Forme : Boxe moi si tu peux !

Après avoir lutté pour pouvoir courir, la femme a aussi gagné le droit de se bagarrer ! Enfin de se bagarrer dans les règles puisqu’elle envahit les rings de boxe et les tatami, bien décidée à montrer de quoi elle est capable. « Si tu me crois pas hé, tare ta gueule à la récré ! ».

Les sports de combat sont excellents pour la forme, la ligne et vous aide à vous forger un mental de gagnante. Ça tout le monde l’a bien compris mais encore faut-il choisir le bon, celui qui vous conviendra parfaitement. Voici donc une petite sélection pour vous aider à taper à la bonne porte de club après avoir lu cet article.

Le self-défense pour garder son self contrôle…

Qu’on le veuille ou non, pour beaucoup de femmes la première motivation reste la volonté de pouvoir se défendre le jour J si hélas une agression devait arriver. Parfois le raisonnement est inverse et c’est l’agression qui engendre la volonté de ne plus se laisser faire une nouvelle fois. Savoir qu’on saura cette fois faire face permet de reprendre confiance en soi. Anticiper, négocier, repousser et affronter, voilà votre nouvelle devise ! Et pour cela on vous apprendra des techniques précises mais vous travaillerez aussi votre cardio, votre renforcement musculaire, la relaxation et la gestion du stress. Et si en fait c’était dans votre vie de tous les jours que ce sport vous apportait la sérénité qui nous fait tant défaut ?

La boxe ou plutôt les boxes !

Les disciplines autour de la boxe sont nombreuses, nous nous contenterons de vous en présenter 3 qui ont retenu notre attention.

  • le bodycombat

La base reste la boxe française où les mots uppercut, direct et kick vous rappelleront la fan de Rocky qui sommeille en vous. L’échauffement fait monter le cardio et réveille le corps en entier parce que là c’est tout entier qu’il va travailler. Généralement pratiqué en musique histoire de vous donner le rythme, il s’inspire des arts martiaux et puise dans des disciplines aussi variées que le karaté, la boxe, le taekwondo, le tai chi et le muay thai. Vous brulez un max de calories tout en développant puissance et cardio.

« Le truc en + : 750Kcal dépensées par heure en moyenne pour ce genre d’activité »

  • la « boxe pieds-poings »

Généralement on quitte la salle de fitness pour rejoindre un vrai ring de boxe avec tous les codes : gants, ring, cordes… Là encore l’échauffement va vous permettre de vous réveiller mais aussi de vous renforcer en profondeur. Certains cours sont intenses avec ce qui s’apparente plus à une séance de cross fit : pompes, abdos et autres réjouissances s’enchainent pendant 40 minutes. Le cours à proprement parlé peut alors commencer avec l’apprentissage de gestes techniques non sans avoir enfilé gants, protèges tibia et protège dents ! Hillary Swank planque toi j’arrive ! Sac ou adversaire en chair et en os, vous vous défoulez avec vos pieds et vos points. Attentez-vous à être sacrément courbaturée le lendemain avec une furieuse envie de recommencer !

  • le bodyboxing

Il s’agit d’une technique qui allie les gestes, attitudes et réflexes des sports de combat, sans le moindre contact physique avec une musique en fond sonore histoire de vous détendre. En utilisant là aussi la gestuelle des arts martiaux, on simule des positions de combat, face à un agresseur potentiel mais virtuel. On évacue son stress, on décharge son agressivité mais avec élégance ! En suivant une vraie chorégraphie, ce sport permet de faire le pont entre le petit rat de l’Opéra que vous rêviez d’être enfant et la fille totalement débordée et stressée que vous êtes devenue. Comme en plus il permet d’affiner la silhouette et de tonifier nos muscles, on aime le bodyboxing ! Et puis un sport où l’on simule pour nous les championnes du monde de la simulation, avouez qu’on ne peut pas mieux rêver !

