Voyage : One night in Bangkok…

Mon périple en Thaïlande est trop épique pour me contenter d’un seul article ! Je vais donc commencer en toute logique par mon voyage et mes premiers jours sur place avant de vous parler de ma course évidemment.

Comment je me suis retrouvée sur le Thaïland by UTMB® ?

Puisqu’on se dit tout et que ce n’est pas le genre de la maison de cacher des choses, mon aventure thaïlandaise est surtout née à la base de mon désir de venir voir mon fils aîné qui vivait jusqu’il y a peu dans ce pays merveilleux. Il y a quelques années alors que je viens le voir à Chiang Mai là où il vient de s’installer à ma grande surprise de Maman persuadée que mon « fluent english » ferait sa vie aux USA, je profite de mon séjour pour proposer à un coureur présent sur un de mes groupes FB préféré (Bref je fais du trail pour ne pas le nommer) de venir boire un verre avec nous. Voilà comment je fais la connaissance de Sébastien qui vit là depuis quelques temps et qui a en tête de développer l’activité trail qui n’existe tout simplement pas à cette époque. Il va carrément créer des parcours, des traces dans la jungle parce qu’il faut bien avouer que la notion de GR leur est totalement étrangère. Ils ne courent pas plus qu’ils ne randonnent. Nous restons en contact et je suis la création de ses running camp, son projet de 100 miles qui tombe à l’eau pour des questions d’opposition politique écolo surprise jusqu’à ce que l’UTMB® lance ses « by UTMB® ». Le gouvernement thaï (SAT, Sport Authority in Thaïlande pour être très précise) souhaite organiser un grand trail, en toute logique en tant qu’expert, Sébastien est contacté et voilà comment je suis le projet dès son commencement. L’idée était très claire pour moi : être là pour la première édition pour bien entendu en profiter pour voir mon bébé.

Seulement le covid vient tout gâcher… L’édition 1 se fera finalement en vase clos avec uniquement quelques coureurs locaux, tenant plus d’une édition 0 pour roder l’organisation qu’autre chose. Pas grave, je m’engage à être là pour l’édition 2 qui devait presque enchaîner à la suite des Championnats du monde de trail en octobre. Bien sûr j’avais en tête de couvrir les deux événements et de profiter des 15 jours de coupure pour m’offrir des vacances avec mon fils. Mais voilà, le covid continue son bordel, entraînant l’annulation des championnats du monde puis le report de la course début décembre, alors que mon fils est rentré en France pour passer les fêtes de fin d’année avec nous ! Comble de l’ironie, je me retrouve seule (enfin seule… avec des copains journalistes et élites du monde entier) en Thaïlande. C’est la vie !

Comment venir en Thaïlande en ce moment ?

Pour tous ceux qui m’ont demandé des informations concernant mon voyage, voilà où nous en sommes au moment où j’écris mon article (attention les contraintes pour rentrer dans le pays changent presque toutes les semaines !) : vous devez réserver votre avion évidemment, être vacciné (deux doses pour le moment mais vu que le document officiel comporte déjà les dates des 3ème et 4ème doses, inutile de vous dire que ça risque de changer là aussi). Vous devez également prendre une assurance santé spéciale (environ 15$) que l’on trouve facilement sur le net qui couvrira vos frais d’hospitalisation si jamais vous attrapiez le covid sur place, ainsi que de la preuve de votre réservation dans un hôtel à votre arrivée d’un « Test & Pack ». Il s’agit d’un forfait qui inclut la prise en charge à l’aéroport, un test PCR réalisé directement à l’hôpital sur la route de votre hôtel, votre chambre ainsi que 3 repas en room service le temps que votre test arrive. Avec tous ces documents à votre disposition, vous devez faire une demande du Pass Thaï, un QR code qui vous permettra de monter dans votre premier avion en France. C’est compliqué dit comme ça mais finalement il suffit de présenter vos documents à Roissy ce qui m’a pris 3 min montre en main. A Bangkok, là encore les documents sont contrôlés à l’arrivée avec une dextérité toute asiatique et tu te retrouves dans ton minibus plus vite que dans ton RER à Paris ! Mon avion a posé ses roues à 6h30, à 8h30, j’étais dans ma chambre… Finalement mon test est revenu en début d’après-midi, donc dans l’absolu j’avais le droit d’aller me balader en ville sans plus attendre. Pour être parfaitement complète sur le dossier covid, j’ai du refaire un test pour remonter dans l’avion, même si pour l’instant ça ne semble pas obligatoire pour rentrer en France. Comme je passe par Doha, dans le doute, je l’ai maintenu (pour info on a juste contrôlé mon pass sanitaire et pas le fameux test à l’arrivée, seulement pour prendre l’avion pour Doha). Si je vous écris tout ça, ce n’est pas par rapport à la course bien entendu mais parce que plusieurs personnes qui me suivent semblaient envisager un séjour en Thaïlande pour les fêtes de fin d’année, ce que je ne peux que chaudement recommander. Pas de panique, il semble vraiment que tous les hôtels ouverts organisent des tests PCR soit en vous emmenant à l’hôpital, soit en faisant venir une infirmière directement sur place.

Alors que les frontières s’entrouvrent pour nous, il faut savoir que presque tous les pays asiatiques comme la Chine ou le Japon continuent une politique de quarantaine ultra stricte lorsque tu rentres chez toi, rendant totalement impossible les voyages touristiques. Concrètement si tu enlèves ces pays dans les temples… ça te donne le sentiment d’avoir un statut de VIP ! C’est tellement vide que ça en est triste pour être parfaitement honnête avec vous. Il y a des chances que la situation s’améliore au fur et à mesure mais s’il y a bien un moment où il faut venir, c’est maintenant. J’ai des échos semblables pour les destinations du sud du pays. A vous les plages de sable blanc ! Passons maintenant à la course 😉

Pour ne rien rater pensez à télécharger l’application Run, Fit & Fun ici !

Retrouvez le récit de ma course ici et le debrief là.

Running - Montres Connectées