Run : des solutions contre l’incontinence urinaire

Alors concrètement on fait quoi après avoir tout compris des raisons avec l’article ici ? Et n’allez pas penser qu’il faut attendre une grossesse pour s’en préoccuper parce que tous les spécialistes du sujet ont constaté une hérédité dans ce domaine. Si votre mère en a souffert, vous avez des risques certains d’en souffrir vous aussi, alors la prévention est la vraie solution. 

 

Avant toute chose, on prend rendez-vous chez son gynécologue et on raconte tout ! Il sert aussi à ça ! Vous devez continuer à boire même si vous souffrez de ce syndrome et encore plus si vous pratiquez une activité sportive. Ne pas assez boire peut entraîner une concentration d’acide irritante pour votre vessie et provoquer exactement l’effet inverse recherché sans parler des risques accrus d’infection urinaire. Vous devez trouver un bon équilibre entre le « trop boire » ou le « pas assez ».
Pour limiter les risques, pensez à éviter ou à limiter la caféine, l’alcool et les boissons gazeuses qui ont un effet diurétique. Cela n’accentue pas le syndrome d’incontinence mais cela vous obligera à aller encore plus souvent aux toilettes.

 

Les exercices de Kegel

Cette méthode permet de renforcer les muscles du plancher pelvien par des exercices à faire plusieurs fois par jours et pendant plusieurs semaines pour commencer à voir un résultat probant. 40 % à 75 % des femmes qui y recourent notent une amélioration de leur quotidien.

Forme lente :

– Contracter les muscles du plancher pelvien en maintenant la contraction pendant 10 secondes. Ne pas contracter les muscles de l’abdomen, des fesses et des cuisses. Répéter de 10 à 20 fois.
– Respirer calmement.
– Relâcher la contraction pendant 10 secondes, puis recommencer.
À pratiquer de trois à cinq fois par jour.

Forme rapide :

– Contracter et relaxer les muscles du plancher pelvien le plus vite possible pendant 1 minute.
À pratiquer de trois à cinq fois par jour.

 

Le Biofeedback

Le biofeedback peut aider les femmes à mieux ressentir les contractions des muscles de leur plancher pelvien et à mieux les contrôler. Cette technologie permet de visualiser sur un écran d’ordinateur la contraction et la relaxation des muscles durant la pratique des exercices de Kegel. Cette méthode est utilisée par les sages femmes dans le cadre de la rééducation périnéale souvent prescrite après un accouchement.

 

 

La rééducation de la vessie

Eh oui même la vessie peut être rééduquée ! La méthode est assez simple en fait : au début, lorsque l’envie d’uriner se fait sentir, on essaye d’attendre 10 minutes avant de se soulager. On augmente ensuite ce délai à 20 minutes, le but étant d’espacer les mictions d’au moins deux heures (quatre heures au maximum). On peut aussi adopter un horaire fixe. Il s’agit d’aller aux toilettes à heures fixes, plutôt que d’attendre d’avoir envie d’uriner. L’objectif est là aussi d’espacer les balades aux toilettes d’au moins deux heures, et de quatre heures au maximum. La sophrologie peut aussi vous aider dans cette recherche de relaxation. Avez-vous remarqué que lorsque vous êtes stressée, vous avez souvent envie de faire pipi ? En étant plus calme, plus détendue, vous contrôlerez aussi plus facilement vos envies pressantes.

 

L’électrostimulation avec sonde

Elle consiste à insérer une électrode dans le vagin pour stimuler et tonifier les muscles du plancher pelvien. On peut associer cette méthode à celle du biofeedback et ainsi visualiser les contractions musculaires sur un écran d’ordinateur. Cette méthode n’est utilisée que lorsque toutes les autres méthodes ont échoué auparavant.

 

L’électrostimulation sans sonde

C’est ma grande découverte et j’avoue que j’ai été totalement séduite par ce produit qui est présent depuis plus d’un an sur le marché et qui est remboursé par la sécurité sociale et les mutuelles, ce qui prouve que ce n’est pas un gadget. Innovotherapy est un procédé d’électrostimulation musculaire non-invasif qui permet en 8 à 12 semaines d’améliorer nettement la faculté contractile du périnée et une diminution des fuites urinaires, voir la disparition totale. Les séances durent 30 min et peuvent se faire allongée tranquillement ou debout pour vous accompagner dans votre vie quotidienne. C’est vous qui choisissez ! Il y a deux programmes en fonction des problèmes à régler, soit impériosité, soit à l’effort. Vous trouverez toutes les informations sur le site www.lefitnessduperinee.com. Avantages de la méthode :

  • vous faites ça chez vous quand vous avez le temps, il est donc plus facile d’être sérieuse dans le suivi des séances.
  • le fait qu’il n’y ait pas de sonde est aussi quelque chose qui rend le truc plus facile… Soyons clair, il suffit de parler 2 min avec des femmes qui ont suivi cette méthode de rééducation, elles ont souvent eu le sentiment d’être un peu perdues et de ne pas faire ce qu’il fallait. Là on laisse la machine faire, elle est là pour ça.
  • Les premiers résultats arrivent au bout de 4 semaines, ce qui est toujours encourageant pour continuer.

 

Les médicaments
Certains médicaments permettent de réduire les contractions de la vessie et ils peuvent donc être utiles en cas d’incontinence par impériosité. Là aussi votre médecin vous aidera à y voir plus clair mais attention aux effets secondaires qui peuvent être pénibles.

 

La chirurgie

« La bandelette » est une méthode pour répondre au problème de l’incontinence d’effort a été mise au point en 1995 par le docteur Ulmsten, chirurgien suédois, et elle est aujourd’hui la solution de référence pour l’incontinence d’effort. Il s’agit d’une bandelette synthétique de polypropylène introduite par voie vaginale (courte hospitalisation et 80% de succès).

Les injections péri-urétrales : Cette technique, également destinée à l’incontinence d’effort consiste à injecter une substance (collagène, silicone…) autour de l’urètre afin de réduire l’évacuation des urines. Le résultat n’est pas définitif et nécessite de nouvelles injections régulièrement.

Vous trouverez plus d’amples informations sur le site www.tena.fr. Mais pitié les filles vous en parlez aux personnes qui pourront vous aider, on arrête de garder ça secret et de considérer que c’est une fatalité parce qu’on a eu un bébé !

Crédit photo : Kalenji

Running - Montres Connectées