000000000001051218_001

Le jiu-jitsu pour réveiller le dalaï lama qui sommeille en vous !

En japonais, « ji-jitsu » signifie littéralement « art doux » ou « technique de souplesse » ou encore « méthode permettant d’utiliser au mieux sa souplesse ». Même si dit comme ça on imagine un art proche des pliages à la japonaise il n’en est rien ! Il s’agit tout de même de techniques de combat visant à se défendre lorsque l’on est désarmé. Cela donnera des siècles plus tard le judo. Les règles sont très strictes puisqu’il s’agit de se protéger sans violence. Ne cherchez pas c’est japonais… C’est un excellent moyen de canaliser son agressivité pour la transformer en combativité. On le considère souvent comme l’art martial le plus féminin qui soit puisqu’il demande anticipation et réflexion !

L’escrime, une pour toutes et toutes pour une !

Et si vous appreniez à manier le fleuret ? Avouez que vous aussi vous avez enviée Sophie Marceau dans « La Fille de d’Artagnan »… Pour maîtriser la botte de Nevers, il vous faudra apprendre la concentration, gérer votre stress mais aussi gainer vos muscles (tout le corps est mis à contribution) et renforcer votre cœur le tout avec grâce et souplesse. Bref vous serez la plus belle pour dégainer l’épée ou le sabre, à vous le choix des armes.

Le kyudo avec un arc dans le salon vert…

C’est un art ancestral chez les samouraïs qui se pratique dans la concentration et la sérénité. Cette discipline allonge les muscles, renforce le maintien et apaise le mental mais surtout soyons tout à fait honnête avec vous nécessite de porter une tenue d’une « classitude » absolue ! La tenue de l’archer est composée du kimono traditionnel qui fera de vous une geisha sportive, le fantasme absolu faite femme… Mais ne l’oublions pas le but est avant tout la beauté du tir et la perfection technique que vous obtiendrez avec un travail sur votre concentration et sur votre corps dont il faudra travailler les muscles en longueur. Et si on vous dit qu’il vous donne un ventre plat comme des socles de geisha vous êtes convaincue ?

Sports de combat et running, alliés ou ennemis ?

Il suffit de lire les articles de renforcement musculaire présenté par Christophe Carrio (champion du monde de karaté) pour notre confrère Running Attitude, de suivre la préparation de Christophe Pinna, lui aussi champion du monde de karaté mais pas la même année (y a un truc avec ce prénom…) qui prépare et coach une équipe pour le prochain Marathon des Sables pour comprendre que les deux sports ne sont pas du tout antinomique voir même très complémentaires. On vous refait le coup de Rocky courant dans Chicago ou tout le monde a compris ? En travaillant votre gestion du stress vous arriverez plus sereine au bureau ou le soir à la maison mais aussi le jour J de votre marathon. Vous allez aussi travailler votre mental de gagnante qui par moment peut vous faire défaut, lorsqu’il faut accrocher une fille qui vous nargue là en vous doublant l’air de ne pas y toucher. Combien de fois avez-vous abandonné sans même chercher à accélérer pour tenter de la rattraper ? Bien sûr, par moment il s’agit juste d’un instinct de survie lorsqu’on affronte plus fort que soi mais bon si elle vous double, c’est bien qu’elle était tout ce temps derrière vous non ? Avoir la niaque ça s’apprend et boxer, avec ou sans les pieds peut vous y aider. En vous renforçant « musculairement parlant » en profondeur, vous gagnerez en puissance pour envoyer vos fractionnés. Et vous n’êtes pas obligée de vous envoyer des boissons protéinées pour prendre en volume… Le muscle se travaille aussi en finesse et peut être tout en féminité s’il est bien maîtrisé. En travaillant votre souplesse vous limiterez les risques de blessures. Sans oublier votre cardio et votre balance qui vous disent déjà merci. Je crois que tout est dit !

Crédit photos : go sport