Run : Supersapiens peut faire de toi un super coureur !

Quand j’ai reçu le communiqué de presse présentant le concept de Supersapiens, je m’en suis voulue… Voulue de ne pas y avoir pensé avant et d’avoir contacté le labo pour leur proposer le projet, tellement quand on prend un peu de recul c’est l’évidence même. Mettre au service des sportifs un système créé à la base pour faciliter la vie des diabétiques est clairement à mon avis quelque chose qui va révolutionner la pratique sportive pro ou amateur.

Vous le savez j’adore jouer les rats de laboratoire, je le fais dès que j’en ai l’occasion, surtout sur les courses comme l’UTMB. Rien que pour le fun je vous remets le lien vers une version « filmée » pour vous faire comprendre pourquoi, peut être plus qu’une autre, ce sujet m’intéresse et me parle.

Pour l’instant je me contente de vous présenter la théorie, à savoir le communiqué de presse tel que je l’ai reçu. J’ai demandé un système que je compte bien tester prochainement mais cela n’aura de sens à mon avis que si j’inclus la prise de données avec une course au milieu, ce qui vous vous en doutez est légèrement compliqué pour le moment. Si par malheur, nous serions privés de dossard encore quelques temps, je verrai pour organiser quelque chose qui s’en rapproche le plus possible.

A qui ce système s’adresse ? Je sais que spontanément vous vous direz « attends ton truc, c’est pour les pros, ce n’est pas pour moi » et je le comprends, j’ai eu la même réflexion sur le moment. Mais en prenant un peu de recul, nous sommes aussi nombreux, parmi les amateurs à nous fixer des objectifs qui vont être « notre objectif » de l’année. Que ce soit sur route avec l’envie de claquer un RP sur marathon, ou un ultra qui nous fait rêver depuis des années et pour lequel on a investi beaucoup de temps, d’argent et d’énergie pour décrocher le précieux sésame. L’intérêt de ce type de protocole de suivi repose à mon avis sur l’idée que l’on va chercher à optimiser au maximum sa prépa et sa course pour mettre toutes les chances de son côté. Cela a bien entendu un coût certain (160€ pour un pack d’essai), l’idée n’est pas de soutenir le fait que ce système est accessible à tout le monde mais je reste persuadée qu’il est intéressant pour plus de personnes qu’on ne pourrait le penser de prime abord. C’est pour ça que je tenais à vous le présenter, même si le thème de ce blog n’est pas la performance à tout prix.

Le glucose : le meilleur ennemi des athlètes

Pour le commun des mortels, gérer son énergie correspond à la différence entre être en pleine forme ou avoir une baisse de régime. Mais pour un athlète, comprendre son taux de glucose fonctionnel et les besoins énergétiques de son corps sont déterminants pour préparer et terminer une course, adapter son rythme, son alimentation ou dépasser ses objectifs. Une mauvaise gestion du glucose peut, à l’inverse, s’avérer complètement contre productive et avoir un impact direct sur ses performances. L’enjeu de l’apport énergétique est donc décisif pour les sportifs.

Associé au biocapteur Abott Libre Sense Glucose Sport, Supersapiens s’apprête à bousculer les codes de la gestion d’énergie en offrant aux athlètes une visibilité sur leur taux de glucose en temps réel et les conseils les plus précis et avancés en matière de stratégie nutritionnelle.

À quoi carbure le corps humain ?

