BROOKS TRANSCEND 5, tout pour le soutien

Il y a quelques années de cela, Brooks Running lançait, avec le support d’un marketing bluffant (voir mon article de l’époque : cliquer ici), une toute nouvelle chaussure, la Transcend qui se voulait universelle au sens propre comme au sens figuré. Alors qu’elle avait tout pour me déplaire au premier regard (massive et pas franchement minimaliste …), elle avait réussi à me séduire à tel point que je me suis permis d’écrire : (je me cite)

« Ce qui est, cependant, le plus impressionnant avec la Transcend, c’est qu’elle semble réellement s’adapter à notre façon de courir, donnant une sensation de fluidité de la foulée sans aucune contrainte. Curieusement, ce n’est pas sur cet aspect que Brooks communique alors que c’est selon moi le point fort de cette chaussure. Ma foulée médio-pied s’est réjouie des kilomètres parcourus en Transcend. Un vrai plaisir de courir. Un plaisir qui ne se dégrade pas même après deux heures passées sur le bitume. »

N’ayant pas eu l’opportunité de tester les versions 2, 3 et 4, j’ai sauté sur l’occasion de pouvoir donner mon avis sur la toute nouvelle version 5. Alors toujours aussi transcendante ?

trans3

Ce qui ne change pas :

Le confort du chaussant est toujours aussi parfait et il s’est même amélioré côté thermique. Oui, on se fait toujours un peu peur quand on met le pied dedans car on a l’impression d’être entouré par une sacré couche de matière mais on l’oublie bien vite et on ne retient que l’effet pantoufle 🙂 Une chaussure dans laquelle on se sent bien tout de suite. Le pied est parfaitement à plat, aucune gêne d’aucune sorte. La languette est très bien conçue. Elle épouse le dessus du pied, rend le laçage ultra-précis et ne bouge pas d’un micron pendant l’entraînement. Un tel niveau de confort est rare. Il se paie, certes, par un poids un peu élevé, moindre que celui de la première version toutefois, mais la Transcend est plus taillée pour la distance que pour le fractionné court, alors, l’un dans l’autre …

L’amorti est remarquablement dosé et tout comme sur la version 1, il privilégie le dynamisme. Pas d’effet mollasson. Sous le talon, les chocs sont filtrés et c’est tout et à l’avant, le contact est assez sec pour favoriser l’impulsion. Une chaussure qui permet … d’avancer sans lutter contre la technologie 🙂

La stabilité demeure l’atout maître de cette chaussure que rien ne peut faire dévier de sa trajectoire. Le renfort anti-rotation autour du talon qui n’existait pas a priori sur la version 1, ne m’a pas perturbé (je ne suis pas un grand fan habituellement) au contraire. La semelle est toujours aussi bien découpée, large là où il le faut pour une surface maximale d’impact.

J’ai failli oublier … le prix non plus n’a pas changé, toujours 170 €

Ce qui a changé :

trans2

Brooks communique énormément sur un soutien de nouvelle génération (voir sur le site de la marque : cliquer ici) qui aurait un effet positif sur la fatigue voire les douleurs que l’on peut ressentir aux genoux. Ce n’est jamais évident d’évaluer une telle assertion. Cela dit, ces temps-ci, vieillesse en cours oblige sans doute, j’ai pas mal de soucis du genou au bas du dos. Force est de constater que plusieurs sorties longues en Transcend 5 (2h à 2h30) m’ont donné le sentiment qu’il y avait du vrai dans l’argument publicitaire de la marque américaine.

Je ne sais pas si c’est ce soutien en plus mais j’ai trouvé la chaussure un peu moins « fluide » que la première version. Enfin, je m’explique : il me faut systématiquement un bon quart d’heure pour trouver un rythme et une foulée qui me satisfont. Les 2-3 premiers kilomètres sont toujours un peu laborieux. Après, une fois calé sur une allure raisonnable (11-12 km/h), la chaussure donne sa pleine mesure et procure un plaisir qui ne s’efface pas avec les kilomètres, bien au contraire et pour le coup, c’est un vrai plus.

Je n’ai pas réussi à fractionner avec. Un peu trop typée confort/plaisir sans doute mais peu importe, il suffit de le savoir.

Verdict ? 

La Transcend 1 était une petite révolution, la version 5 commence à s’inscrire dans une tradition. Mais tradition ne signifie pas stagnation, bien au contraire. Si vous cherchez une chaussure confortable à souhait, stable et qui s’adapte à votre foulée, eh bien, ne cherchez pas plus loin, si tant est que vous ne lui demandiez pas de vous aider à battre votre record sur 10 km. Elle est taillée pour les longues distances et la course plaisir.

Running - Montres Connectées