Formes : Non aux capitons !

C’est le truc le plus injuste qui soit : on peut être mince et avoir de la cellulite… L’effet peau d’orange, l’aspect capitonné, tu peux être musclée et quand même l’observer tous les matins sous tous les angles. Mais alors, comment s’en débarrasser ? Je vous dis tout !

La cellulite, une fatalité ?

Avant toute chose, il faut déjà savoir de quoi nous parlons exactement afin de trouver des solutions pour l’éradiquer. La cellulite de son petit nom scientifique lipodystrophie se caractérise par une augmentation du nombre ou du volume des cellules graisseuses situées sous la peau, que ce soit sur les cuisses, le ventre, les fesses et parfois même sur les bras. Elle vient nous gâcher la vie à partir de la puberté en même temps que l’acné, l’appareil dentaire et le syndrome prémenstruel… les œstrogènes augmentant de concert avec nos cellules graisseuses. C’est tellement chouette de devenir une femme ! Mais comme dans la pub, ce n’est pas fini. Non seulement les petits « sacs » de graisse situés dans le tissu sous-cutané font des stocks des fois que la disette reviendrait mais en plus, en grossissant, ils envahissent l’espace vital de la lymphe qui du coup ne peut plus éliminer les déchets correctement et qui les stocke avec un peu d’eau, toujours rapport à la disette… Et voilà comment on se retrouve à 20 ans avec une peau ressemblant à un canapé anglais.
Et là vous vous dites : si j’ai bien compris la cellulite c’est mon destin ? Moi qui me rêvais princesse ou mannequin… Forcément je n’ai plus qu’une envie, me planquer dans un coin. Alors oui, qu’on le veuille ou non, la cellulite fait partie de la vie de la femme puisqu’elle dépend en grande partie des modifications hormonales que notre corps va subir au fil des années : grossesse, ménopause… Sans parler de notre héritage génétique qui entre en ligne de compte… merci Maman ! Si l’on ajoute à tout ça le fait qu’aujourd’hui, nous sommes plus sédentaires que nos ancêtres les Gauloises, que l’on mange moins équilibré – même si maintenant le poisson est frais ; oui, j’ai grandi en lisant Astérix –, il va vraiment falloir se bouger pour l’éliminer.

« 90 % des femmes sont concernées : minces, rondes ou menues, la cellulite est partout ! »

Connais-toi toi-même…
Là, on sent la fille qui a fait grec ancien, non ? Bon revenons-en à nos moutons. La cellulite est une traîtresse à plusieurs visages. La solution : identifier la vôtre pour mieux la terrasser.
Votre cellulite est « fibreuse »
Rien à voir avec la fibre d’Orange, même si vous l’avez dans la peau ! C’est la pire, parce qu’elle est incrustée dans le tissu. On dit qu’elle est « indurée à la palpation », en gros c’est dur et ça fait mal. On la trouve plutôt au niveau de la face externe des cuisses et autour des genoux. Les coupables ? Un manque d’activité et une alimentation riche en sucres blancs.
Le plan d’attaque : un régime, oui, mais intelligent et ciblé. En résumé le sucre industriel on doit oublier… Les sports d’endurance – dont la course à pied – peuvent vraiment vous aider. Vous pouvez y ajouter le vélo et même la marche active. C’est également sur ce type de cellulite que les massages type « palper rouler » sont les plus efficaces.
Votre cellulite est adipeuse
Rien que le nom est déprimant… On imagine un truc flasque et c’est exactement ça ! La peau manque de fermeté, comme tout le corps d’ailleurs, le résultat d’une alimentation trop riche en graisses. Notre silhouette en forme d’instrument à cordes ne nous donne pas pour autant l’envie de jouer L’Hymne à la joie lorsque l’époque de la plage est là.
Le plan d’attaque : pas le choix, il faut chasser les graisses, les mauvaises et foncer tête baissée sur le rayon frais en veillant à cuisiner vous-même et donc maîtriser au maximum la composition de vos menus. Là encore, une pratique sportive régulière est d’un réel secours.
Votre cellulite est aqueuse
Histoire de bien vous gâcher la vie, celle-ci a pour meilleure amie la rétention d’eau, avec son cortège de jambes lourdes ou gonflées… Le principal responsable de ce cocktail détonnant est un mauvais échange vasculaire au niveau des jambes (voire des mollets), qui se retrouve donc la zone à traiter en priorité.
Le plan d’attaque : qui dit rétention d’eau, dit régime allégé en sel et forcément un adieu définitif aux produits industriels. Les autorités de santé publique en ont fait l’un de leurs chevaux de bataille et tentent de marquer à la culotte (cheval… culotte… humour !) les géants de l’agroalimentaire en ce sens. Comme ce n’est pas facile de tout contrôler, l’idéal reste encore et toujours de cuisiner soi-même. Buvez pour éliminer et n’hésitez pas à aller vers des tisanes type vigne rouge ou marron d’Inde aux vertus drainantes reconnues. Et croyez-le ou pas, l’idéal pour ce type de cellulite c’est de traiter le mal par le mal en plongeant régulièrement dans la piscine ou en faisant de l’aquagym.

