_0501

 

Aleks n’est plus ma boss depuis quelques années mais quand je lui annonce que nous ne nous verrons plus au bureau, je la sens un peu perdue genre : « Mais qui va me donner de la motivation ? Avec qui vais-je partager mon sport ? ». C’est à ce moment-là qu’Aleks décide de s’inscrire dans un club de course à pied. A dire vrai, ce n’est pas un club de course à pied avec les licences FFA, des coureurs et des coureuses affutées comme jamais. Elle est inscrite à Je Cours Pour Ma Forme qui est un programme avec des G.O. (Gentils Organisateurs) un peu partout en France, en Suisse et en Belgique. Il y en a pour tout le monde : celles qui ont juste besoin de bouger, celles qui ont besoin de marcher et bien sûr celles qui veulent courir. Ce n’est pas réservé qu’aux femmes mais elles représentent 80% des inscrits. Les avantages de ces programmes : pas besoin d’être une sportive dans l’âme. Il vous suffit d’avoir envie de vous bouger sans forcément l’esprit de compétition et cela vous procure de la motivation en toute convivialité et simplicité, la possibilité de progresser avec plaisir et sans se ruiner (et oui, des tarifs abordables, c’est possible). C’est tout ça qui l’a motivé à s’inscrire à ce programme fin septembre 2015. Et ça lui a plutôt bien réussi.

 

L’hiver arrivant, il a fallu faire un peu de shopping : une veste un peu chaude (rose), des gants (avec un liseré rose pour aller avec le reste), un gilet jaune fluo (Dieu merci, Cristina Cordula ne fait pas partie de ce groupe, ça aurait été compliqué) et une frontale. Début décembre, je reçois un email d’Aleks qui me demande de courir avec elle pour son défi prévu le 12 décembre. Vous pensez bien que je n’allais pas louper ça ! Le temps de discuter, d’écouter le « discours » de l’organisateur et c’est parti pour un échauffement en musique. Chaque participant est venu avec un ou des membres de son entourage, pour les encouragements, c’est top !

 

Le défi d’Aleks est de 5km qui se feront en 2 boucles dans le parc des Evaux à Onex (une commune du canton de Genève). Le parcours n’est pas totalement plat mais pas vallonné non plus. Les coureurs font 2, 3 ou 4 boucles selon le défi de chacun. Même si elle ne porte pas de dossard, cette notion de défi stresse un peu Aleks. Elle finit pourtant ses 5km les joues rougies un peu par les températures fraîches et beaucoup par le chaud de son corps qui est allé au bout pour pouvoir claquer un chrono. C’est très fier d’elle-même qu’elle me donne une accolade de libération. Elle l’a fait ! Elle, la nana qui descendait en ascenseur de son bureau au 1er étage à la cafétéria du rez-de-chaussée.

 

DSC_0537

 

Aleks s’est évidemment inscrite pour la suite du programme Je Cours Pour Ma Forme pour les 7,5km, mais ce n’est pas tout ! Les bureaux d’Aleks sont dans de nouveaux locaux et il y a une salle de sport et des coachs ! Et oui, vous avez vu juste… Elle en voit un 2 fois par semaine avec pour objectif, parcourir 6km en 40 minutes. Que de chemin parcouru depuis l’ascenseur ! Affaire à suivre… (Episode 2 ici !)