J’ai « lu » : Maîtriser sa GoPro de B.Schmidt et B.Thompson

Le lecteur particulièrement éveillé et avisé doit sans aucun doute se demander pourquoi diable avoir mis des guillemets autour du mot « lu ». Eh bien, la réponse est simple (… et double à la fois), il se trouve que « Maîtriser sa GoPro » (de Bradford Schmidt et Brandon Thompson, paru aux Editions Eyrolles – Prix 26 €) est, d’une part, tellement superbement bien illustré qu’il se regarde avant que d’être lu, d’autre part, chaque page ou presque renvoie, via un QR-Code à une vidéo sur YouTube, illustrant de manière plus qu’explicite le propos, ce qui se produit à peu près une très grosse centaine de fois …Autant dire que la lecture est plutôt hachée et qu’il vaut mieux, pour ne pas en perdre le sel, éviter de le lire dans le RER.

Pour le plaisir et pour … illustrer … mon propos, je vous mets une de ces vidéos en lien :

Autant que vous le sachiez tout de suite, Schmidt et Thompson, c’est, certes, effectivement le genre ricain-aventurier-barbu-lunettes de soleil-je vis donc je m’éclate-et j’écris un bouquin hypra fun … mais ces deux compères n’en demeurent pas moins « employés » tous deux plus ou moins par GoPro, ce dont témoigne à merveille le chapitre 2 consacré aux accessoires (tous plus géniaux les uns que les autres) qui risque de vider votre compte en banque. Cela dit, au moins, on peut affirmer qu’ils connaissent bien le produit 🙂

GOPROSURFCeci étant dit et pour une fois qu’un bouquin technique aère l’esprit plus qu’il ne prend la tête, on ne va pas quand même pas bouder notre plaisir. Tous les thèmes possibles et imaginables tournant autour de l’univers des caméras embarquées et de la GoPro en particulier évidemment, sont abordés, du champ de vision et des modes vidéos jusqu’à la scénarisation et le montage « comme des pros » (avec des sous-chapitres aux noms évocateurs : « Bookends », « La fin n’est que le début », « Le conflit intérieur » – une fois tout cela maîtrisé, vous pourrez postuler à Hollywood …).

Pas sûr qu’après avoir « lu » le livre, vous deveniez LE spécialiste de la GoPro mais 1) vous en aurez pris plein la vue 2) vous aurez passé un agréable moment de lecture (avec une moyenne de 30 lignes par double-page, plutôt typées storytelling, vous n’allez pas être ramollis trop vite du bulbe) 3) vous aurez des tas d’idées pour saturer les réseaux sociaux de vos récits visuels de course (Message personnel : « Jean-Pierre, c’est ton livre de chevet, non ? ». Alors, let’s Go … Pro ! Foncez chez votre libraire préféré.