cellulite 2

« Premier réflexe anti-peau d’orange : éviter au maximum les aliments transformés et cuisiner soi-même. »

En résumé
1. Ton alimentation tu devras adapter : gare aux sucres blancs, au sel et aux graisses saturées, nocives pour ta peau, mais aussi pour ta santé !
2. Une activité physique régulière tu devras pratiquer : oui, courir régulièrement et sérieusement aide à venir à bout de votre cellulite. Avec un plan d’entraînement classique qui alterne endurance et fractionnés, ce sera encore plus efficace.
3. Un massage quotidien tu devras adopter : on le sait, les crèmes qu’on nous vend ne sont efficaces que si l’on se masse. C’est d’ailleurs pour ça que le format huile est encore plus facile à adopter. Vous trouverez plein de vidéos pour vous aider à adopter les bons gestes et pourquoi pas demander à votre kiné un petit cours la prochaine fois que vous le verrez.

Je peux me faire aider ?
Les dernières études le prouvent, même si on en rêvait, il n’y a pas de miracle, seuls un régime et une activité sportive régulière paient. Les machines que l’on trouve dans le commerce reproduisant l’effet « palper rouler » auront un impact sur votre peau mais ça ne suffira pas à en venir à bout et certaines nécessitent un vrai coup de main pour éviter les bleus et autres dégâts un peu plus profonds. Pour ce qui est des vêtements minceur, pour le moment, seul votre portefeuille s’amincit en les utilisant…
Vous voulez faire des économies ? Pensez à fabriquer votre huile minceur maison avec une base neutre et des huiles essentielles de mandarine ou d’orange. Voici une recette classique qui vise, par l’action commune de trois huiles essentielles, à lutter efficacement contre la cellulite : dans 10 ml d’huile végétale neutre mélangez 5 gouttes d’huile de cyprès de Provence (décongestionnante), 5 gouttes de cèdre de l’Atlas (lymphotonique, drainante et diurétique) et 5 gouttes de genévrier de Virginie (décongestionnant lymphatique). Autre recette encore plus simple : savez-vous que le monoï a des vertus anti-cellulite ? En plus, il est simple à trouver et son odeur si particulière vous donnera la pêche toute l’année en plus d’une peau parfaitement hydratée.
Vous l’aurez compris, la cellulite n’est pas une fatalité. Il faut juste accepter qu’elle fait partie de notre vie de femme, qu’elle nous accompagne tout au long des grands évènements qui vont la ponctuer : puberté, enfants, ménopause… Pour résumer, elle doit devenir votre amie, mais pas votre meilleure amie, juste une amie qui sait où est sa place, et s’éclipser quand on n’a pas besoin d’elle.