Run : Marathon des Sables & Co, du côté des finances !

Difficile de ne pas finir ma série d’articles sur ce sujet sans évoquer le problème de l’argent… Qui est loin d’être un détail vous en conviendrez, quand on sait le budget que ce genre de courses représente. Marathon des Sables & Co, du côté des finances, c’est ici et maintenant !

Un petit rappel

J’avais déjà traité le sujet ici, je vous remets donc directement le lien, ce sera plus simple. Mais je tenais à compléter mes dires avec le retour d’expérience de Laurent dont j’ai fait la connaissance via instagram parce que j’ai trouvé qu’il avait pleins de bonnes idées, toujours bonnes à prendre, qui complètent parfaitement mes miennes.

Question budget puisqu’on me pose souvent la question pour un Marathon des Sables, comptez 3390€ pour l’inscription en tant que telle, tarif édition 2023. Vous devez évidemment rajouter les frais de déplacement pour rejoindre Paris, avion, train, hôtel (je vais partir sur 200€ à la louche pour tous les provinciaux)… Ils varieront en fonction de votre lieu de résidence. Pour le sac difficile de trouver un sac compatible MDS à moins de 150€. Pour l’alimentation, comptez avec le pack Lyophilisé&Co, environ 250€. Pour le sac de couchage, si vous visez du léger mais du chaud, là aussi il faudra partir sur une base de 300€ en moyenne. On part du principe que la tenue, les chaussures, vous les avez déjà. Question accessoires, les guêtres sont à 35€, gamelle, boussole, aspivenin… une centaine d’euros. Logiquement la frontale vous l’avez déjà également. Bref vous l’aurez compris un Marathon des Sables représente un budget moyen situé entre 4500 et 5000€, à la louche.

Les bonnes idées de Laurent

Pour compléter mes petites idées, j’ai demandé à Laurent, inscrit à l’édition 2022 du Marathon des Sables et qui fait preuve d’une efficacité redoutable pour financer son aventure de partager quelques conseils avec nous.

Commencez par le plus simple ! Avant d’aller taper à la porte d’illustres inconnus, faites simple, commencez déjà par votre entourage proche, vos collègues en leur demandant surtout de faire également appel à leur propre réseau. A partir du moment où une personne vous a fait un don, pensez à bien l’inclure dans votre newsletter. Il n’y a rien de plus frustrant de donner de l’argent à une personne pour un projet sportif ou autre d’ailleurs et de ne plus avoir de nouvelles ensuite. Je fais l’effort de faire un mail tous les mois pour parler de ma prépa, tenir au courant de l’évolution aussi de ma cagnotte ou de mes nouveaux partenariats si j’en décroche. Je ne me contente pas de publier sur mes réseaux sociaux, j’estime que ce n’est pas à ceux qui ont donné d’avoir à faire l’effort d’aller à la pèche aux infos mais à moi d’aller vers eux.

Je mets aussi à contribution tout mon entourage en cherchant les compétences qui pourront m’aider à communiquer sur mon projet. Une personne qui m’aidera sur le site internet, une autre à la création de flyers par exemple avec un QR code qui facilite le don… Là encore l’idée est de faciliter l’acte d’engagement. S’il faut attendre que la personne rentre chez elle, tape l’adresse du site, perde plusieurs minutes à trouver l’endroit où elle va enfin pouvoir donner… On risque de perdre beaucoup de monde et donc de l’argent.

Je pars aussi d’un principe très simple : tant que la personne (je parle des entreprises) ne m’a pas dit clairement non, c’est que le oui est encore possible et qu’il ne faut rien lâcher. Alors je relance, gentiment hein ? Mais je relance quand même. Et si je décroche enfin une entrevue, j’y vais ultra préparé avec des supports, une présentation PowerPoint… Bref je suis professionnel jusqu’au bout. C’est là encore une marque de respect vis-à-vis de la personne qui prend le temps de me recevoir. Je n’hésite surtout pas à parler argent, à évoquer la notion de déduction fiscale avec un chiffre précis en tête. Si vous arrivez en n’osant pas demander de façon claire et précise, vous risquez d’entretenir le flou et d’avoir finalement une réponse négative. Si vous arrivez en disant : « mon projet coûte 4000€, si vous me donnez 1000€, cela ne vous coutera en réalité, grâce à l’abattement fiscale de 66%, 340€ ». Evidemment si on me demande combien il me reste à financer, je ne donne pas forcément le bon chiffre… Il vaut mieux sous entendre qu’il y a déjà eu de généreux donateurs mais pas trop non plus pour espérer avoir un peu plus. C’est un gentil mensonge pour la bonne cause 😉.

Vous l’aurez compris, tout cela demande du temps et de l’engagement mais le jeu en vaut la chandelle et il permet surtout de pouvoir réaliser ses rêves les plus fous !

Crédit photos : Cimbaly – Marathon des Sables

Pour ne rien rater de nos publications pensez à télécharger l’application Run, Fit & Fun ici !

Running - Montres Connectées