Fit : Kokoji booste le muesli !

Je sais que je dois être pour beaucoup une des dernières personnes qui peut se permettre de parler de nourriture saine et équilibrée mais comme le fait que je parle non-stop pendant mes courses de 200 bornes dans le désert est une légende urbaine, le fait que je me nourris exclusivement au mac do en est une aussi !

 
Oui, moi aussi je mange du muesli !

 
J’ai surtout et avant tout une nourriture quotidienne assez simple et mon petit déjeuner est à cette image. Le week-end je m’offre des tartines parce que déjà et avant tout j’ai la chance d’avoir enfin quelqu’un qui a le courage d’aller à la boulangerie avant que je me réveille… Mais c’est pain nordique avec marmelade orange maison (merci Jacques mon super beau-papa le roi de la confiture maison pas trop sucrée !) et thé vert. J’ai comme toujours pris mon jus de citron un peu avant, histoire de nettoyer mon foie qui pourtant n’en a pas trop besoin mais bon je n’ai pas l’impression d’être réveillée sans. Eh oui je suis la chieuse qui emmène ses citrons et son presse citron pour le week-end!

Photos Julien Faure
La semaine c’est muesli, fromage blanc O% ou ananas. Je ne suis pas adepte du 0% pour son côté ligne mais parce qu’il reste tellement peu de lactose que je le digère sans trop de souci. Après, ça reste rare, c’est juste quand je n’ai plus de fruit à la maison ! Oui je sais il y a des laits «différents » mais j’ai tellement grandi sans lait que même amande ou autre, je n’ai pas le réflexe. Le muesli est toujours bio et sans sucre, mais acheté dans le commerce. Oui je sais le granola maison c’est hyper facile à faire mais je suis paresseuse… J’ai beau avoir tous les livres de Christophe Berg dans ma bibliothèque, c’est un des trucs que je n’ai jamais réussi à faire. Du coup lorsqu’il m’a signalé la naissance et l’arrivée sur le marché des mueslis Kokoji, forcément ça m’a intéressé. Ils sont carrément une « caricature » du ce qu’il faut manger pour être hype aujourd’hui ! Sans gluten, sans sucre, du bio, et j’en passe, vous me direz : ben alors qu’est-ce qui reste ? Ben il reste un truc super bon !

 
T’as le goût Koko !

 
Alors qu’est-ce qui change avec ces mueslis ? Déjà la base à savoir des graines de sarrasin trempées plusieurs heures pour activer la germination et ainsi booster les vitamines, les minéraux et les enzymes. Bon, je vous rassure, ça ne sent pas non plus la galette de Quenavo dans le pot mais forcément pour moi la bretonne, tourner au sarrasin ça me parle un peu et comme ça je veux bien faire une croix sur le gluten (qu’au demeurant je tolère très bien). La déshydratation se fait ensuite à basse température, ce qui est évidemment l’idéal. Et c’est là que vous comprenez pourquoi dans l’absolu je veux bien faire ma popote maison mais que là franchement s’il fallait que j’attende que les petites graines germinent avant d’attendre des heures qu’elles veuillent bien se déshydrater… Déjà que je n’ai pas la patience d’attendre les soldes et que je craque forcément toujours 8 jours avant, vous comprendrez aisément que ce n’est pas possible pour moi.
Autre point hautement positif pour moi, les épices qui sont là pour relever le goût de tout ça et surtout la cannelle que j’adore. Le premier jour j’ai eu le réflexe de mettre une giclée de sirop d’agave sur ma mixture mais finalement les épices permettent de consommer le tout sans sucre sans souci. Le côté « gros morceaux » est aussi super agréable parce qu’il oblige la mastication et qui dit mastication dit meilleure digestion et meilleure assimilation. Aujourd’hui, j’avoue pour le goûter, je pioche dans mon bocal pour compléter ma pomme rouge de saison, avant ma séance de sport. J’ai aussi remarqué une chose : je n’ai pas de fringale et je peux enchainer ma matinée de boulot avec ma séance de running (que je case souvent de 12h30 à 13h30) sans avoir faim, ce qui n’est clairement pas toujours le cas avec un petit déjeuner normal.

Photos Julien Faure
Bref une belle découverte et comme ce sont des petits jeunes qui sont derrière tout ça, je me suis dit qu’un petit coup de pub serait le bienvenu pour ce projet qui fut à la base financé par Ulule et 656 soutiens. Et comme pour la paumée dans sa cambrousse, je peux commander en ligne c’est parfait pour moi.

Le site de Kokoji à visiter pour découvrir et commander.