Fun : courir « virtuellement », le concept de Conqueror Event !

J’imagine que comme moi, la magie de l’algorithme de Facebook a fait apparaître sur votre fil d’actualité les publicités d’un challenge un peu étrange… Avec apparemment une superbe médaille à la clé. Et là miracle, une copine, Marie Noëlle s’est lancée dans l’expérience, et comble de joie elle a accepté de partager avec nous son expérience et surtout ses motivations. En ce temps de confinement et avec notre horizon plus que bouché question calendrier, je me suis dit que ça pourrait vous intéresser d’avoir son retour.

L’Inca Trail marathon au Pérou, un marathon au Pérou, entre les temples incas, les rocheuses péruviennes, des tunnels escarpés, des milliers de marches, 6400 mètres de dénivelé et une arrivée à Machu Picchu (lien ici).
J’ai découvert l’existence de ce marathon lors de mon voyage au Pérou en 2013, puisque le parcours emprunte le Chemin de l’Inca, dont j’avais fait une partie en mode randonnée. Déjà en mode randonnée, c’était un truc costaud, alors impossible pour moi d’envisager de m’inscrire un jour à ce marathon, surtout que la course à pied et moi, c’est une passion assez récente. Je cours régulièrement depuis 2010, 1er marathon en 2011 et 5 marathons au compteur à avril 2013. Uniquement des courses sur bitume, pas un seul trail, même pas une course nature, je n’ai vraiment pas le niveau pour ce genre de compétition.

Depuis quelque temps, une publicité de My Virtual Mission & The Conqueror Event Series sur les réseaux sociaux propose de faire la distance de certains marathons en virtuel et ensuite d’envoyer la belle médaille. Je ne suis pas une fan des courses virtuelles, mais bon, exceptionnellement et comme je ne sais pas trop comment ça se passe, je suis tentée (curiosité, quand tu nous piques !). Et comme dans le lot des marathons proposés se trouve l’Inca Trail marathon au Pérou, double piqûre de curiosité (souvenirs, souvenirs 😉). Bien que depuis 2013, j’ai un peu plus d’expérience en course à pied et que j’ai pu participer à quelques courses autres que sur le bitume, mon niveau ne me permet toujours pas de m’aligner à ce genre de compétition (et je n’ai pas envie non plus).
Voilà comment on se retrouve à s’inscrire à un marathon virtuel, à cause de supers souvenirs d’un voyage !

Concrètement, comment ça se passe ? Rien de très compliqué, s’inscrire sur leur site ici et télécharger l’appli, puis choisir son challenge. Attention tout est en anglais ! Lors de chaque sortie course à pied, vélo, marche ou natation, les kilomètres sont enregistrés directement sur l’appli et également sur Strava, Fitbit… si vous choisissez de coupler avec votre appli favorite. Pas de stress pour arriver au bout du challenge, j’avais 140 jours pour atteindre les 42km. « My Newsfeed » permet de voir la progression du challenge avec le détail de chaque parcours : date, durée, distance, dénivelé et parcours. Il est possible de voir également sa progression sur le parcours et également celle des autres personnes qui ont choisi ce challenge.
Lorsque le challenge est terminé (en même pas un mois, c’était bouclé), félicitations du jury (bravo, yeeha, bravissima…), puis envoi de la médaille par courrier postal. Et tadaaaaaaam, réception de la belle médaille.

Combien ça coûte ce petit plaisir ? J’ai payé 31 € en décembre 2019. Petit clin d’œil abordable et petit flash-back à mon voyage au Pérou, ce rêve d’ado concrétisé à 50 ans. Je ne renouvellerai pas l’expérience tout de suite, car je préfère quand même les compétitions réelles, mais je ne ferme pas la porte à un autre challenge plus tard.

Running - Montres Connectées