Les capteurs cardio optiques vraiment précis ?

La ceinture cardio thoracique est-elle définitivement condamnée à disparaître dans les oubliettes de l’histoire (avec un petit h, faut pas abuser) ? Ah oui ! Si du moins, on en croit un communiqué de presse d’EPSON (qui, évidemment, avec sa RunSense SF-810 a, dans sa gamme, une montre GPS / cardio à capteur optique), communiqué qui relaie une récente étude indépendante ayant « démontré » qu’il n’y avait aucune différence de précision entre les infos issues d’une ceinture thoracique et ceux issus d’un capteur optique.

Je vais vous mettre ci-dessous le texte de ce c.p. qui, somme toute, rejoint ma propre expérience avec ce type de capteur (j’ai testé trois produits équipés de cette technologie : Mio, TomTom et Epson toujours en ayant en parallèle une autre montre « référence » avec ceinture cardio). Tant qu’on court à vitesse constante, qu’il ne pleut pas comme vache qui pisse avec de l’eau qui dégouline le long du bras, que l’on a pas – c’est mon cas – des poignets trop fins, on constate effectivement que le capteur optique est aussi précis que la ceinture cardio et ce quelle que soit la vitesse. MAIS … s’il l’on fractionne, notamment sur du court (des 100 mètres par exemple), les résultats ne sont pas forcément exceptionnels (temps d’inertie du capteur optique oblige). Pour faire simple : le capteur optique est précis dans la constance mais n’aime pas le changement (brusque) et malheureusement l’étude en question a omis ce type d’essai … Pour résumer : si vous n’abusez pas de 20×100 ou de 30/30, pourquoi continuer à vous faire suer avec une ceinture ? 🙂

Le communiqué :

En comparant un électrocardiogramme (ECG) avec les résultats obtenus par une ceinture pectorale et deux montres GPS munies d’un capteur optique de fréquence cardiaque intégré, la société de conseil a conclu que la montre Epson SF-810 est comparable à un cardiofréquencemètre pectoral de haute qualité.

Les capteurs optiques de fréquence cardiaque sont les dernières technologies à s’être intégrées dans les montres pour le sport. Elles mesurent la fréquence cardiaque grâce à un système de LED et une cellule électro-optique, qui détectent le flux pulsatile du sang sous la peau.

Ces trois moniteurs de fréquence cardiaque différents ont été testés lors d’un exercice de 30 minutes sur tapis roulant avec une marche de faible intensité, d’intensité moyenne et de haute intensité (phase un). Ensuite, les participants ont effectué un exercice supplémentaire de 10 minutes de course de faible et de haute intensité (phase deux).

Au cours de la première phase de faible intensité, la ceinture pectorale et les capteurs optiques ont été comparés avec un ECG, considéré comme l’un des moyens les plus précis et pratique de surveillance de l’activité cardiaque. Pendant l’exercice de haute intensité, les deux capteurs optiques ont été comparés avec un système de ceinture pectorale de haute qualité.

Les résultats ont montré que le capteur optique de fréquence cardiaque Epson offrait des mesures exactes sur les deux phases d’exercice. Les données moyennes de fréquence cardiaque ont indiqué que la montre Epson SF-810 était plus précise qu’une autre montre de sport GPS leader du marché. La société de conseil note aussi que la différence de précision avec les données de la ceinture pectorale est inférieure à 0,3% dans la première phase et à 0,7% dans la seconde phase.