Run & Fit : Bottes de compression Jolt Boost, le test

Depuis un an ou presque, elles sont partout… Il suffisait d’aller faire un tour sur la Run Expérience du Marathon de Paris pour s’en convaincre, les stands des différentes marques étaient en nombre et les testeurs qui attendaient leur tour tout aussi nombreux, preuve de l’intérêt pour ce type de produit de récupération. Il était donc grand temps de tester les Jolt Boost !

La fiche technique

JOLT™ Boots fonctionne sur le principe de la pressothérapie pour éliminer les déchets métaboliques qui s’accumulent dans les jambes. Composées de 6 chambres d’air (jusqu’à 260mmHg de pression) qui se gonflent à intervalles réguliers (selon le programme choisi), les bottes entourent soigneusement le bas de notre corps. Grâce à la technologie Soft Flow, les jambes sont massées de pieds aux cuisses progressivement et profondément, favorisant le drainage lymphatique et la circulation sanguine. Dotées d’une batterie intégrée d’une autonomie de 4 heures, les Jolt Boots, au format compact, peuvent être utilisées chez soi ou en déplacement. Facile d’utilisation et adapté à tous, ces bottes s’avèrent efficace contre la rétention d’eau ou des jambes gonflés/lourdes, après une séance à haute intensité ou un long voyage.

Le test

La pressothérapie n’est pas nouvelle, les sportifs de haut niveau l’utilisent déjà depuis pas mal d’années. Si j’ai mis autant de temps à me décider enfin à tester ce type de produit, c’est à cause du prix… Autant crever l’abcès tout de suite 😉. Même si je ne m’en cache pas, je n’ai pas acheté ces bottes et qu’elles m’ont été prêtées pendant un mois, je raisonne toujours en « cliente » potentielle. On va vu flamber le prix des chaussures, celui des GPS… Si pour courir il me faut en plus un appareil d’électrostimulation (j’ai un bluetens, jamais voulu mettre plus cher dans ce genre d’appareil et encore, c’est l’option soulagement des règles avec l’électrode spécifique qui m’a décidé !), et des bottes de pressothérapie, où va-t-on ! Alors pourquoi ce revirement soudain ?

Eloignez les sportifs de l’écran, les adeptes du fractionné et du pyramidal, ma motivation est assez pitoyable… La marque avançait l’argument « anti cellulite » dans leur fiche produit… Ouais, je sais… Mais voilà, parce que je vous raconte ma vie, depuis que j’ai passé 50 ans, j’ai découvert totalement stupéfaite l’apparition de ce truc-là sur mes cuisses, ce truc qui était pour le moment abstrait et uniquement visible dans mes articles sur le sujet. Ne me sortez pas vos arguments « body positive » machin truc, oui je sais, ça fait partie du cycle de la vie patata couffin mais moi ça me gonfle… J’ai déjà les rides, les hormones qui déconnent, les vergetures doux héritage de mes 4 grossesses, la préménopause qui me fout déjà à fleur de peau alors que les choses soient claires, pour l’instant la cellulite c’est non ! Si j’ai renoncé à recourir une dernière fois l’UTMB, je refuse de m’avouer vaincue pour le moment.

Lorsque j’ai reçu ma valise magique, force est de constater que ça reste un truc super lourd… Impossible d’envisager d’emmener ça en voyage à moins de payer le supplément bagage. Et encombrant… Alors oui évidemment, ça se range dans la mallette prévue à cet effet, mais perso pour rentabiliser l’essai, j’ai lâché le truc dès le premier jour et elles sont restées prêtes à l’emploi dans ma chambre. Seulement moi j’habite à la campagne, là où le prix du m2 permet de pouvoir t’étaler. Si je devais gérer la même chose dans un studio ou un deux pièces, j’avoue que ça rendrait les choses un peu plus compliquées. Je me suis dit que dans ce cas, elles finissaient sous le lit pour ne pas déranger.

Question utilisation, pour le coup c’est simplissime comme les livres de cuisine ! Tu les enfiles, tu sélectionnes ton programme, la durée de la séance et c’est parti kiki ! Aucun risque de te prendre une décharge parce que tu as mal positionné une électrode, j’avoue que c’est sympa. Et ça m’a pimpé la saison 2 des « chroniques de Bridgerton ». Tu me diras, ma non acceptation de la cellulite aurait du m’orienter plutôt vers le visionnage de la saison 2 de « En thérapie » sur Arte mais passons, on s’éloigne carrément du sujet ! Après les séances d’entrainement, c’est un vrai soulagement mais surtout ça permet d’y retourner plus rapidement. Question efficacité « jambes lourdes » c’est franchement top, une séance de 30 minutes et l’effet soulagement est là aussi immédiat. Question cellulite, eh ben figurez vous que j’ai vu une amélioration, suffisamment parlante pour que j’envisage sérieusement d’ouvrir une cagnotte leetchi pour mon anniversaire prochain ! Et encore j’ai veillé justement à ne pas venir perturber le processus en ne boostant pas la séance avec une huile ou une crème spécifique mais je pense que le combo doit être vraiment gagnant. Mon préféré reste le programme D !

Maintenant j’ai un doute sur la taille, parce que je suis allée vérifier sur le site, ils en proposent plusieurs justement et apparemment les moins d’1m65 sont oubliés. Dans le FAQ, ils conseillent si on est plus petit de dégonfler la chambre supérieure mais je ne sais pas du tout ce que cela donne finalement. Si des personnes qui suivent ce site ont eu le problème, je veux bien leur retour d’expérience pour rassurer les potentiels futurs acheteurs.

Vu sur le site : Taille S/M convient pour une longueur intérieure de jambe allant jusqu’à 84cm (taille indicative de la personne : de 1,65m à 1,84m)

En bref : c’est efficace à n’en pas douter, tellement qu’on en devient très vite accro, mais ça reste encombrant et ça demande un vrai investissement, donc avant de vous lancer, soyez sur de bien le rentabiliser.

Prix : 699€

Running - Montres Connectées