Fit : Slendertone 2 mois après…

Lors du lancement de la toute nouvelle ceinture de la célèbre marque que je n’ai pas testée, j’ai réalisé que j’avais un peu zappé de faire un retour après plusieurs semaines de test de l’Abs 7. Parce que oui j’avoue, ne rigolez pas, j’ai vraiment testé cette ceinture tout l’été !

Je confirme ce que je disais précédemment, je suis bien devenue accro à ma ceinture qui me suit quasiment partout maintenant. Clairement, elle fait aujourd’hui partie de mon « entrainement » puisque je n’envisage pas une séance de vélo d’appart sans elle. Je suis les conseils de Julie Ferez et je l’associe toujours à une séance de cardio et comme courir avec, là franchement je ne vois pas (elle ne le conseille pas d’ailleurs), il me restait donc le vélo (je suis équipée à la maison n’ayant pas de salle de sport à dispo dans mon trou paumé). Le premier avantage qu’elle a, c’est qu’elle m’oblige plus ou moins à me tenir droite, ce qui n’est pas une mince affaire chez moi. Ensuite, question résultat parce que c’est quand même ce qui intéresse tout le monde, il m’a fallu attendre un mois, mais aucun doute, j’ai bien vu une réelle amélioration de cette zone que je considérais comme définitivement perdue pour la cause… 4 enfants et des gènes qui m’entraînent plus vers la vraie tablette de chocolat, la calorique, pas celle des nageurs adeptes de la compote, forcément ça n’aide pas. Que les choses soient également très claires entre nous, je n’ai absolument pas fait de régime à côté pour ne pas fausser les résultats (et surtout parce que de toute façon je tiens 24h…).

La différence la plus flagrante se situe au niveau des obliques que je ne devais surement jamais travailler correctement (précision qui a son importance, je faisais des abdos environ 3 fois/semaine). Cela a une incidence directe sur mon dos, qui est mieux maintenu et qui me fait moins souffrir, c’est indéniable (ce n’est pas Lourdes non plus ! J’ai dit moins, pas « plus du tout »…). Le Paris Versailles du week-end dernier me l’a confirmé. C’est ce qui me motive d’ailleurs le plus à continuer. J’ai aussi commencé à inclure un peu de gainage classique depuis début septembre, histoire de continuer le travail. Pour le vieillissement des patchs, je confirme que cela nécessite environ un changement tous les mois sachant que j’en suis à environ 5 séances de 30 min par semaine. Donc oui, c’est clairement un budget à prévoir. Perso ayant compris que j’allais continuer à l’utiliser, j’ai commandé un lot, plus avantageux. Je n’ai pas de réelle idée de la fréquence de changement nécessaire pour un appareil d’électrostimulation classique, je n’en ai jamais possédé un. En fait, quand les patchs sont à changer la ceinture refuse de démarrer.

Slendertone Connect Abs appli
La nouvelle, ultra connectée avec l’appli qui va bien pour avoir un coach à la maison.

Ce que j’aime c’est vraiment le côté ultra pratique, tu la mets sur le ventre et hop c’est bon, pas besoin de réfléchir à la position des électrodes, tu vises juste le nombril. Je ne peux pas encore vous parler du nouveau modèle qui a l’air évidemment encore plus abouti que ma ceinture, mais elle a l’air d’avoir corrigé les quelques défauts que je lui connaissais (le câble pouvait être un peu gênant). Elle sera surtout nettement plus discrète, ce qui permettra de plus facilement la porter en salle de sport par exemple. Alors forcément les sportifs me diront qu’il vaut mieux investir dans un appareil complet qui fait tout mais que voulez-vous que je vous dise, pour le moment je ne me considère pas concernée par ce type d’appareil et surtout les sans fils sont pour moi beaucoup trop chers. Pour la récup, j’en suis toujours à mes bons vieux massages à l’arnica, le rinçage des jambes à l’eau glacée et roule ma poule. Ma seule réelle problématique était mes abdos et de voir comment j’ai réussi à les faire réapparaître me motive clairement à continuer dans cette voie. Et évidemment les vrais sportifs me diront que rien ne vaut les vraies abdos, mais je n’envisage pas du tout cet appareil comme un truc passif mais bien comme un complément, voir un supplément de ce que je faisais déjà sans voir des résultats vraiment probants, ce qui est frustrant à la fin. Rien que pour ça, je trouve ça top et finalement le principal dans cette histoire. Si ça motive ensuite des filles à aller vers de vraies séances de renfo musculaire, c’est une bonne chose.

Allez tiens, en conclusion, je vais vous faire une phrase imagée pour que tout le monde comprenne : la Slendertone est aux abdos, ce que le mystère garni est au dessert… Tu peux le manger comme ça ou rajouter de la chantilly et de la sauce au chocolat juste tiédie comme ils le servent au Café du Commerce à Ars en Ré… Ce n’est pas indispensable mais finalement c’est quand même vachement meilleur !