J’ai vu : Jurassic Word

Et là vous vous dites : mais que vient faire un film de dinosaures clonés sur un blog de course à pied ? Pourtant c’est l’évidence même et je vais tout vous expliquer !

Commencez déjà par la bande annonce, de quoi parle la première phrase prononcée ? De course à pied pardi ! Parce que s’il y a bien un film où ce sport est roi, c’est bien celui-là (et la réflexion vaut pour toute la série au demeurant). Même Forrest Gump court moins dans son film ! « Les Chariots de feu » ? Des mecs en short blanc qui trouvent le brushing au vent, tu parles d’un film de héros inspirants… Alors qu’un mec qui court avec un vélociraptor aux fesses, croyez-moi sur parole, question cardio, il fait péter les chronos, Usan Bolt peut aller retourner manger ses beignets de poulet et prendre une retraite bien méritée.

téléchargement (4)

Alors que tout le monde et même le patron de Marvel s’incline aux pieds du très mignon Cris Pratt, il est important de noter que la seule vraie héroïne du film (enfin la seconde, la première étant La dinosaure puisque pour une fois, le méchant est une méchante !) reste à mes yeux la ravissante Bryce Dallas Howard. Cette superbe rousse réussit l’exploit de passer un film entier dans un tailleur blanc totalement improbable (ok il va quand même devenir cracra au fur et à mesure que le film avance) et surtout de courir des sprints incroyables avec une paire d’escarpins nude* aux pieds. Alors que la production use et abuse du placement produits du début à la fin du film (je ne veux pas savoir combien cela a coûté à Starbuck Coffee cette blague mais je comprends mieux le tall macchiato sans supplément crème fouettée à 5€…), je suis sidérée qu’aucune marque de running n’ait proposé une jolie paire de baskets pour équiper notre runneuse en chef. J’imagine très bien le patron de Starbuck répétant à longueur de journée à ses employés tel Hamon en son temps « j’ai dépensé sans compter » !

D’ailleurs ce film pose tout de même une vraie question : est-ce qu’on nous arnaque pas depuis des années avec cette histoire de zéro drop, d’amorti et tutti quanti ? Quand on voit qu’elle traverse la jungle easy talons aiguilles aux pieds on se dit que l’accroche est bonne du côté du 12 cm. Les pointes de cross peuvent retourner coucouche panier avec les diplodocus, les jours sont pour elles aussi comptés.

Alors plus sérieusement on y va ou pas ? Ce n’est un secret pour personne, je le revendique, je suis fan des films de genre familial et surtout fan de Spielberg depuis toute petite. Moi aussi, comme Omar Sy, je serai capable de tout quitter pour travailler pour lui et même s’il ne s’agissait que de lui servir le café, j’irai aussi (Steven si tu me lis !). Tiens en parlant de lui, il a un second rôle certes mais un vrai second rôle. Alors que les deux épisodes qui avaient suivi le premier n’avaient réussi leur pari, cette nouvelle mouture remplit quant à elle le contrat. On passe un bon moment, mon ado a adoré, c’est un film à pop corn avec un scénario qui tient sur un post-it mais ça fait du bien de temps en temps de faire comme pendant un ultra : poser son cerveau dans un coin pour oublier les soucis. En plus question ampoule et courbatures c’est carrément plus cool ! Je vous le dis depuis le début, c’est un film de course à pied !

Cécile

* les garçons demandez à votre femme la signification de ce mot, elle connait !