Fun : Gourde toi-même !

J’ai commencé à avoir recours aux gourdes avant même que ce soit « à la mode ». En réalité ce n’était pas une gourde mais un contenant isotherme géant acheté lors d’un séjour new-yorkais où je découvrais stupéfaite cette manie qu’ils avaient de trimbaler avec eux des litres de café… Je me suis offert le mien pour mon litre de thé matinal, histoire de faire vraiment « local girl » et j’ai ramené ça en France. Depuis ma vie, c’est « jamais sans ma gourde » !

Et par la force des choses je suis devenue un vrai guide Michelin des différentes marques parce que j’ai aussi le défaut de les oublier un peu partout… Dans le train, l’avion… Je ne sais où mais cela m’oblige à me rééquiper régulièrement un peu dans l’urgence. Alors voilà quelques petits conseils pour vous aider à choisir la vôtre. Pour le côté « on évite de les semer comme les cailloux du petit poucet », là désolée je ne pourrais pas vous aider, je viens encore d’en oublier une dans le TER 🤦‍♀️!

C’est quand même toujours une histoire de taille…
Je vais vous écrire un truc super gênant mais voilà c’est une réalité : plus c’est grand, plus c’est lourd à trimbaler ! Il faut donc bien avoir conscience que celles qui contiennent un litre sont super pratiques mais finissent par peser dans le sac à main. Prendre plus petit nécessite de pouvoir la recharger dans la journée. Pour un enfant qui a déjà un sac à dos qui pèse son poids, il sera plus malin de partir sur un petit format qu’il pourra remplir à la cantine le midi par exemple (le mien a une fontaine à eau facilement accessible). Perso j’ai deux gourdes, une spéciale voyage train ou avion qui est facilement « portable » à la main et celle à grande contenance qui ne quitte pas ma maison.
Le truc en + : oui je sais c’est mal mais je prends pas mal l’avion pour mon travail. J’ai forcément toujours une gourde avec moi. Je la sors systématiquement pour la sécurité, ça évite le contrôle du sac pour cause de forme étrange métallique à l’écran. Et j’arrive toujours en pleurant un peu à la faire remplir d’eau chaude au bar avant l’embarquement. J’ai toujours mon propre sachet de thé. Vivement la Chine où tu trouves des fontaines à eau froide et chaude partout dans les aéroports ! D’ailleurs c’est marrant parce qu’en surfant sur le site de la marque Qwetch pour choisir ma remplaçante, j’ai découvert par hasard que le fondateur avait justement été inspiré de ce qu’il avait vu là-bas.

Le plastique c’est pas fantastique…
Maintenant tout le monde le sait ou presque, on limite au max tous les contenants en plastique s’ils ne sont pas sans BpA. Reste que pour l’eau chaude, c’est un peu limite… Déjà et surtout parce qu’on se brûle tout simplement ! Evidemment le verre est l’idéal pour ne pas avoir de goût. C’est le contenant parfait pour tout ce qui est smoothies et autres boissons où la conservation des vitamines est importante mais le verre ça casse, surtout lorsque vous êtes maladroite comme moi… Donc on privilégie absolument celles en verre trempé ou protégées par une couche de silicone. L’inox est aussi sain que le verre mais on doit éviter de le faire tomber si on ne veut pas l’abîmer. Les produits proposés en inox sont souvent colorés et il faut accepter le fait que la peinture finira par s’écailler surtout si vous faites comme moi et que vous la transporter dans votre sac à main avec brosse à cheveux et clés à proximité. Il reste les fameuses gourdes en aluminium que moi j’appelais les gourdes à la papy mais il faut veiller à ce qu’elles aient bien un revêtement intérieur pour éviter le contact direct avec le métal.
Le truc en + : mon ado a opté pour une gourde en alu nouvelle génération parce qu’il trouve le look trop cool, elle l’accompagne dans toutes ses sorties sport et rando avec moi. Et moi j’ai deux gourdes, une en inox quand je voyage pour m’assurer d’avoir du thé chaud le plus longtemps possible et une en plastique énorme à la maison parce que c’est la seule que j’avais trouvé qui fait un litre. J’ai abandonné l’idée du verre, je suis la reine des vols planés de gourdes. Je vais en rester aux trucs cabossés…

Tu pousses le bouchon un peu loin Maurice !
C’est le truc qu’il faut absolument vérifier parce que contrairement à ce qu’on pourrait penser tous les bouchons ne sont pas étanches ! Il existe même des gourdes pour le sport qui ne le sont pas ! C’est le cas de plusieurs modèles de la marque Klean Kanteen qui pourtant a une offre sport hyper complète mais voilà, certaines sont faites pour rester debout. Je n’en cite qu’une au hasard mais il y a d’autres marques évidemment qui sont dans le même cas. Donc si comme moi, vous les trimbalez partout, faites attention à ce détail qui n’en est pas un… Si vous saviez le nombre de fois que j’ai pu me faire avoir… Sans parler du fait que celles qui se revissent demande là aussi de l’être correctement… Et en parlant bouchon, je parlerais goulot parce que là aussi, il faut bien réfléchir à l’usage que vous comptez en faire. Si vous avez en tête de l’emmener en salle de sport avec la possibilité d’embarquer un smoothie récup ou de rajouter de la poudre, évidemment c’est un grand goulot qu’il faut. Pour le thé, là aussi, si vous voulez y glisser une boule à thé pour le vrac, pas le choix… Et on n’oublie pas qu’il faudra la nettoyer ! Bref, on prend deux minutes pour identifier tous les cas de figure avant d’acheter.
Le truc en + : J’ai fini par en avoir une avec le bouchon qui reste attaché pour la voiture… Le nombre de fois qu’il a fini par se glisser sous le siège avant… Maintenant il reste à sa place ! Pour le nettoyage, personnellement je fais ça la bretonne : du gros sel, un peu d’eau et je shake. Ça décolle bien les résidus de thé 😉.

C’est la nouvelle arrivée à la maison… Un vrai petit bijou que je vais essayer de ne pas paumer pour une fois ! Qwetch propose des modèles superbes à découvrir ici.

Si je prends le temps de vous écrire tout ça, c’est qu’une gourde de qualité a un certain prix. Il faut donc vraiment prendre quelques instants pour réfléchir et choisir le produit qui correspondra le mieux à votre usage au quotidien. J’ai vraiment noté que les mentalités évoluaient, je ne passe plus pour une « chieuse » quand je demande qu’on remplisse ma gourde d’eau chaude avant de décoller alors qu’il y a seulement 5 ans, c’était tout bonnement impossible ou presque. J’attends avec impatience qu’on puisse choisir l’option sans gobelet dans les machines à café d’autoroute pour que je puisse remplir le mien directement. Ça avance, doucement mais ça avance… Ne lâchons rien et vive les gourdes !

Crédit photo : Qwetch

Running - Montres Connectées