J’ai vu pour vous : Ralph

Film passé relativement inaperçu en France à sa sortie malgré plusieurs prix, il est dans la digne lignée des « Billy Elliot » et autres petits bijoux du cinéma anglais. Le pitch rapidement : un jeune ado, pris dans les affres de cette période oh combien douloureuse, se met en tête de courir le marathon de Boston pour réaliser un miracle : le gagner et sortir ainsi sa maman du coma. Vous me direz, ça sent plus le mouchoir en papier que la franche rigolade. Et bien je vous répondrais que oui l’émotion est bien là mais dans le bon sens du terme. L’expression « pleurer de bonheur » peut prendre tout son sens avec ce film. Là vous êtes en train de vous dire : «c’est pas possible, elle est payée par le distributeur ! »… Même pas !

ralph 2
Plus sérieusement c’est un moyen très sympa de faire comprendre à vos enfants pourquoi vous courez, ce que vous pouvez ressentir dans ces moments là. C’est un moyen de leur donner envie de s’y mettre également. Mon ado à moi, genre plutôt mèche dans les yeux, « ça sert à quoi l’école ? », « mais pourquoi je dois me lever le matin, les autres eh ben leurs parents ils les laissent dormir jusqu’à 14h… », l’a vu avant moi en fait alors qu’il était diffusé sur canal+ je crois. C’est lui qui m’a dit que je devais absolument le voir. Alors oui vous allez pleurer, alors oui évidemment ce film n’est absolument pas inspiré d’une histoire vraie et n’est pas crédible une seule seconde mais on s’en fout ! C’est un chouette conte de fée, un film parfait pour les vacances de noël, au chaud sous le plaid avec un chocolat chaud qui fume. Il donne envie de croire à la vie, c’est quand même déjà bien non ?