Fun : Hola Catalunya !

Puisque je l’ai déjà annoncé je continue mes articles à connotation vacances pour celles et ceux que cela pourrait intéresser. Je compte bien entendu publier ultérieurement par un calendrier des courses parce que bon, on reste des runners hein ?

 
Je n’ai pas pour habitude de vous parler de mes vacances à titre privé mais là je me suis dit que cela pourrait intéresser certaines personnes qui me suivent et qui ont la même problématique que moi : comment partir en vacances à l’étranger avec une famille un peu nombreuse au goût de certaines voyagistes… Et encore, avec 3 enfants à la maison, maintenant on rentre presque dans les cases ! Je ne vous raconte pas avec 4… Parfois dans les onglets « nombre d’enfants », ça s’arrêtait à 3 de toute façon.
Dans le cas présent nous avions une liste de facteurs de choix assez précises :
– Pouvoir s’y rendre en voiture pour limiter les coûts. Si je rajoute en plein été des billets d’avion c’est mort… et comme ma fille aînée a eu l’idée de venir d’avoir 18 ans, c’est mort aussi pour la carte famille nombreuse SNCF.
– Pouvoir s’y rendre sans y passer 2 jours. Certes nous avons une voiture qui tient d’un camion, certes mon mari semble adorer conduire mais nous n’avions que 8 jours donc nous nous sommes fixés une limite de 6h de voyage max sans compter les pauses pipi. Heureusement les enfants sont grands, nous n’avons plus à gérer les pauses vomis ! »
– Du soleil assuré !!!
– Mais pas trop non plus, ma fille a hérité de ma peau cadavérique qui a son âge me faisait passer du rouge vif au blanc serpent (rapport à la peau que je semais partout…).
– Demi-pension pour pouvoir se balader dans la journée mais ne surtout pas avoir à faire les courses ou autre.
– Piscine !!! Et j’ai dit piscine, pas pédiluve…

 
Voilà comment nous nous sommes retrouvés en Catalogne, du côté de Gérone dans un hôtel que je vais me faire un plaisir de vous recommander, d’autant plus que nous l’avons payé, donc pas de pub déguisé pour ceux qui pourraient le penser (Pierre Etienne si tu passes par là !). Nous avons trouvé (enfin mon mari, rendons à César ce qui lui appartient) un hôtel sur un golf, le DoubleTree by Hilton Hotel & Spa Emporda (soyons précis !). Pourquoi un golf sachant que ni l’un ni l’autre ne tapons dans la petite balle ? Parce que si vous voulez être au calme, c’est le bon plan. Je m’explique : la clientèle est celle des golfeurs, donc sans tomber dans la caricature, un peu chic et surtout relativement âgée. Sachant qu’en plus, pour éviter les grosses chaleurs, il est de coutume de prendre le départ de son « 18 trous » dès poltron minet, autant dire que ça se couche tôt dans les hôtels pour golfeurs… Autre avantage : ils aiment le gluten, le lactose, le gras, l’alcool et le sucre eux ! Oh ça va, je rigole ! Mais bon pour une demi-pension avec ados, je pense que tout le monde a compris ce choix.

 

 
Nous avons donc trouvé une offre sur le site « very chic », première fois pour nous, qui nous a permis d’être « surclassés » dans de grandes chambres avec vue sur le golf, avec ce qu’il est honnête d’appeler une terrasse et non un simple balcon.
Parmi les points positifs de l’hôtel, nous avons noté :
– Le personnel absolument adorable avec un vrai coup de cœur aux serveurs du restaurant
– Un accueil avec cookies de bienvenue chauds !
– Une piscine à partager avec la résidence du golf qui faisait 25m, juste parfaite pour faire mon km quotidien. C’est fou parce qu’elle n’est pas mise en avant sur le site de l’hôtel, surement parce qu’elle n’est donc pas exclusive et ouverte seulement de mai à fin septembre.
– Un maitre-nageur présent pendant les heures d’ouverture
– La cuisine du restaurant avec un vrai coup de cœur pour le petit déjeuner.
– Il y a des pokemons sur le golf et un pokestop à l’entrée du complexe…
Points négatifs :
– Le spa est en sous-sol sans ouverture vers l’extérieur. Autant je pense qu’en hiver ça ne doit pas gêner, autant en été j’avoue que l’ouverture vers le jour serait un plus. Nous l’avons d’ailleurs zappé pour uniquement utiliser la piscine extérieure.
– Qui dit golfeur et vue sur le golf dit, si vous dormez la fenêtre ouverte, le risque d’être réveillé par le bruit d’un bois tapant sa balle… Bon ce n’est pas le périf non plus hein ! Et le joueur de golf est nettement moins expressif qu’un joueur de foot lorsqu’il met la balle dans le trou.
– Le fait que la piscine extérieure soit surveillée fait qu’elle n’ouvre qu’à 10h pour fermer à 20h. Ok pour moi je ne vais pas vous mentir, ça m’allait très bien… Je le signale juste pour ceux qui aiment aller nager à 8h du mat.

