Run : Ginevra l’autre Cusseau ! (Team Asics Trail)

Evidemment, elle était facile à faire et il fallait que je la fasse mais avouez que le hasard est un peu dingue… Nous avons donc bien deux athlètes féminines au sein de la Team Asics Trail qui portent le même nom, enfin presque, l’orthographe étant différente évidemment. Cela m’a donné très envie d’en savoir un peu plus sur Ginevra Cusseau, traileuse italienne et nouvelle recrue de la team.

Originalité et non des moindres, Ginevra a commencé à se faire un prénom en participant aux courses d’obstacles, les fameuses Spartan Race & Co qui demandent à l’athlète qui cherche le podium d’être à la fois athlétique justement, mais aussi rapide puisqu’entre chaque obstacle ça n’est pas moins qu’une séance géante de fractionnés. Et comme c’est rarement de la route bien bitumée, de ce genre de course au trail, il n’y a qu’un petit fossé que Ginevra a donc très facilement enjamber !

Du côté perso

Quand j’étais une petit fille, je rêvais d’avoir une ferme pleine d’animaux et j’ai même demandé au Père Noël, un petit cochon noir, vivant. Il m’a presque écouté même si le petit cochon en question s’est révélé être rose et en peluche !

Ma devise ? cours, respire, vis ! Je crois qu’elle résume parfaitement ma philosophie.

J’ai mes défauts bien entendu comme tout le monde. Je suis têtue, un peu désordonnée et parfois un peu trop sensible, mais je suis aussi super positive, j’aime les gens, j’aime rire. Mes amis disent que je suis « solaire » !

Je n’ai pas une héroïne imaginaire qui m’aurait inspirée enfant, mais j’en ai une vraie, c’est Sheila Avilés Castaño ! C’est une athlète espagnole spécialisée dans les courses de sky running plutôt et qui fait partie d’une équipe concurrente puisqu’elle est chez Adidas Terrex. Elle est considérée comme la meilleure coureuse de montagne espagnole, elle a décroché une médaille de bronze au dernier championnat du monde et elle est également championne de la Skyrunner World Series. Elle est très forte, simple et très belle. Quand elle court, elle exprime de l’énergie, de la force, de la légèreté… et elle gagne !

Question loisir, je suis née et j’ai grandi sans télévision, je ne suis pas experte en séries, je ne les aime pas. Mais j’aime les documentaires et les films comiques, ils doivent me faire rire ! Si j’ai du temps libre, j’avoue que je préfère quand même lire.

Du côté sportif

J’ai commencé à courir toute seule, pour mon plaisir en 2014 et peu de temps après, j’ai participé à ma première course à obstacles, avec des amis pour s’amuser comme c’est souvent le cas, et surprise, je l’ai gagnée ! J’ai commencé à m’entraîner pour ces courses, je me suis bien amusée et j’ai même gagné le championnat d’Italie deux années de suite, en 2015 et 2016.

Cette même année, en 2016, lors d’une course, j’ai rencontré une fille qui m’a parlé du trail, un monde inconnu pour moi et m’a invité à participer à une course. Je l’ai fait et je l’ai gagné là aussi et à partir de là, je suis tombé amoureuse de cette discipline. J’ai réalisé que courir en montagne me procurait des sensations uniques et j’ai abandonné la course d’obstacles. j’ai commencé le trail en Italie et à l’étranger. Et me voilà, en 2020 soutenu par un sponsor important et une équipe fantastique ! Je pense que les courses à obstacles m’ont appris à affronter la fatigue, à avoir la tête dure et à essayer et à réessayer à nouveau jusqu’à la victoire. Pour le mental, c’est un vrai plus.

En entraînement et en compétition je fais très simple : je bois de l’eau et de l’eau enrichie avec des sels minéraux. Je m’entraîne très tôt le matin à jeun, je ne bois que du café au miel. Mais avant une course, évidemment je ne pars pas à jeun, je mange des céréales, des fruits secs et du chocolat noir. En compétition, je me contente des fruits secs. Rassurez-vous dans la vraie vie, j’adore cuisiner et manger ! Ma nourriture favorite? Du poisson et des pâtes ! Je suis italienne quand même 😉.

Mon entraînement préféré ? Trois ou quatre heures de sentier de montagne le week-end ! Mon plus grand rêve serait de faire le tour du monde en courant, d’atteindre des endroits reculés en utilisant uniquement la force et l’énergie de mes jambes et de ma tête. En attendant je dois concilier vie professionnelle et entraînements, ce qui n’est pas toujours simple. Je sors très tôt le matin et je concentre mes séances longues le week-end. Je dors souvent peu mais courir me donne l’énergie nécessaire à ma vie.

Je n’ai pas besoin de grigri ou de porte-bonheur pour courir, il me suffit de sourire en pensant au chemin que je vais parcourir. Mais j’ai une paire de chaussures préférées, les Asics fujitrabuco sky !

Etre en team et en particulier dans le team Asics, c’est pour moi beaucoup plus qu’un simple support technique, c’est aussi un support professionnel et humain, indispensable quand tu t’entraînes à ce niveau. C’est synonyme avant tout de partage : des journées de sport, d’analyses approfondies sur les produits et sur la course. Vivre tous ces moments en équipe c’est vraiment fun ! Et puis ça permet de participer à des compétitions importantes, de s’aligner à côté d’athlètes beaucoup plus forts, ce qui est très stimulant pour moi. Vivre ma passion dans de telles conditions, c’est une vraie chance !

Vous pouvez la suivre sur sa page insta ici.

Crédit photos : A.G. Giancarlo Colombo

Running - Montres Connectées