Fun : « Trail » de Jean-Philippe Lefief, revenir dans le droit chemin.

J’avais promis de vous en parler très vite, voici donc ma petite fiche de lecture du dernier petit bijou des éditions Paulsen Guérin, tout simplement baptisé « Trail », écrit d’une plume tout aussi légère que sa foulée minimaliste par Jean Philippe Lefief.

Je ne suis pas la première à publier un petit retour sur cet ouvrage et j’ai lu plusieurs fois le mot « ovni », qui pourtant pour moi ne correspond absolument pas à la réalité de cet ouvrage. « Ovni », cela sous-entend extra-terrestre non ? Or il n’y a pas plus terrestre, pas plus humain que ce livre justement. J’aurais tout autant pu débuter ma chronique par cette phrase « c’est l’histoire d’un mec qui s’est mis au trail… qui s’est planté, parfois, qui a fait de mauvais choix se blessant parfois mais qui s’est relevé, qui s’est entêté, qui a fouillé, lu, qui s’est documenté et qui aujourd’hui vous permet d’aller plus vite, plus loin, plus rapidement en vous racontant sa vie de traileur amateur».

« Trail », un tiré-à-part…

La forme toute particulière d’un carnet de note type moleskine conforte ce côté « journal intime » totalement nouveau dans ce type de littérature. Il y évoque ses rencontres, ses lectures, tout ce qui l’a aidé à devenir meilleur traileur sans pour autant devenir élite hein ? Par moment, j’avais l’impression d’être dans un café avec lui, discutant de nos expériences réciproques, et interpellant tout d’un coup un voisin comme Blaise Dubois, le grand boss de la Clinique du Coureur qu’on ne présente plus pour lui demander tout simplement « et toi, tu en penses quoi ? ». Coachs sportifs, ultra-traileurs, scientifiques, nombreux sont ceux qui se joignent au fur et à mesure à la discussion pour apporter leur pierre à ce édifice, à ce cairn joyeux et didactique à souhait.

Un bel objet, en plus d’être un livre passionnant, ça ne gâche rien !

Cette proximité avec le lecteur fait que pour la première fois, je lis un guide presque comme je lirai un roman, avec facilité, en ayant envie d’aller lire le chapitre suivant pour en savoir plus, même si finalement on ne peut pas vraiment parler de chapitres mais plutôt d’étapes. Ce livre est comme un cheminement, quoi de plus naturel que de l’appeler finalement tout simplement « trail ». C’est un bel objet avec sa couverture en cuir rouge, mis en image par le crayon de Flore Beaudelin, qui devrait être le premier numéro d’une collection. A offrir ou surtout à s’offrir ici, que l’on soit débutant ou un peu plus aguerri 😊

Running - Montres Connectées