Test : Gilet Responsiv 8 l Raidlight

J’ai profité de mon escapade dans le Colorado pour tester un peu de matos en conditions réelles et ce gilet est la bonne surprise de la semaine.

Avant toute chose et surtout avant que vous le demandiez, je ne vais pas pouvoir vous faire de comparaison avec le sac Salomon avec lequel il est en concurrence frontale puisque je ne l’ai pas. La marque n’a jamais voulu qu’on le teste au sein de Running pour Elles malgré de nombreuses demandes surtout qu’ils ont une version fille (pourquoi ? posez-leur la question !) et franchement acheter un truc à 185€ pour ranger de la flotte et un paquet de kleenex, pas trop mon truc… Autant je suis prête à investir dans un sac à dos qui va passer 6 jours sur mon dos et qui va représenter 50% de réussite dans ma course, autant là franchement… Bref revenons-en au Responsiv !

Avant toute chose, j’avoue que le côté Made in France me plait parce que redonner du boulot aux ouvrières textiles en France, ça me plait. Bon j’arrête de faire mon Montebourg et je vous parle du sac. Il est super léger (160gr contre 330 pour le fameux Salomon) autant dire qu’il s’oublie littéralement. Pour info, j’ai testé le modèle homme et non le modèle femme qui existe pourtant. Franchement, malgré une poitrine vraiment existante, cela ne m’a pas posé de réels problèmes d’adaptation. On l’oublie dès qu’on l’a sur le dos. J’ai pu ranger sans souci le matos obligatoire, ce qui n’est pas très difficile puisqu’il était assez light sur cette course mais il restait largement de la place pour en rajouter. Le fait qu’il ne se ferme pas en haut ne pose pas de problème, rien n’a jamais bougé. Je ne l’ai pas testé avec une poche à eau mais avec des flasques prévues à cet effet. Pour moi c’est la vraie bonne idée du truc parce que le système de pipette que je connais bien puisque c’est le même que celui de mes bidons permet de boire très facilement sans avoir à sortir quoique ce soit. Au ravitaillement, c’est pareil, on ne touche pas au sac qui reste sur son dos pour les remplir. Après 24h de fuite d’ailleurs au niveau des flasques, j’ai fini je pense par « faire » le système de vissage et le problème a disparu. Je n’ai pas d’autres explications rationnelles ! Le fait que le vide se fasse au fur et à mesure qu’on boit, rend parfois le dévissage un peu compliqué mais il y a toujours un gentil bénévole pour vous aider. Ah détail qui a son importance tout de même, les flasques ne sont pas vendus avec le sac mais apparemment si mes infos sont bonnes cela sera le cas à la rentrée.

gilet-responsiv-8l (2)

Question rangement à l’avant, évidemment, faut pas espérer ranger son sandwich « saucisson beurre de cacahuète pain de mie complet sans gluten » parce que ça ne passe pas… Perso je rangeais sans souci 4 gels, des GU pour ne pas les nommer donc volumineux ou 4 barres type sésame (je suis accro) et ma musique. Sur une course avec ravito à configuration normale (soit tous les 10 à 15km max) ça peut passer. Au-delà, cela engendre qu’on enlève son sac pour récupérer son ravito dans la poche principale. Après, il se remet en une fraction de seconde, étant d’une simplicité enfantine.
Absolument aucun problème de frottement à signaler après 6 jours de course sachant qu’évidemment j’ai effectué ce test sans aucune protection type nok ou strap sur les épaules ou dans le dos, sinon ça ne veut rien dire. Je l’ai porté avec plusieurs épaisseurs et sur t-shirt hyper léger pour varier les plaisirs.

Le problème des bâtons…

C’est pour moi la faille du sac parce que rien n’est clairement prévu à cet effet (ou alors c’est tout caché et je n’ai pas trouvé !). J’ai testé avec mes bâtons pliés dans la poche principale, franchement je mentirais en disant que ça gène mais du coup ça prend de la place et dans l’absolu je préfère les avoir à l’extérieur du sac. J’ai testé en les glissant à l’extérieur, un de chaque côté. Mais de façon assez inexpliqué, il y a un système de serrage à droite pour sécuriser mais pas à gauche. Ok ils ne sont pas tombés mais moi ça me stresse de ne pas pouvoir bloquer tout ça et de risquer d’en perdre un en courant sans m’en rendre compte surtout au prix que ça coûte ces bestioles. Un petit bout de plastique super léger à gauche et le problème est réglé.

gilet-responsiv-8l
le truc noir en plastique en bas qui permet un serrage n’est que d’un seul côté, vous voyez ?

Il existe des poches devant les flasques mais franchement avec celles-ci remplies à bloc, je ne vois pas ce qu’on peut y ranger. Enfin si on met un truc il n’est plus accessible tant qu’elles sont pleines, donc intérêt moyen.

Conclusion : franchement un bon produit qui manque de presque rien pour être parfait, mais bon de toute façon le sac parfait moi je le cherche toujours… On me rajoute un système d’attache pour les bâtons à l’extérieur et un peu plus de tissu, genre avec une pliure « enveloppe soufflée » sur les poches à flasques pour en faire une vraie zone de rangement accessible et roule ma poule (RL, si vous voulez un dessin je peux vous le faire !) ! Une chose est certaine, des dizaines de coureurs et coureuses sont venus me demander où je l’avais eu, preuve qu’il intéresse et interpelle. A noter dans la liste des it-bag !
Le + : le confort, il s’oublie totalement
Le – : le prix off course !