News : Saint Malo rime depuis longtemps avec Thalasso !

A la base je suis allée faire un tour du côté des célèbres remparts comme journaliste pour mes supports presse mais comme j’ai découvert une info qui pourrait intéresser les hommes aussi et que même si je sais que bon nombre d’hommes lisent en cachette (ou pas d’ailleurs !) Running pour Elles et Vital, je me suis dit qu’un petit article sur mon blog pourrait intéresser un plus grand nombre de personnes.

Je vais commencer par vous raconter ma vie, évidemment comme à chaque fois. J’ai grandi dans la région de Saint Malo, qui était avec le Mont Saint Michel et Cancale un lieu traditionnel de balade dominicale. Lorsqu’on m’a diagnostiqué mes problèmes de dos, mon père, médecin généraliste de son état et convaincu depuis longtemps de l’intérêt de la thalasso, m’a envoyé faire une cure que l’on pourrait qualifier de médicale aux Thermes Marins de Saint Malo. Comme je suis en fait super vieille (je ne fais pas mon âge je sais…) il faut se remettre dans le contexte de l’époque… La thalasso était à peu près au même niveau que le thermalisme question ambiance, moyenne d’âge 70 ans, soins tous sauf glamour, on était là pour vous soulager, pas pour vous bichonner. Je me suis donc retrouvée à un âge où mes copines partaient en camping draguer les vacanciers suédois à me balader en peignoir et en tongs dans un établissement qui à l’époque n’avait pas le standing qu’il a maintenant. Je me suis surtout retrouvée entre les mains de kinés qui m’ont fait subir un traitement de compétition que ce soit « à sec » ou en piscine, au moins 2 heures par jour. Les soins balnéo n’étaient là que pour me permettre de tenir le choc. Je ne me souviens pas de tout mais je me souvenais parfaitement de la piscine couverte et chauffée d’eau de mer où je faisais des longueurs pour m’occuper. Je me souviens surtout que je suis repartie de là soulagée et que j’ai pu vivre plusieurs mois sans ces douleurs qui accompagnaient mon adolescence et ma croissance. Je sais que c’est là que j’ai compris que la thalasso ferait partie de ma vie d’adulte, autant que je pourrais me le permettre.

aquatonic-stmalo-5866_retouchée_2
Le nouveau parcours aquatonic qui vient d’être inauguré

Je me suis aussi souvenue d’une petite histoire qui est certes un peu éloignée du sujet mais pas tant que cela finalement. Je vous laisse imaginer mon quotidien… En pension complète, seule, je me retrouve donc à table avec mon bouquin à me demander quand même ce que je fais là. J’ai à la table à côté une dame très CPCH (collier de perles, carré hermès) qui déjeune elle-aussi seule. Alors qu’elle se lève à la fin de son déjeuner, je la vois enfiler un manteau totalement dingue dont je reconnais immédiatement le créateur, Castelbajac pour ne pas le citer. Là je me dis, cette mamie il faut que je lui parle, ça doit être quelqu’un qui sort de l’ordinaire, on ne choisit pas un tel manteau par hasard. Je m’arrange pour entamer la causette l’après-midi même en peignoir claquette et c’est le début d’une semaine hors du commun. Comme je le présageais, je suis tombée sur une femme totalement incroyable qui avait parcouru le monde entier en randonnée, une espèce d’Alexandra David-Neel des beaux quartiers, qui avait réussi l’exploit de convaincre son mari de la laisser partir de temps en temps explorer le monde. Elle m’a adopté pour la semaine et j’ai passé tous mes repas à l’écouter me parler du Tibet, des Andes et autres pays qu’elle avait parcouru. Mais comme elle me l’avait avoué, « c’est bien gentil mes conneries mais aujourd’hui je suis vieille et toute cassée… il me reste juste la thalasso pour m’aider à ne pas m’écrouler ! » en rigolant. C’est amusant parce que je l’avais un peu oubliée, c’est en me retrouvant sous la Verrière devant mon plateau de fruits de mer géant que je me suis rappelée tout ça et que je me suis dit qu’elle n’avait jamais su qu’un jour, elle avait planté une petite graine dans la tête d’une ado au dos tordu…

Piscine TM
Une des piscines utilisée par les kinés pour la rééducation

Pour en revenir à mon sujet et donc le monde du running, j’ai découvert à l’occasion de ce déplacement que cette cure existait toujours. L’établissement est le seul en France à avoir gardé en ses murs 10 kinés et 2 médecins du sport pour aider les personnes à retrouver mobilité suite à une blessure ou un accident. Et là j’ai tout de suite pensé à vous, ceux qui me suivent régulièrement dans mes petites histoires. C’est clairement une cure qui peut intéresser les sportifs que vous êtes pour une remise sur pieds en version accélérée. Et d’ailleurs nombres d’athlètes de haut niveau viennent y faire des séjours puisque l’établissement travaille avec l’INSEP. Et c’est encore plus une bonne idée parce que vous pouvez plus facilement motiver Madame ou Monsieur à vous suivre dans l’aventure. Ils offrent pleins de possibilités d’hébergements quel que soit le budget, que vous vouliez de la pension complète gastronomique ou diététique ou que vous souhaitiez être indépendant dans votre appartement. Evidemment le cadre reste totalement exceptionnel puisque vous avez la plage juste en bas de l’hôtel pour aller vous balader et courir. Et si jamais vous y allez seul, sachez que le chef pâtissier est aussi chocolatier… vous savez pour compenser votre solitude en regardant la marée monter et le soleil se coucher !

Vous avez toutes les informations sur le site en cliquant .