Forme : Yoga, un corps de rêve et un moral en béton te donnera !

Toutes les mannequins nous le sortent à chaque interview, le yoga c’est la joie, le yoga te redonne la pèche quand tu es au plus bas, le yoga te fait un corps « wouah ». Mais pour nous runneuses convaincues, y a-t-il un intérêt à sortir un tapis et à se mettre pieds nus ? C’est ce que nous allons voir au travers de cet article destiné à vous présenter les bases de cette discipline qui est bien plus qu’un simple sport.
Le yoga c’est bien, mais pourquoi ?
J’apprends à lâcher prise : c’est la base de cette philosophie puisque plus qu’un sport, c’est un véritable art de vivre qui utilise pleins de moyens différents pour vous permettre d’atteindre le nirvana. En travaillant sur votre souffle, en vous permettant de vous « recentrer sur votre nombril », vous oubliez les parasites extérieurs pour vous recentrer sur le plus important : vous !
C’est un sport, un vrai : cela sous-entend courbatures et tutti quanti ! Vous allez vraiment pouvoir remodeler votre corps doucement mais surement. Et surtout vous allez apprendre à comprendre votre corps pour le respecter et éviter ainsi certaines blessures qui vous pourrissent un peu la vie.
Bien dans ma peau, bien dans ma tête : beaucoup de femmes osent le dire, elles ont délaissé le psy pour le tapis pour leur plus grand bonheur. On commence sa journée par une salutation au soleil et c’est parti !
Le yoga c’est pour tout le monde même pour moi : contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne faut pas avoir fait l’Opéra de Paris enfant pour s’amuser et profiter des bienfaits de cette activité. Cours après cours, quel que soit votre niveau physique, notre souplesse, vous pourrez profiter des bienfaits de cette activité qui a un impact direct sur votre vie quotidienne.

Le yoga, pour une runneuse, ça sert à quoi ?
Vous faites déjà un sport régulièrement et il n’est pas toujours facile de s’entraîner régulièrement, alors rajouter des séances de yoga à votre pratique sportive quotidienne, il va falloir vous convaincre que cela en vaut vraiment la peine.
La souplesse vous fera courir comme une déesse : être souple ne sert pas seulement à impressionner vos copines avec un grand écart effectué à la fin d’une soirée arrosée… Les bénéfices sur les articulations sont réels, vos chevilles, vos genoux et même vos hanches vous disent déjà merci.
Un corps élastique peut-être, mais aussi tonique : on a trop souvent tendance à confondre souplesse et mollesse… Alors qu’il n’en est rien ! Vous trouvez vraiment que les danseuses étoiles ressemblent à des chamallows© ? En vous musclant en profondeur et en finesse, vous pourrez aussi courir plus longtemps et plus loin en évitant là aussi un maximum les blessures et surtout les douleurs lombaires qui peuvent être handicapantes lorsqu’on monte sur des distances comme le marathon par exemple.
Ton souffle tu maîtriseras grâce au yoga : a-t-on réellement besoin de détailler ce point ? Toutes nous avons connu un jour le problème d’apprendre à poser son souffle pour ne pas se retrouver systématiquement cisaillé par un point de côté. Sans parler du fait que beaucoup d’entre nous ont perdu leurs moyens lorsque le temps du dossard fut venu… « Respiration, relaxation, médaille à l’horizon », c’est notre nouveau mantra !

Lolë Copyright (19)