Chaque corps a des besoins uniques en matière d’apport énergétique. Il existe des conseils sur le moment où consommer des glucides et leur quantité pendant une activité particulière. Par exemple, entre 60 et 90 grammes de glucides ou environ 250 à 350 calories par heure sont recommandés pour la plupart des athlètes de fond. On parle de « charge en glucides » (ou de préparation glycémique pour la compétition) qui reflète l’intention de se présenter au départ d’une activité physique dans les meilleures conditions possibles avec un apport énergétique optimal. Cependant, gérer une « dose de carburant » appropriée est presque
impossible sans avoir une visibilité en temps réel de sa propre glycémie, tellement ces besoins changent d’une personne ou d’un moment à un autre. Phil Southerland, fondateur et PDG de Supersapiens, explique : « Je suis un athlète depuis mon plus jeune âge et mon obsession pour l’entraînement et la course m’ont appris que j’étais plus fort, plus rapide et meilleur quand j’arrivais à maintenir un taux de glucose optimal. Quand ce taux variait trop, je ne pouvais pas performer au même niveau. Apporter cette même connaissance à tous les athlètes est un rêve devenu réalité. L’esprit de chacun est sur le point d’être éclairé par la corrélation entre une bonne gestion de la glycémie et des performances de pointe soutenues. »

La stratégie de ravitaillement en course

Lors des baisses ou hausses rapides de la glycémie, de la fatigue, de la léthargie, un manque de concentration et un manque d’énergie se font ressentir. Mais en plein entraînement ou lors d’une compétition (heures pleines), il a toujours été difficile de définir le moment exact du ravitaillement ou de connaître le type d’aliment pour assurer une glycémie stable et maintenir des niveaux optimaux d’apport énergétique pour soutenir les performances maximales de chaque athlète. C’est à ces moments-là qu’avoir une visibilité sur sa glycémie en temps réel permet d’ajuster les apports énergétiques en temps réel pour soutenir l’effort de l’athlète à l’instant T et jusqu’à la ligne d’arrivée.

Le taux de glucose, crucial même au repos

Pendant les heures creuses (préparation et récupération), avoir une analyse des réserves énergétiques est essentiel pour une récupération optimale du corps. En effet, une exposition élevée au glucose a été associée à l’inflammation et au stress oxydatif. Limiter les effets de l’inflammation liée au glucose peut donc aider à favoriser la récupération musculaire. Des études ont également montré que des glycémies excessivement élevées avaient des effets négatifs sur le sommeil. Enfin, sur le long terme, les effets liés au glucose peuvent contribuer à réduire l’espérance de vie. La surconsommation de glucides a été associée à d’autres problèmes, dont un cercle vicieux augmentant le déséquilibre du corps : l’insulinorésistance, un taux d’insuline élevé pouvant mener à de l’hyperglycémie chronique.
Dans l’ensemble, ces problèmes peuvent avoir des effets immédiats sur le long terme lors des entraînements et des courses. Supersapiens révolutionne la gestion de l’énergie Certains athlètes (INEOS Grenadiers, Jumbo-Visma, Canyon//SRAM & BMC-Vifit Pro
Triathlon Team) sont maintenant capables de savoir exactement comment leur corps réagit à leurs stratégies nutritionnelles pour repousser leurs limites sportives : la visibilité en temps réel de son taux de glycémie est en effet désormais possible grâce au nouvel écosystème Supersapiens doté du biocapteur Abbott Libre Sense Glucose Sport. Les données fournies par le capteur et l’application permettent en effet de faire des ajustements précis aux moments stratégiques pour obtenir le meilleur niveau de performance. Elles permettent de déterminer le type d’aliment à ingérer, leur quantité et le moment où on le consomme afin d’éviter les pics ou les baisses brutales de la glycémie. Au fil du temps, les athlètes profitent d’un apport énergétique plus adapté à leurs besoins pour des performances optimales.
Le biocapteur Abbott Libre Sense Glucose Sport est destiné aux athlètes pour mesurer leur glycémie. Lorsqu’il est utilisé avec son écosystème complet, le biocapteur permet de corréler le taux de glucose et les performances sportives. Le biocapteur n’est pas un dispositif médical pour le diagnostic, le traitement ou la surveillance d’une maladie.


À propos de Supersapiens : Supersapiens est une société de technologie sportive basée à Atlanta (USA) spécialisée dans les systèmes de gestion de l’énergie qui améliorent les performances sportives. Supersapiens permet aux athlètes de se présenter sur la ligne de départ avec une alimentation optimale, de gérer leur ravitaillement en course pour maintenir des performances de pointe, faire le plein et récupérer.