Run : waaaaa ben ça ne change pas…

Ce qu’il y a de bien, c’est que tu regardes ce que j’ai écrit et dénoncé il y a 5 ans et tu constates que rien n’a changé sous le soleil du monde du trail…

Je me souviens de la discussion lancée par Nikki Kimball (elle en parle très ouvertement dans le documentaire qu’il lui est consacré) et qui avait fait grandement réagir les élites, hommes et femmes, présents ce jour là autour de nous, pour la plupart américaines dont Krissy Moehl, une fille qui a gagné l’UTMB un jour pour ceux qui ne la connaissent pas encore. Elle racontait qu’elle avait été outrée de constater que sur le Marathon des Sables, on ne récompensait pas à égalité les hommes et les femmes, ce que Krissy confirma puisqu’il en était de même sur l’UTMB. On récompense les 10 premiers hommes (pourquoi 10 ???) et les 5 premières femmes sachant qu’apparemment cette année et cela semble confirmer en 2016, on est même descendu à 3 (pour le MDS)…

Après avoir lancé l’Ultra Trail World Tour, le patron de WAA a donc décidé de s’attaquer au marché franco-français en lançant le 1er Challenge National d’Ultra Trail qui est donc pour résumer la version bleu blanc rouge de l’autre challenge. Il est vrai que l’international a surtout intéressé les élites qui ont les moyens de s’offrir (enfin que leur sponsors évidemment peuvent leur offrir !) et qui dit élites ne dit pas « consommateurs »… D’ailleurs c’est assez marrant de voir que cette année, on ne s’y intéresse pas des masses. Vous savez qui est en train de le gagner vous ? Le site n’a pas été mis à jour depuis le mois de mai donc en fait, ben moi non plus… Et puis j’avoue, pas le courage de sortir ma calculette et mes lunettes…

Prenez ce sac et mettez le tous, ceci est mon sac livré pour vous !

Bon j’y viens ! Je suis une fille que voulez-vous, les préliminaires ça compte pour moi ! Donc on nous annonce, enfin les membres de l’équipe WAA à 100% masculine (parce qu’apparemment ils n’ont pas trouvé de filles qui ont le niveau, c’est bête ça… je devrais peut être offrir un abonnement à Running pour ELLES à leur patron ?) qu’on envoie en tête de gondole, ça fait plus « proche du traileur », un championnat de France et le règlement reprend les bons poncifs : 10 premiers hommes et 5 premières femmes… Et quand tu le fais remarquer, on te ressort les mêmes poncifs : pas de notre faute à nous, y a pas assez de filles ce serait pas du jeu. Vous savez, un peu comme le DRH qui vous sort « ah ben je te paye moins parce que tu vas avoir des enfants un jour et pire, tu risques même de t’en occuper ! Alors que le père de tes gamins, lui il s’en contrefout de sa progéniture, sa carrière avant tout ».

Bon déjà, il faudrait qu’on m’explique cette histoire de 10 premiers. Dans les compétitions classiques, 3 ça suffit non ? Il n’y a pas 10 médailles aux JO ? D’ailleurs y a pas 10 marches sur le podium pour info ! Ou alors hier à la finale du 100m de Pékin c’est comme chez Jacques Martin, tout le monde a gagné ! Ensuite, nous sortir ce chiffre de 10% ne veut surtout strictement rien dire. Ou alors on pourrait aussi dire « bon sur cette course où il n’y a que 200 coureurs, gagner ne correspond pas à grand chose alors zoubi on récompense que le premier garçon, les 2 autres, ça n’en vaut pas la peine ». Ou non mieux ! Puisque nous les femmes sommes de toute façon insignifiantes et que nous comptons pour du beurre, je propose donc un truc super sympa : dossard gratuit pour toutes ! C’est vrai ça, pourquoi on paierait d’abord ? Déjà qu’un coup sur deux on paye pour un t-shirt tellement grand qu’on pourrait se mettre à 3 dedans (oui je sais il y a des progrès dans le domaine), que les organisateurs ne prévoient pas assez de toilettes parce qu’ils doivent avoir un côté vicieux et vouloir mater des fesses, que de toute façon avec nos estomacs de moineaux, on grignote aux ravitos, pourquoi on paierai, je vous le demande ? La gratuité s’impose non puisque apparemment la parité, c’est pas gagné ?