News : debrief du 80km du Mont Blanc

Il n’est pas question dans cette petite news de vous faire ce que font très bien les sites d’information comme Lepape-infos ou Trail Endurance Mag, à savoir un compte-rendu précis de l’épreuve qui s’est déroulée hier du côté de Chamonix aux 80km du Mont Blanc et qui forcément m’intéresse puisque je n’ai toujours réussi à en prendre le départ (à défaut d’en voir l’arrivée !).

Mais je voulais tout de même signaler 2 point qui me paraissent très intéressants à noter pour ceux que le monde du trail intéresse et même ceux que le running en général intéresse. Le premier et non des moindres, le contrôle inopiné du matériel obligatoire chez les premiers coureurs…. Ce fameux matériel qui fait râler bon nombre de coureurs et surtout justement les élites qui estiment qu’ils sont trop doués et trop brillants pour être traités comme le commun des coureurs et qui voudraient qu’on les traite différemment en les laissant faire ce qu’ils veulent, la performance étant la seule motivation. Mais là pas de faveur, lors d’un contrôle sur trois éléments du matériel obligatoire (veste imperméable coupe-vent, téléphone, lampe frontale), les pénalités sont tombées. Mikael Pasero, qui n’avait plus de lampe frontale, est arrêté pour 30 minutes au niveau des Bois, comme le stipule le règlement. Au total ce sont 10 coureurs qui se sont vus pénalisés, 3 coureurs élites et 7 coureurs du top 30. Et moi je dis bravo à l’organisation ! On pourrait critiquer le fait que ce matériel existe ou non, mais là n’est pas la question. Il y a des règles pour tous les coureurs et si cela ne plait pas, il suffit d’aller courir ailleurs. Nous les coureurs du troupeau avons souvent un peu trop le sentiment qu’il y a 2 poids, 2 mesures, l’orga du Mt Blanc nous a prouvé le contraire.

Pour en finir sur une note plus positive, je ne pouvais pas oublier la superbe victoire de notre « petite népalaise » Mira Rai qui s’est envoler vers la victoire après 12h32’12 » de course. Elle passe la ligne d’arrivée avec le drapeau népalais. « J’ai géré le début de course assez sereinement, mais la dernière montée a été vraiment difficile. J’ai couru pour mon pays… ». Elle a tout d’une grande et souhaitons lui une très belle carrière de part le monde du trail.

5©80Km du Mont-Blanc