Fun : Maxi Trip en Chine

Je voulais quand même vous faire un petit retour plus touristique sur ma balade chinoise parce que bon de vous à moi, on ne va pas si loin uniquement pour courir non ?

 

 

Il y a plusieurs trucs bons à savoir lorsqu’on se rend là-bas que je vous livre un peu en vrac !

 

– Le visa est obligatoire et légèrement pénible à obtenir… pleins de papiers à remplir, des justificatifs à fournir… Avec un taux d’amabilité au guichet proportionnel à la taille du dossier… Encore là ça va, on loge à l’hôtel mais je ne vous dis pas lorsque je suis allée en Gobi pour ma course et qu’il a fallu expliquer la notion de course en autonomie alimentaire et en camp mobile chaque jour… Un poème qui s’est terminé avec la fourniture de la preuve que j’avais sur mon compte en banque de quoi payer un aller-retour et 10 nuits d’hôtel sur place.

 

– Partez d’un principe simple : personne ne parle anglais même dans les aéroports ! Ok j’exagère un peu mais à peine… Donc vraiment pensez à avoir avec vous l’intégralité des papiers imprimés avec la traduction chinoise, ça vous évitera bien des tracas (c’est toujours le cas avec les billets d’avion et les résa d’hôtel normalement mais regardez-bien avant de partir). Evidemment dès qu’on arrive à son hôtel, on récupère la carte avec le nom chinois pour les taxis ou autre déplacement.

 

 

Gâteaux colorés, riz sauté et même pièce montée ! 

 

– Autre point bon à savoir qui m’a valu encore une franche partie de rigolade… On contrôle votre température corporelle à l’aide d’arches (scan corporel) sous lesquelles vous passez pour rejoindre la douane. Cela m’a valu un de mes plus grands fous rires de ma vie d’adulte : « come with me, you’re too hot »… Fou rire qui s’est vite arrêté lorsque je me suis retrouvée dans un petit bureau avec deux flics portant un masque qui ont commencé à m’interroger en chinois évidemment. Pas de bol, moi j’ai pris espagnol deuxième langue moi ! Ils m’ont repris ma température avec un thermomètre au mercure sous le bras, c’est dire la fiabilité du truc et ont commencé à éplucher mon passeport… Je vous laisse imaginer leur tête avec tous les tampons bien bizarres que l’on y trouve ! La blague a duré au moins 45 minutes d’interrogatoire à coup de google translate made in China (google est interdit là-bas) et j’ai fini par obtenir le droit de mettre un deuxième pied sur le territoire chinois mais j’ai vraiment failli remonter direct dans l’avion, tout ça parce que je portais un pashmina pour ne pas attraper froid !

 

– Si jamais vous passez comme moi dans l’aéroport de Xi An et que votre escale est un peu longue, sachez qu’on y trouve des cabines pour dormir ou au moins se reposer qu’on loue à l’heure pour pas cher du tout. Ça permet d’éviter de traîner avec son chariot à bagage l’âme en peine. Seul regret, ça manquait de douche… Surtout que moi je venais directement d’une ligne d’arrivée d’un 50km !

 

edf
Testé et approuvé !

 

– Pour les prises on trouve partout des prises européennes, pas besoin d’adaptateur.

 

– Pour le wifi là franchement ils assurent… ok ils brident plein d’accès mais vous avez le wifi quand même ! Wechat permet de communiquer avec ses proches restés en France avec facilité et ça passe très bien même avec un réseau tout pourri.

 

 

Du poisson aux roses, tout est séché ! 

 

– Question nourriture rappelez vous un truc très important : le resto chinois tenu dans votre rue ne sert pas vraiment une nourriture chinoise classique ! Mais dans l’ensemble personnellement, je trouve qu’on y mange très bien et mes ami(e)s gluten free seront au paradis. Reste le problème du petit déjeuner puisqu’ils mangent plutôt salé et le riz ou les nouilles sautées dès potron-minet les français ont parfois du mal. Alors si vous avez des céréales préférées pensez à les emmener en priant que la douane ne les trouve pas puisque c’est interdit d’importer de la nourriture sans la déclarer comme dans pleins de pays. On trouvait sinon des boulangeries à Guilin où nous avons résidé donc pas de panique !

