Run : Carton rouge contre le Marathon de La Rochelle

Ça fait longtemps que je n’ai pas donné mon avis sur un sujet qui me tient à cœur… Et qui souvent entraîne une mini polémique, surtout quand je décide de tirer un carton rouge à une orga. Mais voilà, cela fait des années que rien ne change alors je suis obligée de râler encore et encore… contre le départ sexiste à souhait du Marathon de La Rochelle.

La première fois que j’y suis allée, je n’y connaissais rien, j’avoue que sur le coup ça m’a un peu surprise mais quand vous n’avez aucune connaissance sportive d’aucune sorte, le fait qu’on fasse partir les femmes à gauche avec les « vieux » et les hommes qui « courent vraiment » à droite, ça surprend un peu. Attention je ne remets absolument pas en cause les deux départs parallèles, j’ai bien conscience que pour des questions d’organisation et parce que le départ sur le port de La Rochelle ça reste un moment sympa, il serait impossible de mettre tout le monde sur la même zone. Un port, surtout comme celui d’une ville historique ça n’est pas extensible à volonté. Que l’on choisisse de séparer les hommes et les femmes il y a 30 ans, à une époque où finalement la mixité dans le sport et plus particulièrement dans le running n’en était qu’à ses balbutiements passe encore. Mais bordel on est au 21ème siècle là maintenant ! Il faut vivre avec son époque ! Tous les ans je me dis que ce n’est pas possible, qu’enfin ils vont changer mais non… Rien n’y fait.

Il serait grand temps qu’enfin La Rochelle organise enfin son départ en fonction du chrono visé, et pas en fonction du son sexe. Ce qui m’affole le plus, c’est lorsque j’en parle avec des femmes, les premières concernées et que j’ai le droit à « oh mais c’est pas grave, c’est comme ça on fait avec… » ou des « mon mari m’a attendu pour continuer la course avec moi, on s’est débrouillé ». Non, les filles, ce n’est pas normal et non, vous n’avez pas à vous débrouiller ! Un jour que je signalais cette situation absurde à une personne de l’organisation j’ai eu le droit à un surréaliste : « mais on aime les femmes, la preuve on leur offre même une rose à l’arrivée et ça fait un beau budget ». Mais je m’en fous moi de la rose !!! Je veux une médaille, mon coupe-vent et ma bourriche d’huitres, comme les hommes. Je ne veux pas plus, je ne veux pas moins, je ne veux rien de différent, je veux juste être traitée comme un homme puisque j’ai choisi une course mixte. Si je veux faire un départ uniquement entourée de femmes, je fais la Parisienne… Et il serait bon que l’on soit plus nombreuses à dénoncer cette situation, à bon entendeur salut !

Running - Montres Connectées