Run : Verbier du côté pratique

Parce que j’aime bien séparer le côté pratique du côté sportif un petit debrief question matériel et organisation comme toujours pour vous aider autant que possible à réussir votre pari, parce que pour réussir l’X-Alpine, autant mettre toutes les chances de votre côté… (les conseils valent pour toutes les distances évidemment !)

 

Question matos

 
La question ne se pose pas, il vous faut une vraie paire de chaussures qui accrochent. J’ai eu beaucoup de chance le terrain était sec, je n’ose imaginer le même par temps humide… Sincèrement je me demande si je prendrais le départ en cas de pluie abondante. J’avais pour ma part une paire de Mizuno, les Daichi que je suis en train de tester et que j’adore. Amorti, accroche, pour le moment elles font clairement le job. J’attends de leur mettre encore un peu de bornes dans le nez pour pouvoir évoquer l’usure de la semelle, qui est annoncée comme plus résistante que les vibram. J’ai sorti la veste Active Gore Tex que l’on a reçu en test lors de ma balade en Bavière sur les deux premières « nouvelles » étapes de la Transalpine Gore Tex Run. Franchement elle aussi fait le job question isolation du froid alors que j’attaquais le dernier col et que le vent se levait alors que le soleil se couchait. Je trouve surtout le contact de la matière super agréable sur la peau, sachant que je portais un débardeur, donc je l’avais directement sur moi, ce qui est quasi impossible à faire avec une veste imperméable classique. Enfin à mon goût parce que j’aime mon confort ! Ma tenue était une Ceramiq, nickel pas un frottement, rien à signaler comme toujours avec cette marque. Pour le sac j’ai embarqué mon Osprey, le Rev 1.5 dont je suis définitivement fan. Il me permet d’avoir 1 litre et demi sur le dos en tout confort. Il faut que je trouve par contre une solution pour rajouter une petite pochette pour accueillir plus de nourriture à l’avant, histoire d’avoir plus de choix quand je cours, sans avoir à ouvrir mon sac. Je vais trouver ! J’ai donc acheté une paire de chaussettes à l’arrache la veille de la course, une paire d’icebreaker et là aussi aucun souci, pas une ampoule. J’ai pris ce que j’ai trouvé mais en veillant à choisir une paire sans la moindre couture apparente tout de même. Elles se sont très bien comportées malgré de nombreuses traversées de rivières que je ne cherche même pas à éviter. Question soutien-gorge, je peux aujourd’hui dire que le nouveau modèle de Zsport le Virtuosity est aussi confortable que les autres modèles de la marque. J’avais peur de ne plus trouver soutif à mes seins lorsque j’ai appris que le modèle qui m’avait accompagné sur tous mes ultras désertiques allait disparaître, je suis aujourd’hui rassurée, je lui ai trouvé un remplaçant. Question nourriture, rien à signaler de bien différent de d’habitude… Je partais sur un ultra qui me stressait (à raison tu me dirais puisque je n’ai pas fini !), je suis donc partie uniquement avec des choses connues et surtout classiques, testées et re-testées.

Daichi Femme
Question organisation

 

L’idéal si vous prenez le départ de l’X-Alpine reste à mon avis d’arriver le jeudi soir pour pouvoir profiter d’une journée de repos le vendredi. Je sais que cela complique les choses mais franchement avec un départ samedi à 1h du mat pour la majorité des coureurs, cela reste la meilleure option pour mettre toutes les chances de son côté. Le plus simple pour aller à Verbier reste la voiture évidemment. Mais vous avez d’autres options qui s’offrent à vous. Le train est une option intéressante et plus facile qu’on ne le pense, elle vous permettra surtout de vous reposer. Bon à savoir : la gare du Chable arrive quasiment dans le bâtiment de la télécabine qui vous emmène ensuite à Verbier. Tout est conçu pour l’accueil des skieurs l’hiver et des VTTistes l’été donc cette solution est vraiment envisageable. Attention tout de même à vérifier que les horaires sont bien compatibles. Vous devrez réserver votre train via le site de la SNCF suisse ou l’acheter directement sur place, ce ne sont pas des trains à réservation. L’arrivée de la télécabine dans Verbier est à 200, allez 300m de la ligne de départ. Question hôtellerie et restauration, je ne vais pas vous mentir, vous êtes en Suisse qui n’est pas réputé pour être le pays le moins cher du monde non plus… Mais il est quand même intéressant de savoir que même si Verbier a la réputation d’être une station chic en Suisse, ce n’est pas non plus Megève ou Chamonix… Si vous voulez faire du shopping autre que sportif, passez votre chemin, vous n’êtes pas au bon endroit. Ici on fait du sport avant tout. On rentre peut-être le soir dans un chalet à plusieurs millions mais en toute discrétion.

 
Dans les solutions logement pas cher, vous pouvez tenter le camp de base qui ressemble à une auberge de jeunesse. C’est simple mais très pratique puisque dans le bâtiment de la télécabine et donc à 200m de la gare. Attention avec un départ à 1h du matin, cela sous-entend que vous êtes motorisé ou que vous devez trouver une bonne âme pour vous emmener sur la ligne de départ. Avantage : pour aller chercher votre dossard, c’est à 5 min à pied ! Il y a un migros à 5 min également pour les courses de dernière minute. Et si vraiment vous avez une envie de coca frais ou de chips à minuit, le distributeur extérieur de la gare sera là pour vous sauver. Pensez à prendre votre serviette de toilette et autre gel douche, ce n’est pas prévu dans le prix, seuls les draps le sont. Le petit déjeuner est inclus mais si vous êtes sans gluten, sans lactose et j’en passe, prévoyez votre tupperware !

 

Pour une solution craquage complet ou « y a pas de mal à se faire du bien », ou pour vous faire pardonner auprès de votre conjoint(e) d’avoir pourri son printemps avec vos entrainements ou mieux encore, comme moi, fêter votre anniversaire en léger décalage, sachez que le W Verbier Hôtel fait une offre pour les participants du Trail Verbier Saint Bernard, il suffit de le signaler à la réservation. C’est juste le paradis ! Il est à deux pas de la télécabine, offre plusieurs restaurants, une piscine avec spa pour la recup, des chambres avec vue sur la montagne, une salle de bain avec des produits Bliss (vous ne pouvez pas comprendre, je suis addict à ces trucs-là…) et la petite terrasse qui va bien et je ne vous parle pas du petit déjeuner (inclus dans le prix)… Le pain perdu est juste une merveille. Le café W pourra satisfaire toutes vos envies de jus vitaminés et frais. Il n’est pas réservé à la clientèle de l’hôtel au demeurant.

 

Si vous avez des questions plus précises n’hésitez pas à me les poser, je ferai tout mon possible pour y répondre !