Choisir son cours de yoga, toi aussi tu y arriveras !
Dès que l’on commence à regarder du côté de cette discipline, il faut bien admettre que l’on peut perdre sa zénitude avant même de l’avoir acquise ! Difficile d’être parfaitement exhaustif à moins de créer la rubrique « le yoga du mois ». Les studios rivalisent d’imagination et l’Inde regorge de gourous prêts à tout pour nous aider à enfin atteindre le nirvana. Voici donc un petit lexique qui vous permettra déjà d’y voir un peu plus clair mais qui est loin d’être exhaustif tant l’offre est importante.
Le hatha yoga : c’est l’un des plus connus et surtout il est à l’origine de nombreux autres courants. C’est un yoga doux qui associe exercices physiques, essentiellement statiques, et techniques respiratoires permettant de développer en douceur souplesse et endurance. Détente et gestion du stress sont au rendez-vous. Inconvénient pour la runneuse que vous êtes, il vous faudra accepter de ne pas vous « dépenser » comme pendant une séance de running classique.
L’ashtanga yoga : c’est l’un des yogas les plus pratiqués en occident et surement celui qui correspond le plus à ce que la runneuse recherche. Il est basé sur des séries précises d’enchaînements de postures et de respiration. Il est à ranger dans la catégorie des yogas « dynamiques », il est donc idéal pour lutter contre le stress et la fatigue, mais il permet aussi de se muscler en profondeur.
Le Bikram Yoga : que l’on pourrait rebaptiser le yoga de Madonna ! C’est une série de 26 postures dynamiques avec exercices de respiration pour reprendre son souffle, qui étire et renforce les muscles, mais qui fait travailler aussi les tendons, les ligaments et les articulations spécifiques. Chacune préparé le corps pour la posture suivante qui reprend le travail en allant plus loin. Là où ça se gâte pour beaucoup, c’est qu’il se pratique dans une pièce chauffée autour de 40°C afin de faciliter un étirement plus profond réduisant ainsi le risque de blessures musculaires. On considère que la chaleur permet une élimination des toxines plus efficace. Avantage : pour la runneuse que vous êtes, aucune inquiétude à avoir, vous allez transpirer ! Pour les autres, il faut supporter la chaleur… Et pour les femmes qui souffrent souvent de jambes lourdes et de problèmes circulatoires, ce n’est pas forcément évident. Inconvénient majeur : il se pratique forcément en studio et la province est rapidement le parent pauvre de cette activité.

Lolë Copyright (20)

L’Anusara : Il est devenu l’un des plus populaires au monde. Il est axé sur le cœur et sur la méditation et ces principes ne sont pas forcément simples à expliquer par écrit. Pour les pratiquants, il existe cinq types d’alignement principaux : l’ouverture à la grâce, l’énergie musculaire, la spirale intérieure et extérieure, et l’énergie organique. On cherche avec sa pratique régulière à affiner la posture, à optimiser le mouvement et à accomplir la meilleure impression visuelle… Rien que ça… On dirait un programme électoral ! Il se pratique en utilisant des accessoires de Yoga tels que les tapis, les couvertures, les blocs et les sangles. Il demande aussi souvent une interaction entre les élèves, ce qui en fait donc une activité que l’on pourrait presque qualifier de collective.
Le vinyasa flow : On pourrait aussi l’appeler « réveille la danseuse qui est en toi ! ». Comme toujours on enchaine les postures mais on veille à les enchainer de façon gracieuse. Si l’on regarde un cours de l’extérieur, il fait penser à une danse chorégraphiée. Il mixte toutes les techniques traditionnelles en y incluant des postures spécifiques. Même s’il est destiné à tous les niveaux, le côté fluide peut poser à un problème aux personnes n’ayant pas déjà pratiqué le yoga de façon régulière.
Le Kundalini : Cette discipline est arrivée en Occident dans les années 70. Il se focalise sur l’éveil de l’énergie qui se situe dans notre colonne vertébrale. Cette fameuse énergie prend la forme d’un serpent enroulé, d’où le nom « kundalini », qui est un mot sanscrit signifiant « enroulé ». La séance a dont pour but de réveiller le « serpent » afin qu’il passe dans la colonne vertébrale pour aller réveiller notre cerveau et le rendre ainsi plus réceptif. Pour résumer, si toi aussi tu veux réveiller tes chakras, ce yoga est fait pour toi ! Le côté très philosophique et spirituel peut rebuter la runneuse qui fonctionne souvent de façon plus pragmatique.
Difficile en quelques pages de faire le tour d’une discipline qui regroupe énormément de mouvements et qui va beaucoup plus loin qu’un simple sport. Une chose est certaine : trouver le temps de le pratiquer ne pourra que vous aider dans votre vie de sportive et de femme active. Alors occupez-vous de libérer vos chakras, votre chrono vous le rendra !
Le truc en + : l’équipement de base
– Un pantalon moulant ou un collant long
– Un tee-shirt ou un débardeur
– Un tapis. Même si beaucoup de cours proposent de vous en prêter, pour des questions d’hygiène, pensez à vous équiper de votre propre tapis.
On oublie les chaussures à la maison, au pire l’hiver on prend des chaussettes mais à enfiler uniquement à la fin du cours pour la relaxation.

Crédit photos ; Lolë