 

 

 

– Question hygiène si tu as oublié ta trousse de toilettes, pas de souci Nivea est là pour toi ! C’est un truc aussi fascinant que pour le coca dont on parle tant… Où que tu ailles dans le monde, quelque soit le continent, tu trouves du nivea, du Head&Shoulders et du gel douche Dove. Je m’amuse à les chercher dans toutes les supérettes et ça marche quasiment à tous les coups.

 

bty
Ce qui se passe au Fish Hawk… Reste au Fish Hawk !

 

– Pour la Maxi Race, j’ai donc testé leur offre Maxi Trip qui était franchement top. Ok il y a surement besoin de quelques ajustements surtout au niveau de la communication en amont selon mes compagnons de route, mais sur place tout s’est plutôt super bien passé et on s’est vraiment bien marré avec un petit groupe bien délirant à souhait. Tomber sur des traileurs qui ont la même vision que moi du trail, c’est toujours bien sympathique, même si j’avoue un manque sérieux d’entraînement côté bière. Là j’avais vraiment à faire à des ultras !

 

 

 

– J’ai donc visité avec mon petit groupe une plantation de thé avec dégustation, des rizières mondialement connues qui hélas ne sont pas vertes à cette saison puisque la récolte a eu lieu quelques semaines auparavant mais n’en restent pas moins fascinantes et une croisière sur la Rivière Li qui permet de rejoindre la ville de départ de façon plus sympathique qu’en voiture. Evidemment gros regret d’avoir raté la première journée de visite et surtout de n’avoir pu resté plus longtemps en Chine mais voilà dans le cas présent j’y allais pour travailler, et non pour voyager.

 

 

 

– Retour sur les compagnies chinoises : allez savoir pourquoi même le mode avion est interdit en vol sur les deux que j’ai testées. Donc tu oublies les films que tu as téléchargé. Le niveau d’anglais du personnel ne m’a pas permis d’avoir une réponse claire, si quelqu’un a une idée, je prends ! Ce qu’il faut savoir c’est que les chinois ont parfois une vision de la politesse ou tout du moins du savoir vivre à des années lumières de la nôtre… Ils adorent te doubler, te bousculer pour être bien sûr de rentrer dans l’avion en premier alors que jusqu’à preuve du contraire, on va tous au même endroit et nous avons tous un siège puisque nous avons tous notre billet à la main. La règle du « un bagage par personne » est là aussi tout sauf mis en application. J’ai vu des passagers avec un nombre de sacs tellement importants qu’ils avaient du mal à les porter… Du coup, en voyageuse aguerrie que je suis devenue, je commençais la queue tout de suite pour être dans les premières moi aussi à embarquer parce que j’avais un sac cabine et que je ne pouvais pas me permettre qu’il n’embarque pas, j’y avais toutes mes affaires pour courir. A la guerre comme à la guerre !

 

– Un truc super marrant et qui m’a vraiment arrangé, on trouve dans les aéroports des fontaines à eau potable froide et chaude pour faire son thé ou ses nouilles chinoises. Les chinois ont presque tous des gourdes en plastique avec eux quelque soit leur âge d’ailleurs. Pensez-y ! Petit rappel : l’eau au robinet n’est pas potable. En parlant de ça d’ailleurs, les petites bouteilles mises à dispo dans les chambres sont généralement payantes sans que cela soit précisé. Ça ne coûte pas cher mais beaucoup plus cher que celles vendues à la supérette du coin, là aussi pensez-y.

 

edf
Les fameuses fontaines !

 

Voilà en vrac ce que je pouvais vous dire, si vous avez des questions précises n’hésitez pas à revenir vers moi surtout !

edf
Ils servent même des soupes bizarres au KFC !
Running - Montres Connectées