Run : Kawana by Hoka – Test

Hoka se diversifie avec la Kawana qui est une paire polyvalente à souhait. Attention spoiler : retour d’expérience plutôt concluante après plus d’un mois de test à lire ici.

Test réalisé par Cécile

La théorie

La Kawana s’adresse aux amateurs de fitness à la recherche de nouveaux standards dynamiques pour la course à pied. Caméléon, son profil hybride permet aux athlètes de passer de l’entraînement aux activités quotidiennes avec le même confort et tout en fluidité de mouvement. Cette sensation de foulée ultra-douce, la Kawana la doit à la géométrie de semelle SwallowTail™ qui a contribué au succès de HOKA. Tout comme la Mach 4, la Kawana garantit ainsi des impacts au sol tout en douceur grâce à une forme de semelle unique, un drop de 5mm et un rocker près des métas. La Kawana pèse seulement 283g pour un homme (pointure 42 ⅔) et 238g pour une femme (pointure 38 ⅔). Elle est dotée d’une toute nouvelle tige en mesh recyclé vegan, d’un talon allongé et d’une construction anatomique autour du talon d’Achille pour toujours plus de confort, et ce quelles que soient les activités qu’on lui demande.

Le test

Ma plus grosse surprise en enfilant pour la première fois ma paire de Kawana, ça a été de découvrir un chaussant légèrement plus fin que les précédents modèles que j’ai eu à tester pour cette marque. J’ai peu d’élément de comparaison je l’avoue mais j’ai une superbe paire de Clifton 7 que je ne porte que pour la marche, je ne verrais pas courir avec pour cette raison et pas uniquement parce que je ne voudrais pas salir ses petits bijoux (ne les cherchez pas c’était une édition limitée hélas). Deuxième surprise la légèreté du modèle, ce qui en fait un modèle avec un super confort d’accueil. La semelle typique de Hoka est présente mais là encore, elle est légèrement plus fine, ce qui personnellement m’apporte beaucoup plus de stabilité que d’habitude, ce qui peut paraître paradoxal je sais. Je ne les ai testées que dans des séances de running ou de marche active pour info alors qu’elles ont clairement été formatées pour une pratique plus diversifiée. Et pour être parfaitement complète je ne l’ai que depuis un mois donc pas de souci d’usure à déclarer du côté de la semelle, dieu merci pour le moment rien à déclarer.

Je m’attendais à plus d’amorti dès la prise en main ou plutôt la prise en pied 😉. J’ai presque eu le sentiment qu’il m’a fallu deux ou trois séances pour vraiment ressentir le confort de l’amorti, comme si la mousse avait besoin de se faire. Mais pour le coup, ce côté un peu moins « molletonné » est aussi plus intéressant pour le retour d’énergie quand on accélère un peu la cadence. J’ai peu d’éléments de comparaison parce que c’est Fred chez nous qui teste la marque. J’ai fait plusieurs tentatives mais le chaussant était un peu trop large pour le moment et engendrait une déstabilisation avec l’apparition rapide de douleurs aux genoux ce qui est contre productif pour une personne qui espérait ne plus avoir de douleur au dos. Ce qu’on ne voit pas bien sur les photos ci-dessus, c’est la forme très particulière de la semelle à l’arrière, qui est officiellement faite pour apporter plus de confort et de stabilité aux personnes qui talonnent très vite, ce qui est mon cas. En tout cas force est de constater que pour le moment, pas de douleur à signaler, ce qui est plutôt rassurant. Bref c’est presque un sans faute puisque les Kawana sont pile à la taille de mon pied, avec suffisamment d’amorti pour le confort tout en ne perdant pas de dynamisme et avec une forme spécifique pour le talon parfaite pour ma foulée. Une vraie bonne surprise donc !

Pour aller droit au but et faire simple, je trouve qu’on est vraiment face à une paire « grand public » qui répondra aux attentes d’un large public. C’est le modèle idéal pour découvrir Hoka et ses spécificités, une paire qui pourrait accompagner une transition vers un modèle plus typé ou plus clivant que peut être la Bondi par exemple ou même juste la Clifton.

Prix : 140€ pour homme là et pour femme ici.

Running - Montres Connectées