 

 

Pour info, le village de Torroella de Montgri est situé à environ 5km de l’hôtel, il possède plusieurs supermarchés pour tout oubli ou pour les pique-niques. On y trouve une pharmacie parfaite pour les bobos qui arrivent forcément lorsque vous traînez des enfants avec vous. On y trouve aussi un super restaurant de tapas, la Boheme Terrassa sur une petite place qui vaut le détour : jambon excellent, croquettes parfaites (j’adore les croquettes !), calamars parfaitement grillés, c’est un incontournable et plutôt abordable, ce qui finit par être rare pour ce type de repas.
Pour la plage, il y en a pléthore à quelques km. Nous avons trouvé la nôtre par hasard (en fait erreur de gps… parfois ça a du bon !) où nous étions quasi seuls au monde. Alors qu’il y avait foule en visu à droite et à gauche. Enfin foule… tout est relatif mais le calme de notre carré de sable était fort appréciable. Il y a pleins de pistes cyclables dans le coin et pour ceux qui voudraient faire de la route, on trouve des deux côtés une « bande » qui est réservée aux vélos.

 

 

On se rend à Barcelone en deux heures de temps, sachant que nous n’y sommes allés qu’une journée. Nous connaissons la ville, pas de réelle obligation de s’y rendre, juste envie de faire du tourisme en mode fainéante ! Je ne vais pas vous faire la liste des trucs à voir là-bas, tous les guides en parlent mieux que moi. Juste à noter pour ceux qui comme moi ont des ados à gérer : le skatepark du musée d’art moderne est à mon goût et celui de mon fils relativement décevant. Mais il faut absolument passer à la boutique FTC, à quelques rues, qui offre une collection de planches super sympas. Ne rêvez pas, repartir de là sans un achat va relever de l’impossible. J’ai même failli en acheter une pour moi tellement je les trouvais belles ! Le marché de la Boqueria reste un incontournable. Si vous venez en voiture, sachez qu’il existe un parking public juste derrière qui n’est pas délirant question tarif, sachant que je prends Paris comme référence. Dans la série, super info, nous avons trouvé à 5min des Ramblas, Plaza de Urquinaona avec un Burger King et un starbuck pour un vrai expresso. Le fait qu’il faille marcher un peu élimine tous les touristes, c’est complètement dingue !

 

 

Autre destination qui vaut vraiment la peine d’aller visiter, Gérone qui fut notre coup de cœur de la semaine. Evidemment qu’elle ait servi de décors naturels pour Game of Thrones lui donne une aura auprès de vos enfants que n’avait pas Barcelone. Les miens ne lèvent pas un sourcil si je leur dis « Auberge espagnole » ! La ville est vraiment superbe et il ne faut pas hésiter à aller visiter la cathédrale Sainte Marie et l’église Sainte Félix, qui offrent avec leur billet un audiophone qui a évidemment des commentaires en français. Ils sont très bien faits et adaptés au niveau des enfants. Mon fils de 10 ans semblait captivé et super heureux de pouvoir faire sa visite tout seul comme un grand. Bon à noter car suffisamment rare : un parking immense et gratuit à l’entrée de la zone « historique ».

 

Si vous associez Costa Brava, Catalogne avec plages encombrées de mecs alcoolisés en tongs et chaussettes intégrées, oubliez ! Oui, cela existe encore, mais en fait comme il s’agit souvent de voyages organisés, ils viennent en bus et restent donc ultra concentrés puisqu’ils ne louent généralement pas de voiture. Ils ne sont pas là pour faire du tourisme… Si vous vous éloignez de la côte de 5km comme nous l’avons fait, vous profiterez d’une région superbe qui offre des activités sportives et culturelles à foison. Bon à noter aussi, l’offre hôtelière est telle qu’il est nettement plus « économique » de passer la frontière pour venir du côté espagnol. J’avais déjà eu un vrai coup de cœur lors de ma participation à une course, la Costa Brava X Trem qui hélas n’existe plus, il semble aujourd’hui évident que nous retournerons là-bas, en famille ou pas d’ailleurs. J’ai en plus repéré une ou deux courses qui me semblent fort sympathiques ! On ne se refait pas que voulez-vous…

 

Le site à consulter pour organiser ses vacances en famille (ou pas !) en Catalogne est ici !